Fondre ses propres balles

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fondre ses propres balles

Message  Graphist le Ven 7 Fév 2014 - 19:42

Bonjour à tous,

J'ai vu que beaucoup d'entre vous fondent leurs propres balles.
C'est vrai que cela a l'air assez rentable au final.
j'utilise des balles Meynet en cal 454 pour mon Remington Uberti vendues par lot de 500 chez mon armurier.
j'ai pas à m'en plaindre, elles sont très bien.
Sauf qu'elles coûtent 50 € les 500 soit pas loin de 11€/kg

J'ai vu aussi la nocivité du plomb. Du coup, je suis un peu réticent.
J'ai lu la notice d'un four Lee et ça donne pas trop envie de s'exposer aux vapeurs de plomb.

Qu'en pensez-vous ?
(je suis en appartement, j'ai la possibilité d'aller chez quelqu'un si je dois fondre mais je suis pas équipé)

Graphist

Messages : 374
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 32
Localisation : Antibes, Alpes Maritimes

http://www.toilerouge.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  LULU BERLU le Ven 7 Fév 2014 - 21:21

Fondre ses propres balles a plusieurs intérêts :
- réduire les coûts (surtout si tu réussies à te procurer du plomb pour 2 francs 6 sous). L'achat du matériel pour fondre est très très vite amorti.
-contrôler au mieux l'homogénéité d'un lot de balle (diamètre, rondeur, poids identiques). Les balles achetées dans le commerce, fort chères, peuvent parfois révéler des différences énormes pour un même lot : des variations de 10 à 20 % du poids entre les balles, des valeurs mesurées au palmer qui font pleurer permettent de découvrir des balles ovales et non sphériques etc...ces variations énormes sont incompatibles avec une pratique sérieuse du tir de précision. Si tes baballes ne te plaisent pas, tu les refonds. Et si c'est simplement s'amuser en faisant des trous dans des cartons, du bruit et de la fumée, pourquoi payer des balles trop chères ?
-ça occupe les journées ensoleillées de fin d'hiver.

Fondre le plomb reste une activité "dangereuse" si on ignore les précautions :
-les vapeurs de plomb sont nocives : donc, fondre à l'air libre en faisant attention au sens du vent. Le port du masque est incontournable. Certains utilisent un ventilateur pour pousser l'air pollué à l'opposé de leur poste de travail.
-le plomb en fusion c'est chaud ( point de fusion à 327°) donc port des protections adéquats : lunettes, gants, vêtements adaptés avec manches longues, casque ou casquette, chaussures.
- ne jamais oublier que l'ennemi du plomb en fusion c'est l'humidité. Une seule goutte d'eau dans le plomb en fusion et c'est l'explosion assurée...et les brûlures avec !
- quand on fond...on fond. On ne fait pas autre chose en même temps. On reste concentré et vigilant.
- on travaille dans un environnement calme, sans gosses en train de jouer autour...
-lavage minutieux des mains à la fin.

On peut couler avec 3 fois rien comme matériel, mais le mieux est d'acquérir un four à thermostat , qui maintient le plomb à une température constante idéale.

Tranquillement, en une après-midi, j'arrive à en couler entre 800 et 1000, en jonglant entre plusieurs moules de plusieurs calibres.

C'est pas compliqué, et quel plaisir de fondre ses propres balles, et parfois celles des potes !

LULU BERLU

Messages : 126
Date d'inscription : 22/07/2011
Age : 47
Localisation : Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  Graphist le Mar 11 Fév 2014 - 20:22

D'accord, quel moule conseilles-tu de chez Lee pour quelqu'un qui tire toutes les semaines environ ?
Pour le matériel, je vois à peu près avec des vidéos ce que ça peut donner.

A proprement parler, est-ce qu'il faut noircir à la bougie à chaque fois le moule ?
Quels sont les outils qui te permettent de contrôler tes balles mis à par un pied-à-coulisse et une balance ?

Si quelqu'un a fait une vidéo, je suis preneur.

Graphist

Messages : 374
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 32
Localisation : Antibes, Alpes Maritimes

http://www.toilerouge.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  Graphist le Mar 11 Fév 2014 - 20:46

J'ai trouvé cette vidéo http://www.youtube.com/watch?v=GjjkE6y8avY
Le gars fait ça avec 3 fois rien. C'est excellent

Graphist

Messages : 374
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 32
Localisation : Antibes, Alpes Maritimes

http://www.toilerouge.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  dolmia le Mer 12 Fév 2014 - 8:30

Pour ma part je rachéte des tuyaux de plombs d'écoulement d'eau et il est vrais que cela revient nettement moins cher, amortissement du moule
de la bouteille de gaz on est encore largement gagnant, par contre je le fais dans un local aéré   

dolmia

Messages : 25
Date d'inscription : 03/09/2011
Age : 64
Localisation : indre et loire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  Graphist le Mer 12 Fév 2014 - 9:00

Première recherche de plomb dans les Alpes-Maritimes.
Les chantiers en utilisent très peu (toits terrasses), les couvreurs revendent aux ferrailleurs (ils m'ont dit que le ferrailleur du coin m'enverra chier)
J'ai regardé les plombs de pêche chez Decath, c'est quand même au moins 6,90€/kg.
Pas si évident que ça d'en trouver en fait.

Graphist

Messages : 374
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 32
Localisation : Antibes, Alpes Maritimes

http://www.toilerouge.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  Graphist le Mer 12 Fév 2014 - 9:55

J'ai trouvé Very Happy

Chez le ferrailleur, du plomb de BTP à 1,40 €/kg.

Graphist

Messages : 374
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 32
Localisation : Antibes, Alpes Maritimes

http://www.toilerouge.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  dolmia le Mer 12 Fév 2014 - 17:27

C'est pas cher je le paie 2 euros le kg mais sa va encore   

dolmia

Messages : 25
Date d'inscription : 03/09/2011
Age : 64
Localisation : indre et loire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  Graphist le Mer 12 Fév 2014 - 18:00

J'ai commandé à l'armurerie Gilles (les moins chers de loin) une lingotière, une louche et le moule à balles Lee .454.
Je vais essayer dans un premier temps, pour des raisons budgétaires, de faire avec un creuset trouvé en brocante.
Quand j'aurai un peu plus de sous, j'investirai dans un Lee à buse.
N'empêche, 50 € les 500 balles à 9 grammes la balle, ça fait 11€/kg. Au lieu de 1,40...

Graphist

Messages : 374
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 32
Localisation : Antibes, Alpes Maritimes

http://www.toilerouge.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  LULU BERLU le Mer 12 Fév 2014 - 18:54

Merde. J'ai encore un message (long), en réponse à Graphist, qui a été supprimé !!! (ça fait 2 fois en 2 jours...)

LULU BERLU

Messages : 126
Date d'inscription : 22/07/2011
Age : 47
Localisation : Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  Duncan OXBURRY le Jeu 13 Fév 2014 - 9:03

LULU BERLU a écrit: J'ai encore un message (long), en réponse à Graphist, qui a été supprimé !!!
Une fois ton message terminé, tu dois cliquer sur envoyer, attendre que ton message apparaisse, et retourner sur accueil et cliquer sur voir les nouveaux messages depuis votre dernière visite pour revenir aux posts en cours.
C'est un peu long et fastidieux, mais c'est garanti 100%.

Duncan OXBURRY

Messages : 1363
Date d'inscription : 13/05/2011
Age : 74
Localisation : Ile de France -Val de Marne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  Duncan OXBURRY le Jeu 13 Fév 2014 - 9:09

J'aimerai mieux que l'on parle de couler ses balles, plutôt que de les fondre, même si tout le monde comprend. Ce sera plus facile à retrouver, si l'on cherche dans quelques temps, dans le sujet.

Duncan OXBURRY

Messages : 1363
Date d'inscription : 13/05/2011
Age : 74
Localisation : Ile de France -Val de Marne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  LULU BERLU le Jeu 13 Fév 2014 - 16:57

Duncan OXBURRY a écrit:
LULU BERLU a écrit: J'ai encore un message (long), en réponse à Graphist, qui a été supprimé !!!
Une fois ton message terminé, tu dois cliquer sur envoyer, attendre que ton message apparaisse, et retourner sur accueil et cliquer sur voir les nouveaux messages depuis votre dernière visite pour revenir aux posts en cours.
C'est un peu long et fastidieux, mais c'est garanti 100%.
Bah, j'veux bien...je poste sur différents forums depuis 2006 sans aucun problème...je dois perdre la boule alors...  

LULU BERLU

Messages : 126
Date d'inscription : 22/07/2011
Age : 47
Localisation : Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  LULU BERLU le Jeu 13 Fév 2014 - 17:34

Bon, je réponds en mode synthétique à la question de Graphist :
1. Si tu as les moyens, achète des moules acier. Top qualité. En général, il faut acheter les poignées en plus... Les moules Lee vont très bien, mais il faut trouver le bon rythme avec les moules alu, qui varient beaucoup en température ( plus de constance avec l'acier). En jonglant avec 2 ou 3 moules Lee de différents diamètres, on a une très bonne production !
Le choix du calibre de ton moule dépend de ton arme (mesure de l'empreinte du canon).

2. pour le matériel
- pour pas cher : un bon réchaud gaz, une vieille casserole et une louche à 2 francs 6 sous. Mais là, faut pas s'attendre à des miracles niveau qualité...tu en auras pour pas cher !
- Pour faire des balles de qualité : un four Lee Pro IV ( - de 100 euros), qui a l'avantage d'avoir une buse avec poignée pour la coulée (le top !). Acheter une louche RCBS (adaptable gaucher ou droitier), au cas où la buse se bouche en cours de coulée, ou si tu veux fondre à partir d'un creuset. Cette louche est un peu chère ( 30 euros), mais c'est top, et tu l'as à vie.

3. noircir les empreintes du moule avant de commencer : conseillé, car la fine pellicule de carbone permettra une meilleure extraction des balles coulées (flamme de bougie ou d'allumette). Il est parfois nécessaire de renoircir en cours de séance.

Attention à l'entretien des moules.
Avant de couler : dégraisser entièrement le moule (liquide vaisselle ou savon). Bien rincer à l'eau et sécher méticuleusement.
A la fin de la séance, une fois le moule refroidi, nettoyage méticuleux, rinçage, séchage, et un petit coup d'huile pour le stockage (d'où la nécessité de dégraisser avant de refondre...).

4. Les outils pour contrôler les balles :
- le 1er : la vue. Les mauvaises balles se détectent tout de suite (irrégulière, vagues en surface...). Je fonctionne au "délit de sale gueule" : une balle ne me plait pas....plouf ! Elle part fondre ailleurs !
- micromètre type "palmer" (y'en a des pas chers sur le net), au 100è de millimètre, permettant de contrôler le diamètre et la rondeur. Le pied à coulisse électronique peut faire l'affaire.
-une petite balance électronique, permettant de faire des lots, et d'écarter les balles avec des variations de poids trop importants. Quand ça sort de tes critères, tu refonds la séance d'après.

On apprend vite à fondre le plomb, trouver la bonne température qui va bien, et le rythme de coulée qui va bien, en fonction de son matériel. C'est un plaisir de fabriquer ses propres balles, et une satisfaction quand le résultat de ton travail et de ta réflexion, te permet de faire de jolis points en cible.

Une petite vidéo :






LULU BERLU

Messages : 126
Date d'inscription : 22/07/2011
Age : 47
Localisation : Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  Graphist le Mer 12 Mar 2014 - 17:34

Aujourd'hui j'ai fait ma première fonte de balles.
J'avais un réchaud, un creuset et une louche LEE dans le jardin en plein air.

Bon, il m'a fallu bien 1h20 pour réussir à faire une balle.

Après avoir pris le coup de main, j'ai fait une bonne quarantaine de balles, avant que la nuit tombe.

Après contrôle du poids, elles oscillent entre 8,83g et 8,95. disons que j'en ai une bonne dizaine à 8,83 et le reste entre 8,89 et 8,95

Sur quelle différence de poids peut-on écarter les balles ?

J'ai une deuxième question : quel masque filtrant avez-vous ? Malgré un masque avec un petit filtre devant, j'ai l'impression qu'il était pas très efficace...
Du coup, les vapeurs sont quelque chose qui me freinent par rapport à la toxicité.



Graphist

Messages : 374
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 32
Localisation : Antibes, Alpes Maritimes

http://www.toilerouge.com

Revenir en haut Aller en bas

Coulage des balles.

Message  Cobravif le Mer 12 Mar 2014 - 20:00

Plutôt qu’écarter les balles en raison de leur masse, il vaut mieux les allotir, c'est-à-dire les regrouper par masses analogues - si elles ont bien pris la forme du moule.  Pour tirer à 25 m, et à percussion, l'incidence de la variation de masse n'est pas énorme. Avec un peu de pratique, tu obtiendras des balles à masse homogène dans le décigramme. Ce n'est pas si mal.

En ce qui concerne le masque, je n'en porte jamais. Je travaille dans mon atelier pour éviter les fluctuations trop brutales de température mais avec un courant d'air régulier. Je coule régulièrement depuis 1969 et j'ai même beaucoup coulé lorsque je tirais au P.A. gros calibre et je n'ai jamais porté de masque.

Si tu veux un masque efficace, il te faut un masque à bain d'eau c'est-à-dire avec un tuyau qui passe par un décanteur à eau. Là tu es sûr que les vapeurs de plomb sont piégées par l'eau lorsque l'air traverse l'eau en glougloutant.
Mais pour en avoir discuté avec un des derniers linotypiste de l'atelier d'impression de l'armée de terre qui était encore à l'école militaire à Paris à cette époque, autant le port d'un masque se défend quand on est plusieurs heures devant le four à plomb fondu durant chaque jour de la semaine de travail, autant ce n'est pas vraiment utile si tu coules un kilo de plomb de temps en temps.
Il est assez facile de se fabriquer un masque à filtre à bain d'eau. Si ça t'intéresse, dis-le moi en M.P. et je t'enverrai un Tuto.

Cobravif

Messages : 1039
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 64
Localisation : Région toulousaine

http://cobraviftechnique.monsite-orange.fr/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  Graphist le Mer 12 Mar 2014 - 20:18

Bon tout compte fait quand j'ai écrit le dernier post, je venais de finir ma coulée.
Je commençais à sentir un peu des nausées...
Du coup je flippe un peu sur la nocivité de ce genre de vapeurs...
Car quand je coule, je suis vraiment au-dessus du creuset car le moule doit rester en permanence chaud.

Alors santé avant tout (c'est un choix personnel), j'ai décidé de me séparer de tout mon matériel de coulée.
Certains diront que je suis un peu radical, mais bon, masque ou pas on en prend plein la gueule quand même.
J'ai envie d'avoir plus tard un deuxième gamin, j'ai pas vraiment envie qu'il ou moi ait des problèmes de santé.
La poudre noire est une passion et elle doit pas devenir nocive.
Malgré cela, couler ses balles est quand même sympa je dois le reconnaître.
Dommage que le plomb soit si nocif car je continuerai bien...

Graphist

Messages : 374
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 32
Localisation : Antibes, Alpes Maritimes

http://www.toilerouge.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  Graphist le Mer 12 Mar 2014 - 20:35

En fait je sais plus quoi penser.
Certains disent qu'il n'y a quasiment pas de risques tant qu'on est dehors et qu'on le fait pas tous les jours.
D'autres préconisent le port de masque à filtres voire à bain.

Au final, la pollution dans les embouteillages due aux diesels n'est t'elle pas aussi nocive ?

J'hésite...

Graphist

Messages : 374
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 32
Localisation : Antibes, Alpes Maritimes

http://www.toilerouge.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  Cobravif le Jeu 13 Mar 2014 - 12:19

Je te le dis d'expérience, tu ne risques rien à couler tes balles sans masque si tu ne mets pas ton nez exprès au-dessus de ton creuset. Et encore, là, le danger est moins les vapeurs que le risque de brûlures avec d'éventuelles projections de métal fondu.
Si j'ai évoqué le filtre à bain d'eau, c'est que cela existe mais ne sert que pour les gens dont le métier est de couler énormément de plomb à cause leur métier ou encore pour les gens qui travaillent sur des métaux lourds précieux, comme l’uranium 238 (non radioactif) ou le mercure.
En effet, les fours ou creusets pour ce coulage sont équipés d'une hotte spéciale qu'on appelle une sorbonne qui récupère les vapeurs et les fait passer dans un filtre à bain d'eau où les vapeurs de métal se condensent et reviennent à l'état solide. J'ai vu fonctionner ce système dans une arsenal qui préparait des petits lingots d'U238 pour charger des balles de 5,56 d'uranium au lieu de plomb.
D'ailleurs les essais n'ont pas donné satisfaction et la production industrielle n'a pas eu lieu.

Voici une image d'une sorbonne à acide destinée à un laboratoire de recherche. Il faut protéger l'opérateur des vapeurs d'acide et récupérer les émanations. Pour ce faire, le filtre est rempli d'eau déminéralisée ou distillée.


 farao


Dernière édition par Cobravif le Jeu 13 Mar 2014 - 12:33, édité 2 fois (Raison : Correction de coquilles, compléments de texte et ajout d'images.)

Cobravif

Messages : 1039
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 64
Localisation : Région toulousaine

http://cobraviftechnique.monsite-orange.fr/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  LULU BERLU le Jeu 13 Mar 2014 - 15:56

Il est indispensable de se protéger, même si ce n'est que pour "quelques heures" de fonte de plomb. N'oublions pas que nos organismes sont continuellement dans un environnement constitué de polluants + ou - toxiques, et que leur combinaison/association augmente les facteurs de risque. Et nous ne sommes pas tous égaux. Il faut donc réduire au maximum l'inhalation ou l'ingestion du plomb (ne pas porter les doigts à sa bouche, ne pas manger sans s'être soigneusement laver les mains).
Les masques avec petit filtre sont largement suffisant pour une séance. Et après, hop, poubelle.
Il faut toujours travailler dos dans le sens du vent, certains utilisant en plus, même dehors, un ventilateur à côté du four.
Se rappeler que la nocivité du plomb est surtout liée à son ingestion. Donc mesure avec gants et hygiène en plus.

LULU BERLU

Messages : 126
Date d'inscription : 22/07/2011
Age : 47
Localisation : Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  Graphist le Jeu 13 Mar 2014 - 16:04

J'ai réitéré l'expérience aujourd'hui. C'était assez concluant.
Effectivement dans un jardin bien aéré, on ne respire quasiment pas les vapeurs.

J'ai pu faire dans une petite aprem presque 200 balles avec le minimum.

Le plus long c'est de faire chauffer le creuset, il faut bien 30 min sur le réchaud pour faire fondre le plomb...

Les 10 premières balles sont pas très jolies, mais ensuite ça va assez vite.
Par contre la quantité de plomb part très vite, d'autant plus qu'il faut enlever les saletés...
J'ai un vieux récipient en métal, il est bien plein déjà de merde.

Finalement, plus de peur que de mal et c'était bien sympa.

Au diable les intoxications, on respire déjà pas mal de merdes...

Graphist

Messages : 374
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 32
Localisation : Antibes, Alpes Maritimes

http://www.toilerouge.com

Revenir en haut Aller en bas

Déchets de coulage.

Message  Cobravif le Jeu 13 Mar 2014 - 16:59

La question des déchets qui sont de l'oxyde de plomb accompagné de diverses impuretés est en revanche plus épineuse. Il faut dans la mesure du possible conserver ces produits dans un emballage étanche du style vieille cocote minute au joint encore opérationnel ou des boîtes de lait en poudre pour bébé avec un couvercle étanche et les porter régulièrement à une décharge qui les accepte.

Et il est bien évident qu'il faut se laver les mains soigneusement après avoir coulé mais comme on a les mains sales de toute façon, il n'y a pas de scoop. Je viens de quitter mon atelier, j'ai commencé par me laver les mains à l'eau tiède à la pâte arma d'abord puis au savon de Marseille avant de finir au savon d'Alep.
Et il fallait absolument le faire pas seulement parce que j'ai bronzé de l'acier à l'hématite et qu'il s'agit d'un produit toxique par ingestion, mais parce que dans un atelier on se salit toujours plus ou moins avec des produits gras, huile de coupe, huile dégrippante, graisses diverses et parfois cendres diverses quand on brase et qu'on polit ensuite.

En ce qui concerne l'aspect de tes balles, il faut d'abord que le moule monte en température. Elle prennent alors bien la forme. Ensuite tu risques de voir apparaître des marbrures ou des rides sur les balles, c'est que ton moule est trop chaud. Il faut alors le laisser refroidir - sans le tremper dans l'eau, attention ! - et reprendre ensuite le travail.


Dernière édition par Cobravif le Mar 29 Avr 2014 - 19:15, édité 1 fois

Cobravif

Messages : 1039
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 64
Localisation : Région toulousaine

http://cobraviftechnique.monsite-orange.fr/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  LULU BERLU le Jeu 13 Mar 2014 - 18:57

Le lavage de mains n'est, malheureusement, absolument pas une pratique de nos congénères dans la vie quotidienne : sortie des toilettes, avant et après les repas, un p'tit doigt dans l'nez, un gros doigt dans l'..., le bon gros mouchoir dégueu qui traîne dans la poche, bonjour m'sieur dame !, etc... toutes les joyeusetés du manque ou de l'absence d'hygiène qui font les beaux jours des gastros et autres réjouissances en tout genre. Alors, après avoir coulé du plomb...  Santé !

LULU BERLU

Messages : 126
Date d'inscription : 22/07/2011
Age : 47
Localisation : Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  Graphist le Jeu 13 Mar 2014 - 19:27

Il faudra que je m'initie aux différentes couleurs que peut prendre le plomb liquide.

Quand il est bleuâtre, est-ce qu'il est trop chaud ou trop froid ?

Graphist

Messages : 374
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 32
Localisation : Antibes, Alpes Maritimes

http://www.toilerouge.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  LULU BERLU le Jeu 13 Mar 2014 - 19:54

Pour obtenir facilement la "bonne température" du plomb, c'est soit un four avec thermostat, soit acheter un thermomètre hautes températures. Pour les "couleurs" que prend le plomb, ça reste très subjectif, et tu l'apprendras de manière empirique, en le faisant (comme ceux qui forgent apprennent empiriquement les couleurs des métaux et les caractéristiques qui en découleront).
C'est cool de couler ses propres balles, non?

LULU BERLU

Messages : 126
Date d'inscription : 22/07/2011
Age : 47
Localisation : Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondre ses propres balles

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum