"BLACK POWDER ONLY"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"BLACK POWDER ONLY"

Message  Graphist le Sam 11 Oct 2014 - 21:45

Ce que je vais dire pourra passer comme une évidence... et pourtant...
La première règle de base du tir à poudre noire est D'UTILISER UNIQUEMENT DE LA POUDRE NOIRE dans les armes anciennes.

Cela fait qu'un an que je tire à la PN mais je ne compte plus le nombre de personnes sur les stands qui me disent qu'avec un peu de SP4, ça marche aussi bien. J'ai entendu certains dire que la PN c'est rageant car ça salit trop, qu'il y a moyen d'essayer une autre poudre.
D'autres qui vont des essais avec des PSF pour avoir un peu plus de sensations...

On m'a raconté le cas d'un revolver qui a explosé au stand de Saint Laurent du Var. Par chance, personne n'a été blessé.
Voici une vidéo d'une arme qui a elle aussi explosé https://www.youtube.com/watch?v=Q_XNWeMqCT0 de la même manière...

Alors, moi je dis aux grands "pros" des armes qui pensent tout savoir parce que ça fait 40 ans qu'ils tirent : "vous êtes des vrais dangers publics". Un jour il va y avoir un grave accident avec vos conneries...

Graphist

Messages : 362
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 32
Localisation : Antibes, Alpes Maritimes

http://www.toilerouge.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: "BLACK POWDER ONLY"

Message  Cobravif le Dim 12 Oct 2014 - 4:25

Tu as raison de rappeler cette évidence. La vidéo est très parlante même si on ne comprend pas l'anglais.

_________________
Les hommes se répartissent naturellement en trois classes : les orgueilleux, les prétentieux et les autres.
Ne faisant pas partie de leur classe, je n'ai jamais rencontré les autres.

Cobravif

Messages : 975
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 64
Localisation : Région toulousaine

Revenir en haut Aller en bas

Re : Black Powder Only

Message  Fortyniner le Dim 12 Oct 2014 - 7:41

Il y aura toujours, des apprentis-sorciers, des trompe-la-mort et autres crétins... affraid

Fortyniner

Messages : 1747
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 67
Localisation : Aux confins de la Manche et du Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: "BLACK POWDER ONLY"

Message  TEX TONE le Dim 12 Oct 2014 - 8:31

Graphist , je ne sais pas dans quel stand tu tire mais dans le mien qui existe depuis 500 ans et que je fréquente depuis 2003 je n'ai jmais entendu un ancien dire qu'on puisse tirer dans une réplique à poudre noire avec autre chose que de la poudre noire .
Tous font du rechargement moderne aucun  ne ferait cette bétise ni ne parlerait de l'avoir faite .


Donc je ne ferais pas cette critique envers les anciens qui sont tout à fait conscients des dangers et de leur rôle dans l' apprentissage des nouveaux .



Si tu as des dangers publics dans ton club , sauves toi inscrits toi ailleurs .

Si quelqu'un pouvait nous faire une comparaison d'énergie développée par un meme volume de poudre noire et d'une poudre comme la Ba 10 ou ba9 employée courramment en moderne cela ferait vite comprendre à tout un  chacun qu'il n'est pas nécéssaire de faire un essai pour avoir une idée du résultat .


Je ne comprends pas l'anglais et malheureusement je n'ai pas compris dans la vidéo quel chargement avait causé l'explosion du barillet, il aurait été interessant de connaitre la poudre et le dosage , ainsi que le nombre de chambre remplie.


TEX


Dernière édition par TEX TONE le Dim 12 Oct 2014 - 9:40, édité 1 fois

_________________
L'herbe est toujours plus verte de l'autre coté de la clôture

 
 
 

TEX TONE
Admin

Messages : 1843
Date d'inscription : 12/05/2011
Age : 63
Localisation : Savoie Libre

http://poudrenoire.free.fr.

Revenir en haut Aller en bas

R : Black Powder Only

Message  Fortyniner le Dim 12 Oct 2014 - 9:18

@ Tex Tone : Ne t'inquiète pas, notre ami Cobra va nous pondre un super exposé
sur la question dès qu'il aura vu le post de Graphist ! lol!

Fortyniner

Messages : 1747
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 67
Localisation : Aux confins de la Manche et du Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: "BLACK POWDER ONLY"

Message  Graphist le Dim 12 Oct 2014 - 9:33

Heureusement ils ne le font pas et les spécialistes PN du stand ne feraient pas ce genre d'énormité.
Mais il est arrivé de nombreuses fois d'entendre ce genre de propos dans les stands. Après, je ne pense pas qu'ils s'amuseraient à le faire en compagnie d'autres tireurs.
Je n'ai rien contre les anciens, j'en ai après ceux qui croient avoir de l'expérience dans les armes et qui font preuve d'inconscience totale - les personnes d'un certain âge qui oublient de pointer toujours leurs armes en direction des cibles
- les personnes qui tremblent tellement qu'ils tirent sur votre cible

Graphist

Messages : 362
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 32
Localisation : Antibes, Alpes Maritimes

http://www.toilerouge.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: "BLACK POWDER ONLY"

Message  Cobravif le Dim 12 Oct 2014 - 20:06

Fortyniner a écrit:@ Tex Tone  :  Ne t'inquiète pas, notre ami Cobra va nous pondre un super exposé sur la question dès qu'il aura vu le post de Graphist !  lol!

Fallait pas me provoquer, d'abord. Wink
Mais puisque quelqu'un a mis un pièce dans la fente, je vais répondre et si d'aucuns veulent me débrancher, je continuerai sur piles ou panneau solaire.
En fait il est difficile de répondre à cette question tant il y a de paramètres en jeu. Grosso modo, à l'air libre et dans un laps de temps différent pour les deux types de poudres qui permet la combustion totale de la poudre sans compression, on peut dire que le volume de gaz dégagé par de la poudre sans fumée de type Vieille est trois fois plus grand que celui dégagé par la même masse de poudre noire.

La poudre Vieille est celle mise au point par l'ingénieur chimiste de l'armement Paul Vieille, poudre qui est un mélange de fulmicoton, de collodion, d’éther et d'éthanol. Toutes les PSF dérivent de ce produit. On y trouve toutefois en plus depuis les travaux d'Alfred Nobel, dans des proportions qui varient suivant les marques, de la cordite qui est un explosif mais qui combinée avec le mélange Vieille s'assagit et sert de propulseur. L'intérêt de cet ajout est d'obtenir surtout pour les charges d'artillerie une meilleure inflammation à basse température.
Il faut avoir vécu les variations de portée d'une même charge suivant qu'on la tire à Canjuers au petit matin par -15° ou à midi le même jour d'hiver quand la température est remontée à près de+15° pour apprécier l'effet de la cordite dans la poudre. Les corrections dues à la température sont bien moindres de nos jours qu'avant les travaux de Nobel sur les poudres sans fumée.

Pour en revenir à la question de la puissance comparée des poudres, quelques-uns des paramètres sont les suivants:
- La température ambiante au moment du déclenchement de la déflagration.
- La forme de la chambre d'explosion (fond d'étui ou de chambre, culot de la balle, espace libre pour la poudre etc.)
- L'inertie du projectile au démarrage (freinage dû à la masse mettre en mouvement, coefficient de freinage dû serrage de l'étui, au serrage de la balle sur les parois de la chambre, dans les rayures du canon etc.)
- Le volume disponible pour les gaz que génère la poudre.
Ce dernier point est primordial parce que moins il y a d'espace, plus la pression monte et plus la réaction de combustion est vive.
Notez que je n'ai pas parlé de granulométrie parce qu'elle importe peu si on s’intéresse à la combustion à l'air libre pour comparer les volumes de gaz dégagés. Mais la question devient intéressante à ce point de l'explication.

La différence fondamentale entre les poudres noires - carbone+salpêtre+soufre - et les poudres sans fumées colloïdales ou pyroxylées est la progressivité. Les poudres noires atteignent très rapidement leur vivacité maximale, parfois même alors que la balle n'a pas pris les rayures. C'est pourquoi, il ne faut pas laisser d'espace entre la poudre et la balle ou la bourre. Plus on tasse la poudre noire dans la chambre, plus la combustion démarre vite et atteint sa puissance maximale. Et on constate qu'alors l'encrassement est plus faible parce que les composants brûlent plus complètement dès le début de la réaction.
En ce qui concerne les poudres sans fumées, la réaction chimique est différente. Ces poudres sont dites progressives, c'est-à-dire qu'elles libèrent leur puissance au fur et à mesure que les grains de poudre s'affinent en brûlant. Les charges nominales pour les cartouches à PSF sont calculées pour qu'il reste de l'espace libre dans l'étui une fois la balle sertie à poste. Ceci doit permettre au moment de la détonation de l'explosif de l'amorce d'éviter une surpression au moment de l'inflammation de la poudre. La température doit monter, ainsi que la pression pour déclencher le début de la déflagration de la poudre. La pression se met à lors à monter et commence à pousser les projectile qui prend sa vitesse. Dans le même temps la vitesse de combustion augmente ainsi que la vitesse du projectile qui finit par avoir à la bouche du canon une vitesse dite "Vo" très élevée. Je ne vais pas entrer dans les notions compliquées de phénomènes ondulatoires de l'onde de choc et de sa résonance dans le canon entre l'obturateur arrière - étui ou douille ou culasse du lanceur pour une douille ou un étui combustible - phénomènes qui ne font que compliquer l'affaire.
Une dernière chose qui n'est pas très "Poudre Noire": Lorsqu'on procède au rechargement de cartouches avec des poudres sans fumée, il ne faut pas croire qu'on peut charger un même calibre avec une seule poudre pour tous les projectiles ou toutes les armes. En général plus la balle est lourde, plus la poudre doit être progressive. Pour charger une cartouche "pistolet & carabine" comme la 44-40 par exemple, si à poudre noire on peut intervertir les cartouches, on ne devrait pas le faire à poudre sans fumée. Je connais nombre de tireurs états-uniens qui ont des 44-40 ou des 45 Long Colt pour revolver et d'autres pour arme longue.

Fermons cette parenthèse pour revenir à l'explosion de ce malheureux Remington.
On comprendra qu'il est fort possible que la personne qui a joué avec le feu a sans doute mis une charge d'un volume approximativement du tiers de celle qu'il aurait mis à poudre noire. On pourrait m'objecter qu'avec ce que j'ai écrit sur la progressivité, la pression n'aurait dû être maximale qu'une fois la balle sortie du barillet. Sauf que...
Sauf que s'il a comprimé cette poudre au lieu de la laisser respirer, alors là la réaction est totalement différente et la progressivité n'existe pratiquement plus parce que la fraction de seconde pendant laquelle la pentrite de l'amorce fait monter la chambre en pression et température se trouve réduite à rien. La montée en pression est trop rapide avec une poudre hors chambre trois fois plus génératrice de gaz que la poudre noire mais avec une progressivité qui a pratiquement disparu. Autant dire qu'on n'est pas loin d'avoir une pression au moment où la balle commence à glisser qui atteint entre quatre et six fois la pression qu'aurait généré de la poudre noire dûment tassée.
Heureusement pour le tireur, il n'avait chargé qu'une seule chambre, mais cela a suffi pour non seulement faire exploser le barillet mais encore pour faire éclater la carcasse du revolver considérée comme le plus solide ses contemporains.
Je dois avouer que j'ai fait des essais de tir à PSF avec une arme à poudre noire. Elle n'a pas explosé, elle n'a pas souffert ; mais cela demande tellement de précautions que cela enlève tout plaisir de tirer. Il m'a fallu choisir la poudre. Déterminer le charge équivalente P.N. ensuite charger en laissant du vide. Pour être sûr de ne pas tasser, j'ai mis un bout d'allumette censé arrêter la balle en fait j'ai mesuré avec une tige graduée de gabarit pour perceuse. Mais je me suis fait peur aussi, parce que s'il faut laisser un espace, il ne faut pas qu'il soit trop grand sinon on risque aussi une surpression. Bref, la galère.
Les armes à poudre noire sont construites pour être utilisées avec de la poudre noire seulement. De même que les prises de courant sont prévues pour y enfoncer des fiches d'alimentation d'appareils électriques. Bon ; il y en a qui mettent les doigts. Chacun ses goûts mais à cause de cela il y a maintenant des prises de courant de sécurité et il faut presque un marteau pour y enfoncer la fiche du cordon d'alimentation d'un simple aspirateur.  Sad


Dernière édition par Cobravif le Dim 6 Mar 2016 - 14:44, édité 2 fois (Raison : Correction de coquilles.)

_________________
Les hommes se répartissent naturellement en trois classes : les orgueilleux, les prétentieux et les autres.
Ne faisant pas partie de leur classe, je n'ai jamais rencontré les autres.

Cobravif

Messages : 975
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 64
Localisation : Région toulousaine

Revenir en haut Aller en bas

Re : Black Powder Only

Message  Fortyniner le Dim 12 Oct 2014 - 20:57

QU'EST-CE QUE JE VOUS AVAIS DIT ??? lol! lol! lol! lol! lol!




Fortyniner

Messages : 1747
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 67
Localisation : Aux confins de la Manche et du Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: "BLACK POWDER ONLY"

Message  Cobravif le Dim 12 Oct 2014 - 21:02

Bon bon Fortyniner, je ne pouvais pas te laisser dans l'attente de ma prose. Mais j'ai un peu tardé parce que j'avais du monde à la maison.
Bounno Nette [Bonne Nuit]

_________________
Les hommes se répartissent naturellement en trois classes : les orgueilleux, les prétentieux et les autres.
Ne faisant pas partie de leur classe, je n'ai jamais rencontré les autres.

Cobravif

Messages : 975
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 64
Localisation : Région toulousaine

Revenir en haut Aller en bas

Re: "BLACK POWDER ONLY"

Message  Graphist le Dim 12 Oct 2014 - 21:09

Ce qu'il faut retenir si j'ai bien tout compris, la PSF est une poudre progressive qui a besoin d'un peu d'espace pour libérer son énergie.
La PN au contraire doit être tassée pour que celle-ci s'enflamme plus facilement, qu'elle puisse libérer son énergie immédiatement et laisser moins de résidus.

Au fait Cobravif, vu que je n'ai pas eu l'occasion de faire ta connaissance, comment as-tu acquis tout ce savoir ? As-tu fait des cours d'artillerie à Canjuers ?

Graphist

Messages : 362
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 32
Localisation : Antibes, Alpes Maritimes

http://www.toilerouge.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: "BLACK POWDER ONLY"

Message  Cobravif le Lun 13 Oct 2014 - 6:31

Mon père était officier de carrière. Saint-Cyrien de la promotion du Tafilalet de 1931 à 1933, il a commencé une carrière dans les chasseurs alpins puis à la suite d'un accident de ski qui l'a rendu inapte aux section d'éclaireurs-skieurs qui étaient alors l'élite des troupes alpines, il a passé le concours des Affaires Indigènes du Maroc et est parti Oran suivre le cours de base puis ensuite à Casablanca pour la spécialisation "marocaine". Affecté à Tasa, au 1er Régiment de Zouave qui lui servait de corps support il a participé à la fin de la campagne de pacification du Tafilalet. Ensuite à partir de 1942, il a été affecté comme commandant de compagnie au 2e bataillon du 5ème Régiment de Tirailleurs Marocains, compagnie à la tête de laquelle il a fait toute la campagne d'Italie, le débarquement en Provence, la reconquête jusqu'à Strasbourg.
Ensuite, après plus de deux ans de temps de commandement il a été affecté au Camp du Ruchard près de Tours puis a Versailles au Camp de Satory où il a été ingénieur de l'armement de la Direction des Etudes et Fabrication d'Armement devenue par la suite la Délégation Générale pour l'Armement. Puis après la guerre, les soldes étant insuffisantes pour nourrir une famille nombreuses et les vieux qui venaient mourir à la maison - on n'avait pas toutes les aides qui aujourd'hui grèvent le budget de l’État - il a quitté l'armée d'active pour rejoindre comme ingénieur chimiste la plantation de Mimot en Indochine, au Cambodge exactement.
Il faut préciser que Saint-Cyr n'est pas seulement une école d'instits spécialisés pour appelés auxquels ont apprend à compter jusqu'à deux pour marcher au pas sur de la musique rythmée mais avant tout une École d'Enseignement Supérieur où on étudie les connaissances de base qui serviront à la poursuite de ses études et la formation continue pour aller vers les sommets de la hiérarchie. L'instruction générale surnommée "la pompe" prépare aux diplômes d'enseignement supérieur civils dont l'armée aura besoin lorsqu'on aura fini ses temps de troupe. Mon père était donc ingénieur chimiste avant même de quitter l'armée et c'est à ce titre qu'il a été affecté à Satory.

Voilà pour l'environnement familial de départ.

J'ai suivi un cursus différent. Titulaire d'un BAC scientifique, j'ai passé le concours de Saint-Cyr lettres parce que je tenais à exploiter mes connaissances en langues étrangères quand viendrait pour moi le moment de quitter les régiments pour rejoindre les états-majors ou autres organismes spécialisés.
Seulement on commence toujours par servir en régiment d'abord comme simple lieutenant. J'ai même fait partie de la dernière promotion dont les officiers tout neufs sont arrivés dans les régiments comme sous-lieutenant.
J'ai choisi l'artillerie en sortant de Saint-Cyr et j'ai suivi avec assiduité non seulement le cours de tir au canon et aux missiles nucléaires Pluton mais aussi les cours de balistique intérieure et extérieure, les cours de chimie des poudres et comme je pratiquais le tir sportif depuis mon adolescence aux Antilles, j'ai poussé plus loin en travaillant la chimie des poudres de munitions de petit calibre ; d'abord les poudres sans fumée puis par passion pour mon Colt Mle 1851 fabriqué à Richmond pendant la guerre civile et aussi pour sa réplique Uberti, puis mon fusil Kentucky à silex, j'ai travaillé sur les poudres noires et assimilées. J'ai été très aidé en cela par mon père qui avait gardé ses livres de cours d'ingénieur de l'armement, pourtant avant tout sur les poudres sans fumée mais surtout pour la poudre noire par mon oncle son beau-frère qui était aussi ingénieur chimiste mais ingénieur des poudres et explosifs et directeur de la poudrerie de Titmellil au Maroc où il fabriquait une grande quantité de poudre noire. En effet les chasseurs au Maroc avaient encore beaucoup de fusils éprouvés seulement pour cette poudre et la Fantasia était encore une activité très pratiquée. Or les armes de Fantasia tiraient à poudre noire. Lorsque bien avant d'entrer à Saint-Cyr je me suis mis à tirer avec mon Colt puis à partir de 1970 avec sa réplique, mon oncle qui venait tous les étés en vacances à Florensac avec sa famille s'est mis à s'intéresser à mes activités. Mes cousins, eux, chassaient beaucoup au Maroc mais avec des fusils modernes. Moi je tirais à poudre noire avec ma réplique, puis une autre à un seul coup. Et je n'allais pas au stand de tir, je tirais dans notre propriété familiale. Je chargeai en lisant les modes d'emploi fournis avec les armes et surtout en répétant ce que j'avais appris aux Antilles avec un autre oncle qui nous faisait tirer mes cousins et moi-même avec des colts d'époque achetés aux sudistes par la plantation après la guerre civile.
Mon oncle du Maroc, dont l'usine a sauté trois fois pendant ses presque cinquante ans de carrière, m'a instruit en profondeur sur la poudre noire et ses évolutions puis il a pris sa retraite et a fini par mourir. Mon père aussi est passé à l'Orient Éternel. Mais les poudres ont continué à évoluer. Et moi à me tenir au courant.
Passionné de chimie, artisanale notamment, je suis d'une extrême prudence avec les compositions chimiques parce que si certaines déflagrent ou détonnent, d'autres ont des réactions bizarres sur les peintures, sur les bois, sur les métaux et surtout sur la peau et les yeux. Ma passion de la chimie artisanale m'a conduit à préparer en petites quantités des produits comme le collodion, le fulmicoton et surtout le papier nitré qui permet de faire des cartouches de tir réduit de faible puissance avec une grande régularité de tir.
Mais j'ai assez parlé de chimie.
Il faut savoir que mon père m'a aussi perfectionné sur l'architecture des canons notamment d'armes de petit calibre et m'a sensibilisé aux questions de cône de forcement et cône de bouche, de choke des canons lisses, du dressage et de l'arcure des canons lisses pour projectiles à grande vitesse initiale. Cela m'a donné une certaine aisance par rapport à mes camarades de promotion lorsque nous avons eu à nous pencher sur les futurs canons du 105 mm lisse de l'AMX 30, canon qui préfigurait celui de l'AMX 10 canon puis celui en 120 mm du char Leclerc. Autant dire que la répartition des pressions intérieures, la progressivité des poudres sans fumées, les résonances de tubes soumis au tir sont des sujets que j'ai abordés de façon élémentaire à Saint-Cyr quand on nous a présenté le canon accordable du fusil de précision FRF1 mais que j'ai ensuite travaillés au bureau puis sur le terrain. Un de mes beaux-frères, artilleur lui aussi, qui servait à la DGA Surveillance du champ de Bataille lorsque j'étais officier de tir de batterie à Canjuers demandait toujours à tirer avec ma batterie pour faire ses expérimentations de tirs à longue distance.

Voilà pour l'environnement familial ultérieur.

Ensuite, j'ai quitté l'artillerie pour le Cadre Spécial de l'armée de terre que l'on nomme aujourd'hui le Corps des Experts.
J'étais expert en renseignement, langues et relations internationales. Et c'est en fait comme officier du Cadre Spécial que j'ai participé à toutes mes missions opérationnelles de guerre qui m'ont valu 11 annuités de bonifications pour campagnes opérationnelles.
Que ce soit au Cambodge, en Ex-Yougoslavie, au Proche Orient (Syrie, Palestine c'est-à-dire "Israël et territoires occupés", Égypte, Arabie, Iraq) ou en Afrique (Somalie, Sénégal, Tunisie) j'ai été au contact d'armes de différents types et calibres y compris des fusils "poupou" de fabrication africaine locale en acier de tubes de vélos brasés au cuivre. J'en ai un d'ailleurs avec lequel je ne me risquerais pas à tirer.
J'ai mis à profit mes connaissances techniques notamment en matière d'armement tout au long de la deuxième partie de ma carrière où j'ai été officier de renseignement militaire. J'ai rencontré des explosifs dits "de circonstance" qui n'avaient rien à voir avec ceux que produit l'industrie et face auxquels il fallait néanmoins réagir. Et là, on ne peut pas revenir en arrière après le "game over" si on a fait une mauvaise manipulation. On n'est plus dans le virtuel, on est face à la mort sans phrase.
Toute ma carrière j'ai suivi des stages techniques en fonction des besoins de mes missions. Certains de ces stages m'ont mis au contact avec les matières inflammables et la façon d'en maîtriser les incendies ou de limiter les dégâts dus au feu. Et cela commence par les règles de stockage et par l'architecture des dépôts.
Et il me semble qu'au lieu de faire braire les tireurs avec des mesures stupides comme le graissage des bouches de chambres on ferait mieux d'insister sur les mesures de stockage chez soi.
Par exemple, coffre-fort mal agencé présente des risques même si on respecte les quantités légales de produit à stocker. Alors qu'un stockage des poudres et huiles fait intelligemment ne présente aucun risque même en cas d'incendie de la maison. Le feu monte, ne l'oublions pas. La chaleur d'un incendie c'est surtout le fait de colonne de convection. Penser à cela permet de mieux concevoir son stockage. C'est l'ancien officier incendie de régiments d'artillerie qui parle.
Mais pour évoquer cette question il faut des connaissances que n'ont pas forcément les responsables de clubs et encore moins les théoriciens - on se demande de quoi - qui pondent des règlements fondés sur le style de rumeurs conduisant, par exemple, bon nombre de tireurs à mettre de la semoule de blé dans leurs barillets, ou à transformer les barillets en confit de canard gras.
il parait que les départs en chaîne surviennent. Je n'en ai jamais vu personnellement. Mais les quelques témoignages directs que j'en ai eus rapportent qu'en fait le tireur avait chargé son arme avec des balles qui ne serraient pas assez dans la chambre. C'est un défaut d'étanchéité dû à une mauvaise manipulation par quelqu'un qui avait la flemme de pousser sur son bourroir. et préférait charger avec des balles sous-calibrées.
Un peu de bon sens serait utile sur les pas de tir. Mais il semblerait qu'alors qu'à l'époque de Montaigne c'était la chose du monde la mieux répartie, à notre époque avec la culture Internet et copier-coller ce ne soit plus le cas. ;(
Quarante ans de vie active dans tous les domaines, plus de quarante-cinq ans de tir - y compris d'artillerie - autant dire que j'en ai entendu et lu des conneries. Mais les rares accidents dont j'ai été témoin n'ont jamais été dus au matériel mais à son mauvais usage par des ignares.
Maintenant, je suis retraité définitivement. Depuis un an. Et je bous toujours. Wink


Dernière édition par Cobravif le Lun 13 Oct 2014 - 6:40, édité 1 fois (Raison : Correction de coquilles.)

_________________
Les hommes se répartissent naturellement en trois classes : les orgueilleux, les prétentieux et les autres.
Ne faisant pas partie de leur classe, je n'ai jamais rencontré les autres.

Cobravif

Messages : 975
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 64
Localisation : Région toulousaine

Revenir en haut Aller en bas

Re : BLACK POWDER ONLY

Message  Fortyniner le Lun 13 Oct 2014 - 7:44

@ Cobra  :  Voilà un "cursus vitae" quasi-complet d'un homme, d'un soldat
et d'un technicien hors pair ! Je le redis, notre ami Cobra est bien, pour
paraphraser Jacques Chirac, le meilleur d'entre nous...  


Fortyniner

Messages : 1747
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 67
Localisation : Aux confins de la Manche et du Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: "BLACK POWDER ONLY"

Message  Cobravif le Lun 13 Oct 2014 - 11:30

Bon, je n'ai rien contre Jacques Chirac et encore moins contre Alain Juppé. Et bien que pour la modestie je ne craigne personne car je suis modeste fier de l'âtre et décidé à le rester Wink, je suis loin d'être le meilleur d'entre nous.
Si ma destinée a fait que j'aie une bonne mémoire servie par des circonstances professionnelles qui ont fait que j'ai appris quelques éléments de connaissance parfois utiles, il me reste encore tant à apprendre !
Et je ne cesse d'apprendre sur les fora "Forum Poudre Noire" et sur "Répliques Old West". Il y a des tas de gens différents avec des connaissances diverses, variées et des expériences qui se complètent les unes les autres.
En outre, certains points qui me sont étrangers et sont abordés sur les pages des fora me poussent à chercher toujours davantage. L'Internet est un outil précieux mais insuffisant parce que souvent trop "zapping".
En revanche, je vais chercher dans les bibliothèques réelles ou virtuelles des compléments d'informations. Et en matière de bibliothèques scientifiques et techniques nous ne manquons de rien sur les poudres à Toulouse. L'Office National Industriel de l'Azote créé en 1924 a été un grand centre de recherche sur les propergols solides et liquides, sur les poudres et explosifs. Il reste encore le centre de recherches sur les propergol liquides, centre qui est une division de la SNPE. Car en 1967, la SNPE à Toulouse a repris les prérogatives de l'ONIA. Mais le pont près de ce qui fut AZF s'appelle encore le pont de l'ONIA.
Autant dire qu’entre les archives de l'ONIA, celles de l'ATE (Arsenal de ToulousE) devenu le GIAT et les publications de thèse de la Fac de Science, de l’École Nationale de l'Aviation Civile, celles du GIAT actuel (Groupement industriel de l'Armée de Terre), un chercheur a de la ressource même s'il n'a accès qu'à des documents non classifiés.
Donc je ne suis pas le meilleur, tant s'en faut, et je suis très heureux de compléter mes connaissances auprès des membres. Et aussi de contribuer avec mes moyens aux débats qui se succèdent dans une bonne ambiance. Wink

_________________
Les hommes se répartissent naturellement en trois classes : les orgueilleux, les prétentieux et les autres.
Ne faisant pas partie de leur classe, je n'ai jamais rencontré les autres.

Cobravif

Messages : 975
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 64
Localisation : Région toulousaine

Revenir en haut Aller en bas

Re : BLACK POWDER ONLY

Message  Fortyniner le Lun 13 Oct 2014 - 12:03

@ Cobra : ta modestie t'honore ! cheers

Fortyniner

Messages : 1747
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 67
Localisation : Aux confins de la Manche et du Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: "BLACK POWDER ONLY"

Message  TEX TONE le Lun 13 Oct 2014 - 17:34

Merci Cobra , pour cet exposé qui m'a appris plein de chose  ,  une seule chambre sans doute chargée en moderne et compressée a suffit à faire peter le remington , je  crois que je vais regarder mes rechargements d'une autre manière  car si il est vrai que j'utilise toujours le malfati pour mes rechargements , je n'avais pas imaginer  les conséquence d'une poudre moderne tassée Evil or Very Mad .

Donc dans un chamelot delvigne  il vaut mieux pas faire le plein de A1 .


Cobravif est notre Wikipedia   sans les erreurs  , jamais je ne regretterais d'avoir créer le forum qui m'a permis de rencontrer cet ami inestimable  .
Quel chance tu as d'avoir eu un paternel qui t'as prédisposé au parcours que tu as fait .

Je suis touché que tu nous fasse l'honneur de dévoiler ici toute ta carrière .
Merci Cobra vif



TEX

_________________
L'herbe est toujours plus verte de l'autre coté de la clôture

 
 
 

TEX TONE
Admin

Messages : 1843
Date d'inscription : 12/05/2011
Age : 63
Localisation : Savoie Libre

http://poudrenoire.free.fr.

Revenir en haut Aller en bas

Re: "BLACK POWDER ONLY"

Message  Graphist le Lun 13 Oct 2014 - 17:38

Au fait je vends mon Navy 300 €.



C'est une blague... Bon je sors lol!

Graphist

Messages : 362
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 32
Localisation : Antibes, Alpes Maritimes

http://www.toilerouge.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: "BLACK POWDER ONLY"

Message  TEX TONE le Lun 13 Oct 2014 - 17:39

Je te l'échange contre un walker !!!!!!

TEX

_________________
L'herbe est toujours plus verte de l'autre coté de la clôture

 
 
 

TEX TONE
Admin

Messages : 1843
Date d'inscription : 12/05/2011
Age : 63
Localisation : Savoie Libre

http://poudrenoire.free.fr.

Revenir en haut Aller en bas

Re: "BLACK POWDER ONLY"

Message  Graphist le Lun 13 Oct 2014 - 17:40

Sérieux ?

Graphist

Messages : 362
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 32
Localisation : Antibes, Alpes Maritimes

http://www.toilerouge.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: "BLACK POWDER ONLY"

Message  Dan Wesson le Lun 13 Oct 2014 - 19:18

@ Cobravif, chapeau bas !

@ Graphist, Tex est tout à fait capable de faire l'échange, sans aucun problème.
DW.  Very Happy

Dan Wesson

Messages : 1871
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 66
Localisation : Derrière la Roche de Solutré

Revenir en haut Aller en bas

Re: "BLACK POWDER ONLY"

Message  Graphist le Lun 13 Oct 2014 - 19:23

@ Tex, si c'est pas une blague, tu peux éventuellement me contacter en MP. Sinon, je garde mon NAVY !!!!
C'est grâce à des gens comme Cobravif qu'on se dit, une fois couché la lumière éteinte, que l'on peut maintenant mourir moins con ! lol
C'est très très intéressant !

Graphist

Messages : 362
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 32
Localisation : Antibes, Alpes Maritimes

http://www.toilerouge.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: "BLACK POWDER ONLY"

Message  Oliviier le Lun 13 Oct 2014 - 21:00

Comme d'hab' Cobra'! Trés instructif! cheers
Et entièrement d'accord avec tes propos valables également en dehors de la PN et du tir en général (Je vous laisse relire et chercher ).






Et sinon, Cobra'...















... Tu veux pas m'adopter? lol!

Oliviier

Messages : 198
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 47
Localisation : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: "BLACK POWDER ONLY"

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:36


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum