Fondre ses propres balles

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  Graphist le Jeu 13 Mar 2014 - 20:49

Oui c'est super, j'aime le côté "simple" de la chose, partir d'un morceau de plomb et arriver à une munition...
avatar
Graphist

Messages : 376
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 32
Localisation : Antibes, Alpes Maritimes

http://www.toilerouge.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  TEX TONE le Mar 18 Mar 2014 - 11:53

LULU BERLU a écrit:Merde. J'ai encore un message (long), en réponse à Graphist, qui a été supprimé !!! (ça fait 2 fois en 2 jours...)

Lulu  , je peux te jurer  que ce n'est pas moi qui supprime tes messages long  , tu as du faire une mauvaise manipulation  .
alors Voila lorsque  tu rédiges un  message long , toutes les fin de   ligne tu selectionnes tous le message en passant la souris dessus et en restant appuyé sur le clic gauche   et ensuite   tu fais" clic droit "   copier   ,  c'est tout  , si jamais ton message n'as pas été enregistré il est toujours grace à la mémoire tampon  dans le tampon  et tu recommence  répondre à un message et  la  " clic droit "  coller   c'est magique , pas perdu le message  .  sauf  peut être la dernière ligne que tu n'avais pas copié juste avant ta fausse manoeuvre  , çà m ' est arrivé des dizaine de fois  "Mortel de berthe "  c'est casse noix on n'arrive plus a reformuler aussi bien  Laughing 


bon Courage
TEX

_________________
L'herbe est toujours plus verte de l'autre coté de la clôture

 
 
 



http://www.armes-ufa.com/
avatar
TEX TONE
Admin

Messages : 2029
Date d'inscription : 12/05/2011
Age : 63
Localisation : Savoie Libre

http://poudrenoire.free.fr.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  Duncan OXBURRY le Mar 18 Mar 2014 - 12:04

TEX TONE a écrit:  on n'arrive plus a reformuler aussi bien 

Alzheimer précoce ?
avatar
Duncan OXBURRY

Messages : 1365
Date d'inscription : 13/05/2011
Age : 75
Localisation : Ile de France -Val de Marne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  LULU BERLU le Mar 18 Mar 2014 - 18:59

TEX TONE a écrit:
LULU BERLU a écrit:Merde. J'ai encore un message (long), en réponse à Graphist, qui a été supprimé !!! (ça fait 2 fois en 2 jours...)

Lulu  , je peux te jurer  que ce n'est pas moi qui supprime tes messages long  , tu as du faire une mauvaise manipulation  .
alors Voila lorsque  tu rédiges un  message long , toutes les fin de   ligne tu selectionnes tous le message en passant la souris dessus et en restant appuyé sur le clic gauche   et ensuite   tu fais" clic droit "   copier   ,  c'est tout  , si jamais ton message n'as pas été enregistré il est toujours grace à la mémoire tampon  dans le tampon  et tu recommence  répondre à un message et  la  " clic droit "  coller   c'est magique , pas perdu le message  .  sauf  peut être la dernière ligne que tu n'avais pas copié juste avant ta fausse manoeuvre  , çà m ' est arrivé des dizaine de fois  "Mortel de berthe "  c'est casse noix on n'arrive plus a reformuler aussi bien  Laughing 


bon Courage
TEX

T'inquiète Tex, je te crois. Mais je n'ai pas fait de mauvaises manœuvres. Mes 2 messages ont bien été publiés, mais ils ont "disparus" après... Les mystères de l'informatique, c'est tout.
avatar
LULU BERLU

Messages : 126
Date d'inscription : 22/07/2011
Age : 47
Localisation : Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  biker13 le Jeu 20 Mar 2014 - 14:06

Tu peux toujours utiliser un masque de peintre...
moi je fais juste attention à ne pas me mettre sous le vent ! des gants et un tablier épais (de forge c'est le top)
avatar
biker13

Messages : 410
Date d'inscription : 10/06/2013
Age : 52
Localisation : Lançon de Provence

Revenir en haut Aller en bas

Plomb, impuretés et métaux inclus.

Message  Cobravif le Ven 21 Mar 2014 - 5:14

Graphist a écrit:Il faudra que je m'initie aux différentes couleurs que peut prendre le plomb liquide.

Quand il est bleuâtre, est-ce qu'il est trop chaud ou trop froid ?
Cela peut venir d'impuretés contenues dans ton métal fondu et qui réagissent à l'air en s'oxydant. Par exemple, dans un vieux tuyau de plomb qui contient du tartre, tu peux avoir des métaux qui se sont accumulés et qui se libèrent à la fusion en même temps que le tartre chauffé fait une sorte de croûte qui remonte.
Le réflexe - tout à fait bon - est d'écrémer le métal fondu. Mais il reste dans le plomb du métal qui bleuit. Dans les vieux tuyaux, on trouve souvent du fer parce qu'autrefois il y avait souvent des conduites en fer zingué qui amenaient l'eau du circuit d'alimentation aux maisons. Ensuite on a modifié les conduites. Mais les circuits publics étaient aussi souvent en fonte. Et je peux te dire qu'il y en a encore beaucoup en fonte. On trouve donc souvent des sels de fer - en général de l'oxyde ferreux qui noircit et ne devient pas rouge - dans le tartre. Chauffé, il bleuit. Dans certaines impuretés, on peut trouver des traces de cuivre, ou de nickel et bien sûr de zinc.
Une solution consiste à couler de petits lingots faciles à stocker et moins long à fondre. Ainsi, lors de cette opération on évacue beaucoup de résidus solides qui sont des déchets.
Attention si tu emploies du plomb allié, c'est à dire mélangé à autres métaux.
En général il s'agit de plomb durci, comme celui qui servait dans les linotypes - pratiquement plus personne n'utilise de linotype - ou pour faire les masselottes d'équilibrages des roues.
D'une part il est trop dur pour les armes à poudre noire, d'autre part il contient 8 à 10% d'étain et 3 à 5% d'antimoine. Les vapeurs d'antimoine sont assez toxiques pour générer rapidement des malaises. Mais ce n'est pas pour cela que j'en parle, c'est parce que ce plomb, lorsqu'on le fond, se couvre d'une mousse grise. En effet l'étain est un peu plus léger que le plomb et remonte à la surface. Lorsqu'on coule des balles destinées à la poudre sans fumée, il faut donc régulièrement remélanger le métal fondu pour éviter de perdre l'étain qui est le durcisseur de l'alliage. L'antimoine permet une meilleure homogénéisation en ayant un effet catalyseur qui fait que les molécules de plomb et d'étain sont plus longues à se séparer sous l'effet des différences de densité et ralentit donc la remontée de la mousse grise. Cette découverte des alchimistes - l'antimoine comme catalyseur - a trouvé une application pratique lorsqu'on a eu besoin de formes d'imprimerie permettant les grands tirages sans devoir changer les caractères et les tampons d'images donc qui s'usassent moins vite. Au XIX siècle, avec la multiplication des illustrations de journaux, la linotype qui permettait de composer les formes avec un clavier genre clavier de machine à écrire en plus gros, il était indispensable de disposer de plomb dur et liquide pour remplir les formes de bronze ou de laiton assemblées au clavier ou pour réaliser les formes images destinées aux illustrations. Le plomb étamé antimonieux est devenu LE métal des linotypistes.

Sinon, le plomb pur fondu se présente sous forme d'un liquide brillant qui rappelle l'argent non oxydé et bien poli.
Rapidement, il se couvre d'une couche plus terne et souvent avec un aspect jaspé. Si on n'observe pas la mousse grise, c'est que le plomb ne contient pas d'étain.
Cette couche qui se jaspe à l'air est de l'oxyde de plomb que l'on peut évacuer. Pour en récupérer le plomb oxydé, il faudrait le soumettre à une opération dite de réduction qui permettrait de récupérer l'oxygène. Mais il faut des moyens que ne possède normalement pas le poudreux artiste lequel préfère mettre les quelques sous que lui laisse le coût de la vie dans les armes et munitions qui nourrissent sa passion et les scènes de ménage.
A propos de scènes de ménage, vous avez déjà essayé de couler des balles pour tuer la bête du Gévaudan en coulant les couverts en argent massif ou les bijoux de madame ? Rassurez-vous, moi non plus je n'ai pas essayé.
 Laughing 
avatar
Cobravif

Messages : 1065
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 64
Localisation : Région toulousaine

http://cobraviftechnique.monsite-orange.fr/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  Graphist le Sam 3 Mai 2014 - 16:11

J'ai remarqué une chose
Quand je prends des balles en 375 ou 454 chez l'armurier, elles rentrent avec force dans les barillets.
Quand je les coule moi-même, le 454 est juste, le 375 reste limite collé au refouloir...
Et si je les controle, elles ont quasiment toutes le même diamètre et le même poids...

J'étais tout content de faire mes propres balles en 375 pour le Police avec cartouche papier, sauf qu'arrivé au stand, elles rentraient tout juste sans forcer.
Du coup j'ai du les tirer une par une pour pas faire de départ en chaîne...
J'ai commandé un moule en 380, j'espère que cette fois-ci ça ira...
avatar
Graphist

Messages : 376
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 32
Localisation : Antibes, Alpes Maritimes

http://www.toilerouge.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  Graphist le Sam 25 Oct 2014 - 12:12

Petit compte-rendu après 5 mois de coulage de balles Smile

Avec peu de matériel, on arrive à faire pas mal de choses. J'ai ceci dit un point négatif pour les moules Lee.
Bien qu'ils varient assez vite en température - c'est bien pour le début mais pendant la coulée... - ils sont super pénibles à nettoyer...
L'alu marque assez vite, la suie ne s'enlève pas et s'incruste assez vite je trouve.
J'ai pu essayer une fois un moule en acier Pedersoli pour mon pistolet An IX, c'est top. Un peu long à chauffer mais tellement pratique !.
Il est bronzé et reste comme neuf une fois nettoyé.
Ils sont pas donné, environ 90-100 € chez Lyman. 56 € aux États-Unis. Si on a une grosse commande ou bien que l'on en prend 2 (un 375 et 454) cela devient rentable et on économise près de 60 !


Je pense qu'à terme je prendrai des acier, j'ai déjà la pince à la maison.
avatar
Graphist

Messages : 376
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 32
Localisation : Antibes, Alpes Maritimes

http://www.toilerouge.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  Dan Wesson le Sam 25 Oct 2014 - 16:01

Bonsoir, malgré tout l'intérêt pris à lire ce post, je ne suis pas prêt à couler mes propres balles. Chacun voit midi à sa porte, mais bravo Graphist pour cet essai "transformé". lol!
DW.  Very Happy
avatar
Dan Wesson

Messages : 1875
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 66
Localisation : Derrière la Roche de Solutré

Revenir en haut Aller en bas

Re : Fondre ses propres balles

Message  Fortyniner le Sam 25 Oct 2014 - 16:08

Je pense comme toi, Dan ! J'achète mes balles toutes faites et je ne veux
pas m'embarrasser à en couler moi-même : fainéantise ? Peut-être bien...
Pourtant, ça peut être sympa mais je trouve que c'est trop de tracas pour
pas grand chose de mieux et les vapeurs de plomb fondu, c'est pas trop
recommandé...
avatar
Fortyniner

Messages : 1951
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 67
Localisation : Aux confins de la Manche et du Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  Graphist le Sam 25 Oct 2014 - 17:31

Au début, j'ai hésité à m'y mettre. Je pensais comme vous : pourquoi se tracasser et m'intoxiquer avec du plomb.
j'avais acheté le matos. Puis le soir-même, je voulais m'en séparer car j'avais eu un peu peur de cette toxicité.

Puis, je me suis dit qu'au final, rester derrière un diesel au feu rouge est pas moins nocif, manger des E225 non plus.

En prenant chez mon armurier un carton de 500 balles de .454 à 50 € (pas cher), j'ai fait le calcul à la louche en partant qu'une balle fait environ 9 grammes. Soit 11 €/ le kg de plomb.
A la ferraille, le plomb coûte ... 1,5 €/kg...
Alors, pour des raisons de coût et parce que j'aime pas me faire escroquer, je les coule moi-même. C'est pas contraignant. On peut y passer juste 1H30 si on veut. Tout dépend de son temps et du nombre de balles que l'on veut couler.

Pour quelqu'un qui n'a pas envie de trop s'embêter, voici une petite liste de ce que j'ai moi-même acheté pour m'équiper :

- des gants (8€)
- un moule adéquat (Un Lee fait l'affaire, comptez 35€)
- un creuset (29€)
- une louche Lee (6€)
- et de temps en temps, une cartouche de gaz pour le réchaud du camping.
- une lingotière Lee (c'est pas obligatoire, 12€)

Voilà, c'est tout !

Le reste que j'avais déjà :

- Une vieille table pour se mettre dans le jardin (et oui, en plein air, c'est obligatoire si on veut pas respirer trop de vapeurs toxiques)
- des vêtements en coton pour bosser, manches longues
- des grosses chaussures
- un vieux tablier
- une paire de lunettes de protection

Après, ça va tout seul. J'ai pas de masque. Certains me diront que je suis fou, mais en coulant des balles 1 fois tous les 2 mois 2 heures, c'est pas avec ça que je risque grand chose. Pour avoir un masque efficace, il faudrait un masque à bain liquide. Le reste, c'est bidon. J'ai essayé, vous respirez toujours les vapeurs. Le mieux c'est de faire des pauses et de respirer l'air frais du jardin. Avec un peu de chance, vous vous orientez bien en fonction du vent et n'avez pas à craindre quoi que ce soit.

Après, chacun fait comme il veut. Je trouve que ça fait partie du charme de la poudre noire. C'est drôle même.

Perso, je ne pèse pas mes balles à la sortie. J'applique juste le délit de faciès. Je le ferai le jour où j'aurais décidé de faire un concours.


avatar
Graphist

Messages : 376
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 32
Localisation : Antibes, Alpes Maritimes

http://www.toilerouge.com

Revenir en haut Aller en bas

Re : Fondre ses propres balles

Message  Fortyniner le Dim 26 Oct 2014 - 8:37

Très belle démonstration ! J'en ai lu plusieurs du même genre sur ce Forum
ou ici et là...
Je comprends très bien ton point de vue, ainsi que celui de tous ceux qui
coulent leurs balles etc...
C'est surtout valable pour un tireur qui en consomme beaucoup au stand,
évidemment...
Personnellement, je vais au stand pour la P.N. le mercredi soir, et encore
pas toutes les semaines, alors mes besoins en balles sont assez limités
(une trentaine par séance, environ) ; donc, je ne vois pas l'intérêt pour
moi de couler mes balles...
Il faut quand même pas mal de matériel divers et la démarche dans son
ensemble ne me tente pas trop, ainsi que certains adhérents du Forum...
Ce qui me plaît plutôt, c'est le démontage/remontage, le nettoyage, bien
qu'il soit parfois contraignant, et le tir pour le "fun"...
De toutes façons, je ne cherche pas à faire du point à tout prix et suis
plutôt dans l'optique des hommes de l'Ouest pour lesquels le principal
était de toucher valablement un adversaire dans le cas d'un affrontement,
ou un animal dangereux ; je ne crois pas qu'avec la relative précision de
ces revolvers, en général, ils aient eu à l'idée de "faire du point"...
Enfin, s'il te plaît, ne me vouvoie plus dans tes posts : ça me gêne et on
est tous égaux sur notre Forum...
Bien amicalement, Dan Fortyniner... Cool

avatar
Fortyniner

Messages : 1951
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 67
Localisation : Aux confins de la Manche et du Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  Dan Wesson le Dim 26 Oct 2014 - 9:07

Fortyniner a écrit:.../...plutôt dans l'optique des hommes de l'Ouest pour lesquels le principal
était de toucher valablement un adversaire dans le cas d'un affrontement,
ou un animal dangereux ; je ne crois pas qu'avec la relative précision de
ces revolvers, en général, ils aient eu à l'idée de "faire du point"...
Comme je le dis toujours, si c'est en face, ça fait un dix... lol!

Faut quand même que le tireur soit pas trop mauvais, mais pour nous tireurs, une fois acquis la visée, le lâcher,...voir ci-dessus !
(j'ai tiré hier après-midi avec mon Browning 1906 en cal 6.35mm (cat. B), un copain a été tout surpris, aux résultats, de voir un dix, deux neuf et le reste ailleurs...)


DW. Very Happy
avatar
Dan Wesson

Messages : 1875
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 66
Localisation : Derrière la Roche de Solutré

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  Graphist le Lun 27 Oct 2014 - 21:59

Après les grands conseils de Cobravif, je me suis mis à peser correctement mes balles.

J'ai fait une coulée maison de .375 pour mon Navy avec un moule LEE.

Pour le Walker, j'ai acheté un sachet de .454 X100 H&N à 19 € le sachet... En attendant que j'achète un moule Lyman.

Résultat : d'énormes variations de poids sur les balles H&N allant de 9,25 grammes à 9,00. Du coup j'ai fait plusieurs lots.

J'ai pesé celles que j'avais coulées : une variation de 0,01 sur un lot de 40 balles... Là est la différence.
Couler ses balles, c'est moins cher et même avec un moule à 30 €, on fait des meilleures balles qu'H&N...
avatar
Graphist

Messages : 376
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 32
Localisation : Antibes, Alpes Maritimes

http://www.toilerouge.com

Revenir en haut Aller en bas

Re : Fondre ses propres balles

Message  Fortyniner le Mar 28 Oct 2014 - 8:30

Très bien, mais je persiste à croire que tous ces "pinaillages" autour de
la perfection souhaitée de chaque balle coulée maison ou non est assez
dérisoire : crois-tu vraiment que les hommes de l'Ouest avaient le temps
et les moyens de s'occuper de ça ? Maintenant, si ces considérations à
tendance historique te préoccupent moins que faire du point, je te comprends.
D'autre part, le Walker ne devrait-il pas tirer du .457 plutôt que du .454 ?
avatar
Fortyniner

Messages : 1951
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 67
Localisation : Aux confins de la Manche et du Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  Dan Wesson le Mar 28 Oct 2014 - 8:35

Bonjour à toutes et à tous.
Dans mon Walker 2nd gen comme dans l'A.S.M., j'ai mis des .457 Forty, il y avait à chaque enfoncement une rondelle de plomb qui se détachait du boulet, mais pas en .454...Lequel .454 rentrait quand même à force...
Vas savoir Charles...(comme l'indiquait la pub du P.M.U.) lol!  
DW.  Very Happy
avatar
Dan Wesson

Messages : 1875
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 66
Localisation : Derrière la Roche de Solutré

Revenir en haut Aller en bas

Re : Fondre ses propres balles

Message  Fortyniner le Mar 28 Oct 2014 - 8:43

La rondelle de plomb, c'est normal, quel que soit le calibre de la
balle (sauf sous-calibrée, évidemment) ;
d'ailleurs, certains tireurs réalèsent l'entrée des chambres
du barillet pour éviter cette rondelle ; à chacun son truc...
avatar
Fortyniner

Messages : 1951
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 67
Localisation : Aux confins de la Manche et du Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  Graphist le Mar 28 Oct 2014 - 8:51

J'avais un Walker Uberti récent et le 454 allait bien. J'ai mesuré au pied à coulisse et le 454 devrait rentrer en force.
Je vous tiens au jus avec celui-là.

Déjà, mon but avec ce Walker est démontrer aux autres que l'on peut tirer avec autre chose que du R&S ou Remington en stand !
avatar
Graphist

Messages : 376
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 32
Localisation : Antibes, Alpes Maritimes

http://www.toilerouge.com

Revenir en haut Aller en bas

Re : Fondre ses propres balles

Message  Fortyniner le Mar 28 Oct 2014 - 9:36

@ Graphist : tu veux faire le "kéké" au stand, alors ? affraid lol!
Bien sûr, qu'on peut tirer au Walker ainsi qu'avec bien d'autres revolvers
dont il existe une multitude de répliques...
avatar
Fortyniner

Messages : 1951
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 67
Localisation : Aux confins de la Manche et du Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  Dan Wesson le Mar 28 Oct 2014 - 10:23

Déjà, mon but avec ce Walker est démontrer aux autres que l'on peut tirer avec autre chose que du R&S ou Remington en stand !

Ben et alors, bien sur qu'il faut tirer au stand avec un Walker lorsque l'on en a un ! On n'est pas obligé de mettre 3g et un peu plus dans chaque chambre mais pourquoi pas. Le bruit est très agréable, bcp plus qu'un .44mag ou .357mag, voire plusieurs .22lr qui te pètent dans le casque autour de toi, et pas si fort que ça étant bcp plus sourd que de la PSF.
DW.  Very Happy
avatar
Dan Wesson

Messages : 1875
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 66
Localisation : Derrière la Roche de Solutré

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  LULU BERLU le Mar 28 Oct 2014 - 11:57

Graphist a écrit:
Après, ça va tout seul. J'ai pas de masque. Certains me diront que je suis fou, mais en coulant des balles 1 fois tous les 2 mois 2 heures, c'est pas avec ça que je risque grand chose.
L'intoxication au plomb dans l'organisme se produit en général par accumulation, par inhalation ou ingestion fréquente et répétée ...donc, à moins de manger une fois quelques balle en plomb à son 4 heures, il faut porter un masque couvrant le nez et la bouche. Même si il n'est pas 100% efficace, il vous empêchera de tout prendre ! Ne jamais couler en milieu confiné. Le faire dehors, à l'air libre. Et le mieux c'est encore de couler avec un ventilateur dans le dos !
avatar
LULU BERLU

Messages : 126
Date d'inscription : 22/07/2011
Age : 47
Localisation : Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  Graphist le Mar 28 Oct 2014 - 12:28

Les masques sont loin d'être efficaces pour couler le plomb, surtout dehors. Si c'est pour se donner bonne conscience...
avatar
Graphist

Messages : 376
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 32
Localisation : Antibes, Alpes Maritimes

http://www.toilerouge.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  LULU BERLU le Mar 28 Oct 2014 - 13:59

Les masques classés FFP3 ont adaptés (et efficaces) pour notre activité ponctuelle.
La bonne conscience serait, à défaut d'en porter, de ne pas inciter à ne pas en mettre.

Site gouvernementale sur les filtres de protections respiratoires http://www.travailler-mieux.gouv.fr/Filtres-de-protections.html

Trouvé sur le site Santé et Prévention au Travail http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/risque-chimique/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=69&dossid=354

• Les équipements de protection individuelle contre l’exposition au plomb
Le port d'équipement de protection individuelle (gants, tenue de travail...) est toujours indispensable car toutes les mesures de prévention collective ne permettent pas de supprimer totalement l'exposition au plomb. Quant à la protection respiratoire, le port d’un appareil respiratoire toujours gênant ne s’envisage que s’il persiste un risque d’exposition par inhalation, malgré la mise en place de la prévention collective ou bien dans les cas ou la protection individuelle est la seule possible, comme dans certaines opérations d’entretien, de maintenance ou d’intervention d’urgence, mais l'usage de masques respiratoires ne peut s'envisager que pour des manipulations ponctuelles de courte durée.

- des masques anti-poussières fines de type FFP2, en papier ou cartonnés, légers, jetables, filtrant les particules mais de durée d’efficacité limitée à quelques heures peuvent convenir pour des expositions faibles (ce qui est le cas le plus souvent si les mesures techniques sont mises en œuvre).
- des demi-masques, avec cartouche filtrante, de type FFP3, prenant le nez et la bouche, peuvent être utilisés pour se protéger des fumées et des poussières en concentration plus importante.
- enfin, un masque à adduction d’air est recommandé pour des tâches particulièrement exposées, dans des conditions de travail exceptionnellement difficiles.

avatar
LULU BERLU

Messages : 126
Date d'inscription : 22/07/2011
Age : 47
Localisation : Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  Graphist le Mar 28 Oct 2014 - 14:10

Je n'incite personne à ne pas en porter, chacun est grand et fait ce qu'il veut dans sa responsabilité.
Dans ce cas-là, tu oublies qu'il faut porter des gants pour manipuler tes balles aussi et surtout bien te laver les mains après.
Porter un masque aussi quand tu tires car la fumée est nocive.
J'oublie aussi, porter un masque quand tu conduis car il est reconnu que les habitacles de voitures sont plus pollués que l'air extérieur. Je ne parle pas des gaz d'échappement qui donnent la nausée, surtout les diesels (pas le bonjour aux possesseurs de diesel qui réellement enfument tout le monde).

Il convient de se protéger, certes, mais se protéger en investissant dans une combinaison intégrale contre les gaz (car le plomb rentre par les pores de la peau) coûte la peau des fesses. Un simple masque à cartouche coûte au minimum 50 euros. Ceci (c'est moi qui le pense) est valable pour quelqu'un qui est exposé tous les jours au méfaits du plomb (imprimeurs, métiers de l'industrie), je pense pas que le tireur loisir qui coule du plomb 2 heures tous les 3 mois à l'air libre dans son jardin soit vraiment sujet à quelque danger plus important que ce qu'on avale au quotidien en tant que vapeurs nocives des gaz en ville, des agents E200... ultra cancérigènes que chacun avale sans se soucier des conséquences, ou encore de la viande aux antibios...
Brûler ses végétaux dehors est nocif, le contact de l'essence aussi est nocif pour la peau, l'acétone...

Bref... Sortons couverts...
avatar
Graphist

Messages : 376
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 32
Localisation : Antibes, Alpes Maritimes

http://www.toilerouge.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  LULU BERLU le Mar 28 Oct 2014 - 14:23

Les masques classés FFP3 sont efficaces et adaptés pour se préserver de l'inhalation des vapeurs de plomb lorsque nous coulons nos balles.
Point.
avatar
LULU BERLU

Messages : 126
Date d'inscription : 22/07/2011
Age : 47
Localisation : Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum