Stockage de la poudre noire quelle solution .

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Stockage de la poudre noire quelle solution .

Message  TEX TONE le Ven 30 Nov 2012 - 22:39

En répondant à Didier qui venait d'acheter 2 kg de poudre j'ai pensé à ce sujet .
Comment faites vous pour stocker votre poudre Noire , Ou la mettez vous et dans quoi .
J'avais penser à un truc pour éviter le risque d'explosion en cas d'incendie . je pensais à faire un placard en métal genre armoire de bureau avec à l'étage supérieur une réserve en sac plastique de 50 ou 100 litres d'eau ainsi en cas d'incendie les sac plastiques vont fondre plus vite que le meuble et inonder la poudre qui se trouveras en bas et avec un peu de bol l'incendie sera éteint avant que toute la flotte soit évaporée sinon boummmmmmmmmm What a Face . Remarquez un gros souffle peu aussi éteindre un incendie ,pas sur que les voisins apprécient le gros souffle .
C'est vrai qu'on ne sait pas trop ou la conserver en sécurité .

C'est une juste une idée par forcément bonne , j'en parle ici pour savoir ce que vous en pensez et non pour proposer une solution valable qu'on se le dise . affraid
TEX

_________________
L'herbe est toujours plus verte de l'autre coté de la clôture

 
 
 

TEX TONE
Admin

Messages : 1850
Date d'inscription : 12/05/2011
Age : 63
Localisation : Savoie Libre

http://poudrenoire.free.fr.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stockage de la poudre noire quelle solution .

Message  Didier Beaumont le Ven 30 Nov 2012 - 23:12

Euuuuuh, j'avais pas pensé à un incendie...
Je compte la stocker dans un coffre fort encastré (qui n'était pas utilisé jusque là)

Didier Beaumont

Messages : 81
Date d'inscription : 27/11/2012
Age : 40
Localisation : Sud de la France, près de Sète

http://www.DidierBeaumont.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stockage de la poudre noire quelle solution .

Message  TEX TONE le Sam 1 Déc 2012 - 14:30

non nonnnnnnnnnnn didier pas dans un coffre fort !!!!! surtout pas , plus la poudre noire est confinée plus l'explosion est violente comme dans une chambre de revolver , les armuriers ne stockent pas dans des coffres je crois même que çà leur est interdit , d'ou ma suggestion d'une armoire simple pas trop résitante , mais c'est pas forcément non plus la meilleure solution .

TEX

_________________
L'herbe est toujours plus verte de l'autre coté de la clôture

 
 
 

TEX TONE
Admin

Messages : 1850
Date d'inscription : 12/05/2011
Age : 63
Localisation : Savoie Libre

http://poudrenoire.free.fr.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stockage de la poudre noire quelle solution .

Message  Duncan OXBURRY le Sam 1 Déc 2012 - 17:21

à l'ancienne, au dessus de la cheminée, pour qu'elle reste bien sèche lol!
ou alors, comme les militaires, dans un bunker, au fond du jardin, près du voisin affraid
ou bien, à coté des bouteilles de butane, dans la chaufferie Laughing

La bonne solution, serait dans une armoire résistante au feu 2 heures ; ça laisse largement le temps aux pompiers d'éteindre l'incendie et la poudre n'explose qu'avec une flamme.
Il serait intéressant de savoir quelles sont les contraintes imposées aux armuriers ?
Par ailleurs, c'est un peu comme les alcootests, ce sont encore des mesures décidées par des énarques ? J'aimerai connaître les statistiques des accidents de stockage de poudre noire ?
Et si l'on parlait d'AZF ?

Duncan OXBURRY

Messages : 1361
Date d'inscription : 13/05/2011
Age : 74
Localisation : Ile de France -Val de Marne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stockage de la poudre noire quelle solution .

Message  Didier Beaumont le Sam 1 Déc 2012 - 19:24

Oh purée!!! Mais heureusement que je viens sur ce forum heheh. Bon ben retour à la case départ... Je la met ou alors?

Didier Beaumont

Messages : 81
Date d'inscription : 27/11/2012
Age : 40
Localisation : Sud de la France, près de Sète

http://www.DidierBeaumont.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stockage de la poudre noire quelle solution .

Message  jpdjx le Dim 4 Aoû 2013 - 18:42

Didier Beaumont a écrit:Oh purée!!! Mais heureusement que je viens sur ce forum heheh. Bon ben retour à la case départ... Je la met ou alors?

Tout d'abord, tu la laisse dans son conteneur d'origine, c'est déjà une sécurité...
Comme expliqué ailleurs, à l'abri de la chaleur (pas sur l'appui de fenêtre au sud !)
Dans une armoire métallique si possible raccordée à la terre.
Ne pas entasser toutes tes poudres (PN, PSF) et munitions afin d'éviter que l'éventuelle inflammation devienne déflagration et projection...
Ton idée de sacs à eau n'est pas mauvaise, du moins si tu as prévu des trous au plafond de l'armoire pour que ça dégouline sur ta poudre.
Et pas que ça fuite à l'insu de ton plein gré et que tu retrouves un bloc solide de PN...
De toute manière, à 500g ou 1kg de PN lors de l'incendie, ça ne changera pas grand-chose...
Sauf bien sûr si c'est ça le déclencheur !!!

jpdjx

Messages : 27
Date d'inscription : 04/08/2013
Age : 68
Localisation : Belgique - Val de Sambre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stockage de la poudre noire quelle solution .

Message  bacteras le Ven 13 Sep 2013 - 20:44

Une question toute bête, pourquoi beaucoup de personne on une si grande peur de la poudre noire?
Ce n'est quand même pas de la TNT!
Si entreposé dans un endroit sec et loin d'un point chaud, il n'y a aucun risque.

bacteras

Messages : 2
Date d'inscription : 13/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stockage de la poudre noire quelle solution .

Message  Sebou le Sam 14 Sep 2013 - 8:47

Marrant ce post......
Personnellement, je stock mon petit bidon de 500 gr de poudre noire à la maison, dans une grande boîte en bois, elle même posée dans une armoire en bois. Il n'y a pas de passage à cet endroit de la maison, l'endroit et frais et sec.
Mais, rapidement je rempli les poires à poudre et les dispache dans divers coffrets, et prépare même à l'occasion des tubes en verre dosés de poudre noire.
Les revolvers, les accessoires et munitions, pièces détachées sont compartimentés dans boîtes, coffre fort (petit) et sont tous rangés à différents niveaux dans cette armoire.
C'est comme cela que je fonctionne depuis plus de 20 ans et cela me convient.
En cas d'incendie, je pense que ça fera une belle pétarade. Mais sans doute les dégâts provoqués par l'incendie seront bien plus important que l'explosion de poudre noire elle même, dans ces conditions de stockage et en si faible quantité. Je pense que les explosions de 150 Gr de PN peuvent bien déchirer l'armoire et sans doute bien abîmer le mur sur lequel l'armoire est appuyée. Sauf, mur en placo bien sûr, au quel cas un large trou se creuserait.
Pour ce qui est des armuriers et du stockage, je vous rappel qu'ils ont également des quantités "de munitions" de plus en plus réduite et les lieux doivent être aménagés pour être à la norme. En gros une "chambre blindée" et des rayonnages.

Ce n'est quand même pas de la TNT!
Si entreposé dans un endroit sec et loin d'un point chaud, il n'y a aucun risque.
Tout à fait. Bien sûr il ne faut sous estimer les dangers ni se risquer à stocker de trop grandes quantités d'agent explosif.
Comme cela a été rapidement expliqué par Tex, la poudre noire explose dans certaines conditions et prend simplement feux dans d'autres circonstances.
Il y a un sujet me semble t il sur le forum où l'on parle de ce thème.

Duncan nous parle de AZF, sans doute veux t il nous faire prendre conscience que cette catastrophe est à la mesure des moyens utilisés et mis en œuvre dans le fonctionnement quotidien de ce site industriel.
J'ajouterais enfin, qu'il existe des "réactions" et des "effets" lors de la rencontre d'une ou plusieurs molécules d'une formule...
Par exemple, le foin... Pour les chevaux.... et plus précisément la Luzerne. Si vous stockez une grande quantité de luzerne dans une grange mal aérée, en séchant au fil des jours il va se passer que la fermentation dégagée tel un gaz envahissant la grange, puisse s'auto enflammer et tout détruire.

Le reste c'est encore une fois du bon sens, et d'être prudent pour éviter les ennuis.

Seb

Sebou

Messages : 841
Date d'inscription : 13/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stockage de la poudre noire quelle solution .

Message  TEX TONE le Sam 14 Sep 2013 - 13:34

Revenant sur ce sujet , cette semaine dans le journal de JP Pernaut , on traitait les forts de vauban et on a vu le local de stockage de la poudre noire , sans doute un bunker enterré ou du moins une cave avec garde à l'entrée avec une belle porte en bois bien épaisse , en somme presque un coffre fort , et bien il contenait 27 tonnes de poudre noire , j'imagine le BOUmmmmmmmmmmmmmmm si çà prenait le feu bien confinée .Twisted Evil 


Pour parler de la contrainte des armuriers , celui près de chez moi n'a pas eu l'autorisation car s'établissant en Zone industrielle , il lui fallait mettre un coffre avec des battants libres s'ouvrant vers le haut en cas d'explosion , envoyant toute l'energie vers le ciel et non pas vers les murs du batiments , mais voila un coffre libre qui s'ouvre vers le haut , l'assureur n'assure pas !!!!! il n'a donc pas pu construire ce coffre à poudre et ne vend pas de poudre alors qu'il avait l'autorisation en pleine ville avant et sans coffre ,,juste une étagère . La ville est mieux surveillée que les zones Industriellles


TEX

_________________
L'herbe est toujours plus verte de l'autre coté de la clôture

 
 
 

TEX TONE
Admin

Messages : 1850
Date d'inscription : 12/05/2011
Age : 63
Localisation : Savoie Libre

http://poudrenoire.free.fr.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stockage de la poudre noire quelle solution .

Message  Graphist le Jeu 23 Jan 2014 - 18:30

Je suis pas un grand expert mais je pense sincèrement que la poudre noire n'explose pas, elle brûle.
Elle n'explose que si elle est confinée. Donc plus vous l'enfermerez, plus elle a des chances de faire des dégats (comme dans un barillet ou un pétard).
Personnellement, je pense qu'elle n'est pas plus dangereuse que les produits toxiques, genre acide chlorydrique ou autre.
Pour ma part, je suis en appartement et l'endroit le plus sec, à l'abri de toute source d'électricité reste le placard des toilettes (j'ai un grand placard ouvert dans les toilettes...) Elle est en hauteur au fond de l'étagère.
S'il y a un incendie, je pense qu'on verra pas vraiment la différence...

Je suis dans une association qui entretient un vieux fort Séré de Rivières (1886). La soute à poudre est très impressionnante : elle peut stocker 1050 caisses de 50 kgs de poudre. On est en 1886 et le seul moyen de s'éclairer est... la lampe à pétrole. Je vous dis pas l'angoisse à l'époque... Alors nos 500grs de poudre... Very Happy 

Sachez que c'est la même chose pour l'essence. Enfermez-la, enflammez-la, et ça fait une explosion (moteur à explosion). A l'air libre elle brûle... Votre voiture est bien plus dangereuse que votre bidon de PNF2

Graphist

Messages : 362
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 32
Localisation : Antibes, Alpes Maritimes

http://www.toilerouge.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stockage de la poudre noire quelle solution .

Message  Graphist le Jeu 23 Jan 2014 - 18:38

Anecdote : en juin 1940 à l'armistice, le Fort du Barbonnet à Sospel a du être désarmé selon les conventions de guerre.
Toute la poudre restante fut brûlée dans les fossés du fort. Donc voilà, la poudre à l'air libre brûle mais n'explose pas.

Graphist

Messages : 362
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 32
Localisation : Antibes, Alpes Maritimes

http://www.toilerouge.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stockage de la poudre noire quelle solution .

Message  LULU BERLU le Jeu 23 Jan 2014 - 21:24

Graphist a écrit:Je suis pas un grand expert mais je pense sincèrement que la poudre noire n'explose pas, elle brûle.
Tu n'es probablement pas un expert effectivement (moi non plus d'ailleurs), mais sur mes bidons de poudre noire, il y a un très joli diagramme "Explosif". CQFD.

LULU BERLU

Messages : 126
Date d'inscription : 22/07/2011
Age : 46
Localisation : Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stockage de la poudre noire quelle solution .

Message  PILOTE 76380 le Ven 24 Jan 2014 - 6:49

Pour ma part j'ai mis la PN dans un coffre fort
et la PSF sur une étagère dans mon bureau & en hauteur
le pire serais un incendie,
mais il faut jamais pensé au pire  Evil or Very Mad 

PILOTE 76380

Messages : 148
Date d'inscription : 07/01/2014
Age : 67
Localisation : Canteleu 76380 prés de Rouen

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stockage de la poudre noire quelle solution .

Message  Graphist le Ven 24 Jan 2014 - 8:09

La PN dans un coffre fort affraid Pour le coup c'est une vraie bombe que vous avez chez vous...

Graphist

Messages : 362
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 32
Localisation : Antibes, Alpes Maritimes

http://www.toilerouge.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stockage de la poudre noire quelle solution .

Message  PILOTE 76380 le Ven 24 Jan 2014 - 9:33

Pas pire que s'il elle etais Stocker sur une étagère  Sad 

PILOTE 76380

Messages : 148
Date d'inscription : 07/01/2014
Age : 67
Localisation : Canteleu 76380 prés de Rouen

Revenir en haut Aller en bas

Poudre noire et explosions... Détonation et déflagration

Message  Cobravif le Ven 24 Jan 2014 - 11:01

LULU BERLU a écrit:
Graphist a écrit:Je suis pas un grand expert mais je pense sincèrement que la poudre noire n'explose pas, elle brûle.
Tu n'es probablement pas un expert effectivement (moi non plus d'ailleurs), mais sur mes bidons de poudre noire, il y a un très joli diagramme "Explosif". CQFD.

La poudre noire, comme les autres poudres, déflagre et ne détone pas.
C'est à dire que même si c'est une poudre vive, elle n'est pas un explosif. Les poudres dégagent un forte quantité de gaz, rapidement, ce qui permet de propulser un projectile. Lorsqu'elles sont enfermées dans un canon bouché par un projectile, le dégagement de gaz est très rapide parce qu'il s'accélère avec la montée en pression des gaz.
Amusez vous à faire l'expérience avec un pistolet chargé avec de la poudre sans bourre et l'expérience est encore plus probante avec une arme à silex parce qu’il n'y a pas le phénomène de l'onde de choc de la composition d'amorçage qui, elle, est de l'explosif.
Si vous avez laissé votre poudre libre, elle s'allumera et fera une espèce de "bloooooof" avec une flamme jaune. Je parle de poudre noire.
Avec la poudre noire, on fait des "mèches lentes" qui sont des tubes flexibles remplis de poudre noire non comprimée. Lorsqu'on allume le bout de la mèche la poudre brule à raison, en général d'un centimètre par seconde. La combustion se fait à l'intérieur du tube et lorsque la flamme arrive à l'autre bout, elle fait une étincelle donc on se sert pour agir thermiquement sur la charge de pentrite du détonateur d'une charge d'explosif, par exemple.

Toutes les poudres brûlent à l'air libre en dégageant de la chaleur.
Il est intéressant d'observer, sur une position de tir d'artillerie, la combustion des appoints de charge d'une école à feu. En effet, les charges d'obusiers classiques sans douilles se composent de sacs de poudre, les gargousses, dont on enlève un certain nombre pour confectionner les munitions dans la charge prescrite par l'officier de tir.
Après une école à feu, il reste donc des gargousses non tirées et qu'il est interdit de reconditionner. Elles ont été mise à l'air ambiant, parfois humide voire mouillé et on ne les reconditionne que pour le reste de l'exercice et non pour les réintégrer au dépôt de munitions où l'on ne reprend que les charges dont les conteneurs n'ont pas été déplombés. En tout cas c'était ainsi lorsque j'étais artilleur.
Les appoints de charge non tirés étaient donc incinérés sur la position de tir, dans certains cas sur la dernière position de tir de l'exercice.
Eh bien cette combustion prenait du temps et dégageait une énorme chaleur. Par comparaison, un sac d'un kilo de poudre noire à gros grains - ne pleurez pas, elle ne fonctionnait pas dans les armes de petit calibre - c'est à dire pesant le même poids qu'un appoint n° 7 de charge 7 M4A1 brulait en deux fois moins de temps que ladite charge 7 M4A1 qui était de poudre à canon sans fumée.

Détonation et déflagration.

A la différence des poudres, les explosifs détonent par nature chimique et n'ont pas besoin d'être enfermés pour cela. C'est parce que le dégagement de gaz se fait avec une propagation de plus de 2000 mètres par seconde qui constitue l'onde de choc et l'effet destructeur d'une charge d'explosif. Si vous enfermez une charge d'explosif dans un canon, le dégagement de gaz étant presque instantané, il y a gonflement du tube et parfois même déchirure et éclatement.

Expérience vécue sur le camp de Canjuers en 1981.
Une pièce d'artillerie 155 F3 Am du 73e Régiment d'artillerie se trouvait à la suite d'une mauvaise manipulation de l'équipage avec un obus coincé dans le tube par un morceau de la fusée. Icelle avait été cassée par l'utilisation d'un embout de refoulement non adapté. Impossible de tirer l'obus qui aurait risqué de détoner dans le tube. Il a fallu faire venir les gens de l'arme du matériel qui ont déposé le tube démonté de la pièce d'artillerie, dégarni de son frein de bouche et de sa culasse, dans une tranchée creusée par la compagnie de génie du camp. Ensuite les démineurs du dépôt de munitions ont placé une faible charge de plastic (moins de 100g) contre la face avant de la fusée abîmée. Le but était de provoquer la détonation de l'explosif contenu dans la fusée ce qui allait entraîner la détonation des huit kilogrammes d'exolite (exogène-tolite) que contenait l'obus. Une trop forte charge de plastic aurait été inutile et aurait ajouté aux risques de rupture du tube. La détonation a été très forte, mais le tube n'a pas cédé. En revanche il y avait un renflement assez impressionnant à l'endroit où l'obus avait explosé, c'est à dire à peine en avant de la chambre. Les éclats de l'obus, propulsés à très grande vitesse par l'onde de choc de l'explosif ont haché de façon impressionnante la terre des deux bouts de la tranchée où avait été déposé le tube.

Les poudres, elles, ne détonent pas. Elle déflagrent c'est à dire que l'onde de choc qu'elles génèrent dans un tube sont largement en dessous des 2000 m/s. En fait, elle est bien inférieure.
Les canons lisses de chars qui donnent les vitesses initiales les plus hautes ne propulsent pas leur obus flèches à plus de 1500 m/s. Les pièces d'artillerie de 155 mm qui tirent en charge maximale ne lancent pas leur obus à 700 m/s. Et on ne tire que très rarement en charge maximale parce que cela soumet les affûts à trop de contraintes.

Les amorces contiennent de l'explosif.

Au départ, le fulminate, un explosif découvert par des alchimistes qui travaillaient sur le mercure, le soufre et le salpêtre. Le fulminate de mercure était toutefois assez cher à fabriquer à cause du prix du mercure. Assez vite, les chimistes ont mis au point la pentrite. Qui présente en outre pour les armes aux canons para-chromés de ne pas contenir de mercure qui détruit le chrome comme beaucoup d'autre non ferreux. Ces explosifs des amorces sont analogues au tri-nitrate de glycérile que l'on appelle communément la nitroglycérine. Ils sont si sensibles qu'il détonent au choc. C'est ce qui fait leur intérêt. Les amorces en contiennent une toute petite quantité et le dosage en est particulièrement épineux.

La poudre noire de fabrication industrielle est donc une poudre, vive certes, mais absolument pas un explosif : à l'air libre ou dans un conteneur qui mollit à la chaleur, elle brûle avec une flamme vive mais n'explose pas si elle n'est pas contenue dans des limites rigides.
Les conteneurs fournis par les fabricants sont les meilleurs conteneurs pour stocker votre poudre. Dans une armoire au sec sans température trop élevée ni trop froide. Pas la peine de chercher plus loin.
Je sais qu'il y a tentation en ce moment où les pouvoirs publics imposent des règles absurdes aux armuriers d’emmagasiner de grosses quantités de poudre. Mais il me semble que pour ceux qui habitent dans des appartements, si les conditions de stockage sont idéales, on est toujours à la merci du quidam qui mettrait le feu chez lui. On ne sais jamais comment évolue un incendie. Donc un stockage "en bon père de famille" dans les conteneurs réglementaires réduit les risques d'accidents graves. A toutes fins utiles, sachez que lorsque un flacon en plastique de poudre noire prend feu, non seulement on ne risque pas l’explosion mais encore il s'éteint très facilement à l'eau.
Et moi-même qui habite dans une maison individuelle sur un lopin de terre assez grand et qui ne suis pas gêné par les voisins, je ne stocke pas plus d'un kilo de poudre noire à la fois.
J'ai été assez long mais un jour je parlerai de la différence de balistique intérieure des tubes selon qu'on utilise la poudre noire ou les poudres sans fumée.
Et je voudrais en profiter pour tordre le cou à une légende qui veut que les canons et les barillets ne soient pas trempés. Cette "vérité révélée" des sites comme le nôtre mérite d'être discutée parce qu'elle ne s'applique pas à toutes les armes, même à poudre noire. Mais ceci est un autre débat.

Je remercie mon oncle, ancien ingénieur des poudres et ancien directeur de la poudrerie de Tit-Mellil au Maroc du temps de la colonisation pour les connaissances qu'il m'a transmises sur la poudre noire à mes débuts de tireur.


 cyclops


Dernière édition par Cobravif le Mar 29 Avr 2014 - 18:30, édité 1 fois

Cobravif

Messages : 979
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 64
Localisation : Région toulousaine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stockage de la poudre noire quelle solution .

Message  Graphist le Ven 24 Jan 2014 - 12:25

"donc un stockage "en bon père de famille" dans les conteneurs réglementaires réduit les risque d'accidents graves."

Dans quoi faudrait-il stocker la poudre ? Pour ma part elle est sur une étagère inaccessible par quiconque (à 2m50) dans un endroit frais, aéré et hors de la portée de mon enfant (qui a juste 2 mois).

Graphist

Messages : 362
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 32
Localisation : Antibes, Alpes Maritimes

http://www.toilerouge.com

Revenir en haut Aller en bas

Stockage sur une étagère.

Message  Cobravif le Ven 24 Jan 2014 - 14:22

C'est parfait.
Il faut ranger la poudre à part des autres produits chimiques, mais c'est un produit à garder avec des précautions qui ne sont pas plus contraignantes que celles qu'il faut prendre avec les produits comme l'alcool à brûler les allume-feu, le gaz, l'électricité.
Moins de prise de tête, moins de complications. Du bon sens et de la raison.

Il faut éviter de la stocker avec les armes qui la tirent. Pour éviter les accidents quand les enfants grandissent. Mais de toute façon les armes sont soit dans un coffre-fort soit dans une armoire forte.

Quand les enfants grandissent, et c'est ce que j'ai fait avec les miens, s'ils ont le goût du tir il faut les initier tôt et s'ils s'en moquent, alors il est bon de les amener au tir une fois pour leur montrer que c'est un loisir sérieux et que les armes ne sont dangereuses que quand elles sont dans les mains d'irresponsables.
 
study


Dernière édition par Cobravif le Mar 29 Avr 2014 - 18:31, édité 1 fois

Cobravif

Messages : 979
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 64
Localisation : Région toulousaine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stockage de la poudre noire quelle solution .

Message  Duncan OXBURRY le Ven 24 Jan 2014 - 15:09

Dans la Forteresse de Salses (P.O.) qui a servit aussi de dépôt de poudre, le sol avait été protégé par un parquet et toute pièce métallique proscrite. Des ouvertures avaient été créées pour la lumière et la ventilation, car aucune lumière artificielle n'était autorisée.
Les soldats qui opéraient, étaient chaussés de sabots sans ferrures !
Il s'agissait de stocker de la poudre noire.
Donc des mesures importantes étaient bien prises !

Duncan OXBURRY

Messages : 1361
Date d'inscription : 13/05/2011
Age : 74
Localisation : Ile de France -Val de Marne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stockage de la poudre noire quelle solution .

Message  Graphist le Ven 24 Jan 2014 - 15:32

Pareil dans chaque ouvrage Séré de Rivières.
Mais à l'époque il n' y avait que la flamme pour s'éclairer et il y avait plusieurs dizaines de tonnes de poudre. Ici on parle de 500grs voire 2 kilos pour les plus fous...

Graphist

Messages : 362
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 32
Localisation : Antibes, Alpes Maritimes

http://www.toilerouge.com

Revenir en haut Aller en bas

Précautions logiques...

Message  Cobravif le Ven 24 Jan 2014 - 15:40

La poudre noire est une poudre vive. Les quantités étaient importantes et les conteneurs étaient des tonnelets de bois aux douves calfatées et aux cerclages longtemps en feuillard de chêne.
Il est évident qu'il fallait imposer une discipline de fer dans les salles de dépôt de poudre. D'autant qu'il y avait non seulement la poudre à canon, mais aussi celle à fusil et les pochons de pulvérin avec lequel on remplissait les canaux lumière des pièces chargées par la bouche.
Et maintenant alors que les munitions sont conditionnées de manière bien plus sûre, les mêmes interdits et précautions ont cours dans les dépôts de munitions.
Mais dans les soutes à poudre noire des forts du XIXe siècle, il y avait souvent des masses de plus d'une tonne de poudre dans une pièce de 30 mètres cube. Et on était dans des casemates enterrées où la pression montait vite dans les alvéoles et les couloirs.

La poudrerie de Ti-Mellil a sauté trois fois pendant les quarante ans où mon oncle en a été le directeur. Mais l'usine était conçue pour que les inévitables explosions dirigent l'onde de choc dans une direction non dangereuse.
Cette poudrerie fabriquait de la poudre noire en quantité parce que les Marocains en utilisaient beaucoup pour les fantasia et pour la chasse. Jusque dans les années 1970 au moins, nombre de Marocains chassaient avec des armes de famille assez anciennes et qui n'étaient éprouvées que pour la poudre noire.
Seulement ces explosions ont eu des conséquences assez minimes parce que la poudre en gros était stockée dans des alvéoles de conception moderne avec un fond en béton en portion de sphère, des cloisons légères et des toits avec structure légère et couverture en tôle ondulée peinte en blanc. Les alvéoles étaient entouré de merlons en terre surmontés d'une clôture en barbelés et le portail qui fermait l'accès se trouvait au bout d'un chemin bordé d'un merlon et abrité des éventuelles ondes de choc par levée de terre du merlon principal.
En 1970, la poudrerie produisait 50 tonnes de poudre noire par an sans compter les poudres colloïdales et pyroxylées nécessaires à l'armée marocaine. Il était naturel que les mesures de précautions fussent draconiennes.

Pour des gens comme nous, on doit rester prudents, mais on n'est tout de même pas dans les conditions d'un fort militaires ou d'un usine de fabrication. Restons sages mais n'en faisons pas trop.

study

_________________
Les hommes se répartissent naturellement en trois classes : les orgueilleux, les prétentieux et les autres.
Ne faisant pas partie de leur classe, je n'ai jamais rencontré les autres.

Cobravif

Messages : 979
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 64
Localisation : Région toulousaine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stockage de la poudre noire quelle solution .

Message  LULU BERLU le Ven 24 Jan 2014 - 17:10

Merci Cobravif pour cet excellent argumentaire !
Par contre, même si je comprends bien ce que tu décrits, pourquoi la réglementation impose-t-elle d'apposer le sigle "explosif" sur les bidons de poudre noire si ça n'en n'est pas un ? Une question de vocabulaire ? Différence d'appréciation entre les chimistes et le législateur ? La poudre sans fumée, elle, (genre BA9) n'a pas le joli sigle "explosif", mais un avertissement de danger " très inflammable". C'est à y perdre son latin.

LULU BERLU

Messages : 126
Date d'inscription : 22/07/2011
Age : 46
Localisation : Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Aberrations réglementaires...

Message  Cobravif le Ven 24 Jan 2014 - 19:56

On n'est pas à une idiotie près en matière de réglementation. Pour je ne sais quelles raisons qui n'en sont sans doute pas, on veut faire peur aux gens. Non seulement en matière de poudre avec la poudre noire mais encore avec d’autres prétendus dangers.
Au États-Unis ou en Suisse, il n'y a pas cette aberration sur la poudre noire. Peut-être due au sacro-saint "principe de précaution" qu'on évoque couramment dans l'armée en citant l'aphorisme courant : "Pas de Couilles, pas d'embrouilles".
Dans une incivilisation française où on donne souvent dans l'excès, on force sur les mesures de précautions et sur les alertes outrancières.
Même le vocabulaire courant y passe :
- Dans la publicité telle voiture est "suréquipée" ; eh bien si elle est suréquipée, je n'en veux pas. Il me suffit d'une voiture équipée.
- Tel rombier est "ultra conservateur" parce qu'il ne veut pas suivre des modes à la con ou des fantasmes qui nient les réalités naturelles.
- Tel gusse est "ultra nationaliste" parce qu'il est simplement patriote et qu'il dérange ce faisant le politiquement correct.
Auparavant il y avait des gens d'extrême droite, gauche ou autre étiquette, maintenant extrême ne suffit plus il faut de l'ultra.
Alors, que quelques énarchiens galeux se soient senti pousser des ailes dans le cabinet étriqué d'un quelconque fonctionnaire d'administration centrale et qu'il ait pondu l’oukase selon lequel la poudre noire est de l'explosif, comme dirait l'autre, cela m'en frôle une sans faire bouger l'autre. Je parle de mes oreilles, tout le monde l'aura compris.
On essaie bien de nous faire croire que ce n'est pas parce qu'on a des testicules qu'on est un mâle ou encore que les races n'existent pas "parce qu'on n'a pas découvert de gène de la race". Désolé, on appelle race, dans une espèce animale, les différents groupes qui présentent des caractères morphologiques particuliers et communs qui permettent de regrouper les membres de l'espèce par leurs caractères communs qui ne se retrouvent pas dans toute l'espèce.
Eh bien il y a des races d'humains qu'on peut classer en grands groupes : Les noirs ou négroïdes, les blancs dits "caucasiens", les jaunes dits "asiates", les mélanésiens, les... etc. Pas la peine de nier les évidence comme dirait l'autre : "ça saute aux yeux comme un pavé à la gueule d'un flic en Mai 68".
Et comme tous ces braves gens sont des hommes, de la même espèce dite d'hominidés, ils se mélangent et on voit apparaître des races intermédiaires, des mélanges auxquels on a donné le nom de générique de métis. Et on a même été plus précis et les métis de noirs et de blancs se nomment des mulâtres. Et les mulâtres aux cheveux roux ou blonds souvent aux yeux bleus ou verts se nomment en Guadeloupe des "chabins" et ce ne sont pas de prétendus gourous xylolinguistes qui changeront ça.
On confond la science avec les fantasmagories politiciennes et leurs théories fumeuses nées dans les T.D de l'ENA.
On pourra toujours faire des manifs pour "La grossesse en trois mois", les députés pourront toujours voter une loi précisant que désormais les femmes porteront leur enfant trois mois, la nature ne se laissera pas influencer et nos compagnes continueront à gester pendant neuf mois.
Eh bien un crétin administratif peut toujours imposer de faire apposer un logo "Explosif" sur un flacon de poudre noire, cela restera de la poudre qu'on le veuille ou non.
Une précision à propos des explosifs.
Il existe des explosifs assez stables qui ne détonent que si on leur inflige une onde de choc provoquée par un détonateur. Ce sont les explosifs dont on fait les pétards militaires ou civils destinés aux destructions - je ne parle pas des pétards de fête chargés avec des poudres d'aluminothermie. Ce sont ces mêmes explosifs dont on charge les obus, les bombes, les mines et autres artifices destinés à rompre un peu la monotonie de la guerre.
Ces explosifs ne détonent pas si on y met le feu en plein air. Ils fusent en dégageant une chaleur intense. Mais si on y met le feu lorsqu'ils sont enfermés, l'augmentation de la pression se fait à toute vitesse et on risque la génération d'une pression à haute température qui a alors l'effet d'onde de choc qui fait détoner de qui reste de l'explosif.
Mais la poudre noire conservée dans son emballage d'origine et en lieu sûr ne présente pas le danger que les "pas de couilles pas d'embrouilles" administratifs voudraient présenter aux gens de bon sens.
 No 


Dernière édition par Cobravif le Mar 29 Avr 2014 - 18:37, édité 1 fois

Cobravif

Messages : 979
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 64
Localisation : Région toulousaine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stockage de la poudre noire quelle solution .

Message  Duncan OXBURRY le Sam 25 Jan 2014 - 13:58

Tu as raison, Cobravif, à force d'enfermer, un jour ça explose !
Si j'étais président (de la République s'entend, car président en France c'est facile de l'être, vu le nombre de clubs de boules et autres !!), si j'étais président donc, ma première décision, serait de supprimer l'ENA (Ecole Nationale d'Administration) Il n'y a que dans notre beau pays qu'existe cette formation, même pas dans les pays communistes (c'est pour dire).
Un pays, c'est à l'origine, un ensemble de CITOYENS qui se regroupent, pour assurer un certain nombre de fonctions indispensables au pays (sécurité en premier lieu (armée), taxes pour faire fonctionner, puis ensuite d'autre priorité, comme la justice à rendre, et la police pour appliquer, ensuite l'éducation ...
Ces fonctions sont nommées régaliennes. Elles n'ont pas pour but de créer une caste de dirigeants irresponsables (irresponsables dans le sens que leur responsabilité ne peut jamais être engagée, souvenez-vous de cette formule savoureuse de certains ministres : Responsable mais pas coupable).
Grâces à ces dérives qui ont commencées, il y a une quarantaine d'années, et sous tous les partis dirigeants, on nous confisque, peu à peu, toutes les libertés fondamentales (avec la connivence de la presse, inféodée, puisque renflouée (par nos impôts) et qui sans ce milliard d'Euro annuels, n'existerait plus depuis longtemps). Un exemple récent, la maîtresse du président (laquelle ? celle du début !) que les médias nous imposent comme 1 ère dame de France. D’où vient cette expression ? De la presse, qui ne savait pas comment nommer, à partir de Mitterand, l'épouse (?) du président (qui faisait redondance avec la concubine et sa fille, cachée (à nous surtout) sous les toits de Elysée !).
Croyez-vous que dans les années 50, ce genre de mascarade aurait été possible ? Certes non, c'eut été la démission immédiate !
De nos jours, nous avons cette caste, qui nous dirige à coups de pieds dans le c.l, et on en redemande, semble-t'il ?

Duncan OXBURRY

Messages : 1361
Date d'inscription : 13/05/2011
Age : 74
Localisation : Ile de France -Val de Marne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stockage de la poudre noire quelle solution .

Message  Graphist le Sam 25 Jan 2014 - 14:12

(très) loin de défendre le système poiitique actuel, il ne faut pas perdre de vue la "souplesse" de la législation des armes en France.
j'en vois qui grincent des dents ! Mais la législation actuelle n'a rien à voir avec le sentiment de dangerosité des armes que les médias véhiculent.
N'oublions pas que les armes à poudre noire (qui sont quand même des armes avant tout) sont en vente libres sans déclaration. Ce n'est pas le cas dans d'autres pays d'Europe où les poudre noire ne s'achètent pas comme ça.

Graphist

Messages : 362
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 32
Localisation : Antibes, Alpes Maritimes

http://www.toilerouge.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stockage de la poudre noire quelle solution .

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 4:59


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum