RECENSEMENT DES LE MAT

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: RECENSEMENT DES LE MAT

Message  Cobravif le Sam 1 Mar 2014 - 9:28

Fortyniner a écrit:Mieux :   "les cimetières sont pleins de gens irremplaçables"... (forcément)   lol! 

Mais encore :

"Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient irremplaçables." (Bonaparte au sujet d'un parlementaire qui le critiquait à propose de la prise de Toulon et dont on lui disait qu'il était une personnalité irremplaçable).

"Les gens irremplaçables ? Les cimetières en sont remplis !" (Clemenceau à propos du général Nivelles qui avait ses admirateurs).

Ou encore :
" Les cimetières sont peuplés de ces gens qui se croyaient indispensables". Je ne me souviens plus quel censeur de la vie publique.
Comme quoi, le plagiat de cette phrase est si répandu que ce n'est plus qu'un aphorisme tombé dans le domaine public. Et je ne suis pas sûr que Le jeune officier d'artillerie Bonaparte, lorsqu'il l'a proférée après la prise de Toulon, ne l'ait pas lui-même emprunté à quelque chroniqueur resté dans l'oubli d'une des nombreuses gazettes pourfendeuses de la vie publique qui fleurissaient à l'époque.

Rolling Eyes

Cobravif

Messages : 979
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 64
Localisation : Région toulousaine

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECENSEMENT DES LE MAT

Message  Duncan OXBURRY le Sam 1 Mar 2014 - 11:33

Cobravif a écrit: "Les gens irremplaçables ? Les cimetières en sont remplis !" (Clemenceau à propos du général Nivelles qui avait ses admirateurs).

Petite plaisanterie (?)  des années 17 à propos du général Robert Georges Nivelles (qui est resté de sinistre mémoire le boucher du Chemin des Dames) et en parodiant la chanson moyenâgeuse à propos de Jean de Nivelle.
Même le chien du général Nivelles, fout le camp, quand on l'appelle !

Duncan OXBURRY

Messages : 1361
Date d'inscription : 13/05/2011
Age : 74
Localisation : Ile de France -Val de Marne

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECENSEMENT DES LE MAT

Message  Cobravif le Sam 1 Mar 2014 - 12:48

Certes, Nivelles est resté célèbre dans l'histoire à cause de l'offensive stupide et criminelle du Chemin des Dames, mais dès avant, en 1915, alors que la guerre s'enlisait dans les tranchées, Nivelles était l'un de ces sinistres cons promoteurs de ce "concept" qui voulait que "le mouvement prime le feu".
Rénovation (?) de l'idée des charges de cavalerie sabre au clair qui renversaient les fantassins. Sauf que depuis les offensives napoléoniennes, les armes avaient fait des progrès. On l'avait vu avec la bataille de Sébastopol - "Sire, les Chassepot ont fait merveille !" - et "La Légion est à Magenta, l'affaire est dans le sac !" Dans les deux cas, les fusils à cartouche Chassepot avaient eu raison par le feu des charges de cavalerie. Les cavaliers n'arrivaient plus à portée de sabre des fantassins.
Donc, pour en revenir à Nivelles qui était une "pointure" dans le microcosme de l’État-major général d'avant la guerre de 14, l'indispensable Nivelles donc, pérorait, pérorait. Ce qui a même conduit un jour Joffre, qui n'était pas encore généralissime, à maugréer en sortant d'une de ces réunions de vieux crabes où le bon sens ne prévalait que rarement : "Attaquons, attaquons... comme la lune." Il visait le sinistre Nivelles qui une fois de plus avait ressassé ses fantasmes de mouvement. Il s'agit là d'un témoignage direct de Galliéni auprès de mon arrière-arrière grand-père, lui-même Intendant général et descendant de Faidherbe dont Galliéni avait été l'obligé à l'époque où Faidherbe était ministre de la guerre après avoir conquis le Sénégal. Nous avons encore dans les archives familiales des lettres de Galliéni à l'Amiral Aube, beau-frère du général Faidherbe et aussi de mes aïeux, qui avait été Ministre de la Marine et des Colonies en même temps que Faidherbe était Ministre de la Guerre.
Galliéni faisait partie avec Joffre des "jeunes" généraux de l’État-major général qui avaient bien intégré les potentialités du moteur à explosion et qui ont dû ferrailler hardi tiens bon pour obtenir la décision de faire construire en série les chars Renault tandis que les Anglais de leur côté lançaient la construction de leurs propres blindés.
Alors seulement, le mouvement reprendrait le pas sur le feu, à l'abri des blindages. Et c'est Clemenceau - "Ma politique intérieure : je fais la guerre ; ma politique étrangère : je fais la guerre" - qui a ordonné l'engagement de dépense pour lancer la construction des chars. C'est aussi grâce à lui que le général Pétain, chargé de Verdun, a pu réquisitionner tous les camions disponibles pour approvisionner depuis les fins fonds de la France le front de Lorraine et les casemates du Verdunois par ce réseau de routes qu'on a appelé "la Voie Sacrée".
Le "jeune" Galliéni avait joué les précurseurs en mobilisant les taxis de Paris pour transporter les troupes d'infanterie jusque sur la Marne pour arrêter l'offensive allemande. Il était resté très lié avec l'Amiral Aube et le général Faidherbe et ensuite avec leurs enfants lorsque des deux officiers généraux ont disparu.
Quant à ce c...n de Nivelles, il avait encore des partisans au moment où Clemenceau lui a asséné la phrase assassine sur les cimetières. Et Nivelles n'avait-il pas encore tenté de les remplir en passant par le Chemin des Dames !
 
@ 


Dernière édition par Cobravif le Mar 17 Mar 2015 - 6:00, édité 1 fois

Cobravif

Messages : 979
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 64
Localisation : Région toulousaine

Revenir en haut Aller en bas

Re : recensement des Le Mat

Message  Fortyniner le Sam 1 Mar 2014 - 13:54

 , Cobra !   Je n'aurais pas mieux dit, loin de là, sur Nivelles et ces c..s de généraux
et de vieilles badernes qui ont fait tuer inutilement la fleur de la jeunesse française...
L'humanité me désole souvent au vu de ses aberrations : il semble qu'elle n'est faite que pour user
de la violence et qu'elle ne retient pas les leçons du passé...
Dans le fond, c'est normal : tout n'est que violence dans l'univers, de sa naissance à sa mort
programmée, comme pour les galaxies, les étoiles, les planètes et les misérables humains
qui n'ont, pour la plupart, jamais conscience de danser sur un volcan en massacrant cette
Terre dont la croûte est (semblable à la peau d'une pomme) si mince sur une boule de fer
et de pierre en fusion... Même l'acte d'amour s'apparente plus ou moins à une violence...                   

Fortyniner

Messages : 1753
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 67
Localisation : Aux confins de la Manche et du Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECENSEMENT DES LE MAT

Message  Dan Wesson le Sam 1 Mar 2014 - 16:56

Quelle riche vie personnelle et familiale ! (j'ai déjà évoqué le talent de narrateur je crois).
DW.   Very Happy

Dan Wesson

Messages : 1871
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 66
Localisation : Derrière la Roche de Solutré

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECENSEMENT DES LE MAT

Message  biker13 le Lun 3 Mar 2014 - 8:03

Le Le Mat est vraiment une arme magnifique... merci pour ce post très détaillé et plein d'explication !

biker13

Messages : 348
Date d'inscription : 10/06/2013
Age : 52
Localisation : Lançon de Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECENSEMENT DES LE MAT

Message  Tombstone le Lun 3 Mar 2014 - 10:13

Cobravif a écrit:Quelques images, d'abord.


Le modèle 1 est celui qui apparaît sur les marchés en 1856. Normalement en calibre .41 (centièmes de pouces) - et non 42 - et en calibre 20 pour le canon central.
On le reconnaît à son dispositif de chargement sur le côté droit et son canon partiellement cylindrique et partiellement octogonal.


Le Modèle 2, maintenant. Dispositif de chargement sur le côté gauche avec vis pivot du guignol en bas de la masse du canon et non plus en haut contre le flanc droit du canon devenu entièrement octogonal. Dès avant le début de la guerre de Sécession.

Et maintenant quelques types de marquages.

Marquage de l'arme fabriquée à Londres.


Marquages parisiens sur des modèles 2

Marquages américains sur un modèle 1

La datation des modèles n'est pas évidente parce qu'il existe des modèles intermédiaires qui semblent faits avec des pièces des deux modèles. Il ne s'agit pas de bidouillages puisque les numéros des pièces majeures correspondent. Il y a eu des licences de fabrication dans une dizaine de pays dont la Russie.

Après la guerre de sécession, l'arme a évolué vers les cartouches, à broche d'abord puis à percussion centrale, et même quelques armes en 32 annulaire mais ce n'est plus directement notre sujet.
En ce qui concerne le modèle commémoratif que dont le musée de la Confédération à Richmond a choisi la photo pour son affiche, il est vraisemblable que ce soit un Pietta parce que je ne l'ai pas vu dans les vitrines du musée où il n’aurait pas manqué de figurer. Ou alors, il n'était pas exposé pour des raisons d'entretien lorsque nous sommes passé avec ma femme et mon fils.
Je sais bien qu'il n'est pas facile de faire la différence entre un calibre 41 et un éventuel calibre 42, mais en principe les LeMat à percussion étaient en calibre 41. Il en a existé en 32 S&W annulaire, je l'ai dit plus haut, mais en très peu d'exemplaires et je ne sais pas s'il en existe encore.
De toute façon, on peut difficilement savoir tout ce qui a été produit parce que des pays prolifiques comme la Belgique ont eu la licence de fabrication des modèles officiels et on sait que des modèles particuliers sont sortis des ateliers de Liège, entre autres.
Le Navy n'est pas une lubie de Pietta. Le Mle Army a été le premier proposé. C'est à la demande du service du "procurement" que le canon a été modifié pour être octogonal et que le levier de chargement est passé du modèle 1 au modèle 2, de droite à gauche donc, pour des questions d'ergonomie.
L'histoire du LeMat commence bien avant la guerre de Sécession. Le Dr Le Mat et P. G. Toutant de Beauregard ont été associés jusqu'au moment ou, en 1860, la guerre approchant, Beauregard qui reprenait du service a vendu ses parts de l'affaire.
En fait Beauregard avait été pressenti par les sécessionnistes, dont le futur président Davis qui le connaissait depuis West Point, pour rejoindre dans un premier temps la milice de Caroline du Sud avec des perspectives plus élevées en cas de conflit avec le futur gouvernement fédéral (on est alors dans période qui précède les élections que va remporter Lincoln). La sécession est imminente et Lee, qui approche de la retraite a commencé par annoncer des positions anti sécessionnistes. Mais c'est du temps de son association avec Le Mat que les modifications qui ont conduit au Mle 2 ont été adoptées. Bien avant la guerre, donc.
Le Cavalry est apparu avec le canon du modèle 2 mais le pontet et l'anneau de calotte du modèle 1  parce que l'ergot de pontet était plus pratique pour les gens portant des gants, ce qui est en général le cas des cavaliers, et l'anneau de calotte permettait d'utiliser plus facilement une dragonne-collier à mousqueton.
Le Navy est un modèle de circonstance. En fait il s'agissait d'une évolution du modèle 2 Army et quelques officiers de marine du Sud en ont acheté sur leurs fonds propres. Toutefois, il faut reconnaître que cette dénomination Navy pour une arme en calibre 41 est un peu surprenante parce qu'à cette époque, le calibre usuel de revolver des marines nord-américaines (Union et Confédération) est plutôt le calibre .36.
Mes propos ne sont pas ceux d'un spécialiste de l'histoire de cette arme. Je les ai glanés de-ci de-là depuis mon adolescence, dans ma famille béké, et ensuite en lisant, notamment La Gazette des Armes. On trouve aussi de nombreux sites qui en parlent, notamment en anglais, mais aussi en français.
Hélas il se trouve souvent des écrits forts bien présentés qui sont un peu trop affirmatifs, me semble-t-il, sur un sujet assez mal connu en fait. L'éclatement sur tant de sites de fabrication, arsenaux et manufactures, qui ont produit les armes du système Le Mat fait qu'on ne peut pas être sûr du nombre réellement fabriqués entre les divers pays et dans chaque pays dans les divers ateliers. On avance bien des chiffres, mais je me demande quel est leur réelle fiabilité.
La numérotation du fabricant de Londres, par exemple, est des plus fantaisistes et pourrait laisser penser qu'il a produit plus de huit mille armes ce qui est totalement faux. J'ai lu, sans pouvoir le vérifier, qu'il en aurait sorti autour de trois-cents.
Bonjour Cobra!!
Une remarquable étude que tu nous présentes là, la plus complète que j'ai jamais lue sur le net!Un grand bravo et surtout merci !!! On sent la maitrise habituelle, un sujet bien maitrisé qui mériterait d'être posté sur Wiki ou d'autres fora PN!
Le Cavalry aurait donc existé. Je trouve le système de fixation du canon surprenant par rapport à un Army , mais peut-être fidèlement reproduit.
A bientôt!

Tombstone

Messages : 419
Date d'inscription : 19/08/2013
Age : 58
Localisation : Bouches du Rhône

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECENSEMENT DES LE MAT

Message  Duncan OXBURRY le Jeu 6 Mar 2014 - 13:28

Sur le ROW, pour les amateurs, un Lemat à vendre à un prix raisonnable 700 €, il ne devrait pas rester longtemps !

http://repliquesoldwest.superforum.fr/t6926-lemat

Duncan OXBURRY

Messages : 1361
Date d'inscription : 13/05/2011
Age : 74
Localisation : Ile de France -Val de Marne

Revenir en haut Aller en bas

Re : recensement des Le Mat

Message  Fortyniner le Jeu 6 Mar 2014 - 16:36

Je n'ai toujours pas gagné au Loto, hélas ! Sinon, je me le paierais bien... bounce 

Fortyniner

Messages : 1753
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 67
Localisation : Aux confins de la Manche et du Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECENSEMENT DES LE MAT

Message  Duncan OXBURRY le Lun 17 Mar 2014 - 10:36

Toujours pour les amateurs de Lemat, sur Natura aujourd'hui (c'est le printemps, ils sortent), prix de départ 600 € (un "cavalry")

http://www.naturabuy.fr/Revolver-poudre-noire-lemat-cavalerie-item-1818163.html


Duncan OXBURRY

Messages : 1361
Date d'inscription : 13/05/2011
Age : 74
Localisation : Ile de France -Val de Marne

Revenir en haut Aller en bas

Re : Recensement des Le Mat

Message  Fortyniner le Lun 17 Mar 2014 - 10:54

Intéressant... mais je n'ai pas encore gagné au Loto (snifff !)  No 

Fortyniner

Messages : 1753
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 67
Localisation : Aux confins de la Manche et du Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Ou en est-on ?

Message  Cobravif le Jeu 5 Juin 2014 - 19:27

Du recensement, bien sûr. J'ai l'impression que les infos se tarissent. Wink

_________________
Les hommes se répartissent naturellement en trois classes : les orgueilleux, les prétentieux et les autres.
Ne faisant pas partie de leur classe, je n'ai jamais rencontré les autres.

Cobravif

Messages : 979
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 64
Localisation : Région toulousaine

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECENSEMENT DES LE MAT

Message  Redsilver le Ven 6 Juin 2014 - 13:36


Excellent post,voici ma contribution.
Je ne reviendrai pas sur les caractéristiques qui on était dévellopé par cobravif.
C'est une ancienne réplique du revolver Lemat second modèle de cavalerie qui comporte tout les marquages originaux de troisième type.Il porte le numéro 478.
Le backstrap la crosse et le canon central porte également le numéro de l'arme qui ne figure pas sur les photos.
tout les marquages disgracieux comme black powder only et autres on était effacé,la patine old west a été réalisé par mes soins.


















Boite de neuf cartouches papier pour revolver Lemat. Seulement trois sont connue à ce jours.


Très rare coffret d'époque.

.
.

Redsilver

Messages : 62
Date d'inscription : 10/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re : recensement des Le Mat

Message  Fortyniner le Ven 6 Juin 2014 - 14:57

Il est superbe ! Tellement qu'on s'en tirerait presque une balle !!!   lol! 

Fortyniner

Messages : 1753
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 67
Localisation : Aux confins de la Manche et du Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECENSEMENT DES LE MAT

Message  Cobravif le Sam 7 Juin 2014 - 0:02

Redsilver a écrit:C'est une ancienne réplique du revolver Lemat second modèle de cavalerie qui comporte tout les marquages originaux de troisième type.Il porte le numéro 478.
Magnifique travail de patine et changement de décor.
Tu écris qu'il s'agit d'une réplique ancienne, mais faite par quel fabricant ?
L'arme dans le coffret ancien qui peut en contenir deux (photo du bas) n'est pas du même modèle. Y aurait-il deux LeMat dans ton environnement ?
En ce qui concerne la boîte de cartouches, il y en avait au moins cinq vides dans le tiroir de l'armoire aux armes de la plantation de mes cousins aux Antilles dans la deuxième moitié des années 1960. Elles étaient sur fond vert pâle au lieu de jaune mais elles ne venaient pas de l'arsenal de Richmond. Il s'agissait du conditionnement d'un armurier de Charleston (S.C.) Je ne me souviens pas du texte exact que portait la boîte mais il s'agissait de cartouches pour LeMat sans précision sur revolver ou carabine.
Comme il y avait à la plantation une carabine LeMat à broche sur les deux qu'il y avait dans l'armoire et qu'il n'y avait plus de cartouches à broche dans la maison, il est possible que cette boîte ait contenu des cartouches à broche. Je n'ai jamais demandé si ces boîtes en carton ciré à étiquettes collées à la gomme arabique étaient pour ces carabines avec lesquelles on ne tirait plus ou pour l'un des deux revolvers de la marque avec lequel nous tirions sous la vigilante attention de mon oncle.
Il faut dire qu'à l'époque, je préférais le "Colt" 1851 - fabrication sudiste - en calibre "9 mm", c'était du .36, que mon oncle a fini par me donner et je ne m'intéressais pas trop aux LeMat que je trouvais trop lourds. Il y avait plusieurs Colt et Remington parmi les armes anciennes du tiroir. Et ces armes anciennes étaient les seules que nous ayons droit d'utiliser mon cousin et moi, sous la surveillance de mon oncle.
Les armes modernes - Colts 1911s, S&W, et autres récupérations de la 2e guerre avec notamment un Enfield commando en calibre 38 à double action seulement - une arme de pilote - étaient réservées à un usage défensif de la propriété. Contre quoi, contre qui ? Je ne l'ai jamais su.
Ta boîte est vraiment intéressante, parce qu'elle rappelle une qui est exposée au Musée de la Confédération à Richmond. Mais celle du Musée est imprimée à même le carton ciré. Il n'y a pas d'étiquette.
En tout cas voici de jolies photos.
Donc pour conclure, as-tu un ou deux LeMat fonctionnels ? Puisqu'on cherche à les recenser.


Dernière édition par Cobravif le Sam 7 Juin 2014 - 0:08, édité 1 fois (Raison : Correction de coquilles.)

_________________
Les hommes se répartissent naturellement en trois classes : les orgueilleux, les prétentieux et les autres.
Ne faisant pas partie de leur classe, je n'ai jamais rencontré les autres.

Cobravif

Messages : 979
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 64
Localisation : Région toulousaine

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECENSEMENT DES LE MAT

Message  tranter le Sam 7 Juin 2014 - 9:38

Mon "Le Mat" Navy




 

tranter

Messages : 123
Date d'inscription : 28/12/2012
Localisation : Pas loin du chateau de la Duchesse Anne

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECENSEMENT DES LE MAT

Message  TEX TONE le Sam 7 Juin 2014 - 9:55

Red silver , merci pour les photos superbe d'une arme superbe , beau travail  et il est magnifique , je veux le même !!!! geek  , car j'aurais jmais le courage d'en prendre un tout neuf bien bronzé et de le patiner ainsi , le trouver tout fait c'est super .
 
Mais comme dis cobra vif , qui était le fabricant   ( Pietta )


Tranter , meme tout neuf il est tres beau .
 
 
TEX

_________________
L'herbe est toujours plus verte de l'autre coté de la clôture

 
 
 

TEX TONE
Admin

Messages : 1850
Date d'inscription : 12/05/2011
Age : 63
Localisation : Savoie Libre

http://poudrenoire.free.fr.

Revenir en haut Aller en bas

Re : recensement des Le Mat

Message  Fortyniner le Sam 7 Juin 2014 - 12:11

@ Tranter : superbe ton Le Mat   

@ Tex : lance-toi, Tex ! Ce n'est pas trop difficile de "customiser" un revolver !

A chacun sa méthode ; je m'en sors souvent pas trop mal...   

Fortyniner

Messages : 1753
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 67
Localisation : Aux confins de la Manche et du Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECENSEMENT DES LE MAT

Message  Redsilver le Sam 7 Juin 2014 - 13:46

Hello,

@Cobravif,J'aurai dut être plus précis dans mon descriptif,cette réplique que j'ai patiné est de fabrication Pietta,elle serait apparemment des années quatre-vingt.

mon revolver quand je l'ai acheté il été poli blanc.


Je vais retravailler les plaquettes de crosse qui font trop neuve par rapport au reste de l'arme.

La boite de cartouche ne m'appartient pas,j'ai mis cette photo à titre indicatif.cette exemplaire non ouvert a été vendue aux enchères pour 26000$.

Le coffret avec le revolver d'époque ne m'appartient pas également.Pour info ce coffret a été vendue il y a quelques années pour 17000$.

Je commence à réaliser un coffret pour ma réplique,je pensai m'inspirer de Jeb Stuart.
Mais tout compte fait,je vais dédier ce coffret au docteur Lemat.

Le revolver sera disposé à l'horizontale,un tiroir dessous accueillera tout les accessoires dont une réplique de boite de cartouche.

Je vous post plusieurs photos pour vous faire une idée du style de coffret que je compte réaliser.
Ce sera un mix de tout ça avec capitonnage à la française.

coffret médicale du docteur lemat,vendu aux enchères pour 11000$ hors frais.









.

Redsilver

Messages : 62
Date d'inscription : 10/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECENSEMENT DES LE MAT

Message  Cobravif le Sam 7 Juin 2014 - 16:55

Très jolies photos Redsilver, et vu ce que tu as fait de ton LeMat, je m'attends à une belle boîte. En ce qui me concerne mon LeMat Navy est le même que celui de Tranter et encore état neuf parce que je ne l'ai acheté qu'en 2002. Mais il vit hors de sa boîte dans son étui en cuir chromé (c'est à dire tanné au chrome), un étui du modèle que fabriquait le Maître bottier de l'arsenal de Rochefort sous le second Empire. je le trimbale partout en ce moment parce que je suis dans le jardinage et le forestage. Comme je reste en propriété privée je m'adonne au port d'arme chargée :  mon canon lisse est chargé de chevrotines Gomme Cogne. Je démonte une cartouche gomme cogne de calibre 16, j'en prends la charge de poudre et les ballettes de caoutchouc dur et je charge mon LeMat avec. Alors, avec la poussière ou la pluie, mon LeMat se "bahute" peu à peu. Mais il fait encore très neuf et cela ne me gène aucunement. Si j'admire un travail comme le tien, je préfère une arme bien bronzée d'origine. Pour le transport, il est dans une fonte de selle réglementaire de gendarmerie Second Empire avec dans l'autre poche de fonte les balles, la poire à poudre et les amorces, une burette avec de l'huile de vaseline et un pot de graisse que je fais moi-même. La poche où est le revolver ne ferme pas quand il y est. Wink
Au tir, je mets des balles de calibre 20 pour pouvoir tirer sans énerver les voisins de couloir de tir. Et je charge mon barillet à neuf coups, sans semoule ni graisse devant la balle. Mes balles sont graissées à la cire organique et entrent à force dans le barillet. J'ai toujours fait ça et je n'ai jamais eu de tir en chaine. Depuis 1964...


Dernière édition par Cobravif le Dim 20 Juil 2014 - 13:54, édité 1 fois (Raison : Correction de coquilles.)

_________________
Les hommes se répartissent naturellement en trois classes : les orgueilleux, les prétentieux et les autres.
Ne faisant pas partie de leur classe, je n'ai jamais rencontré les autres.

Cobravif

Messages : 979
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 64
Localisation : Région toulousaine

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECENSEMENT DES LE MAT

Message  Cobravif le Sam 7 Juin 2014 - 20:03

Pour illustrer ce que j'écris plus haut sur les "vêtements" de mon LeMat Navy voici quelques photos.

1) Les fontes de selle et l'étui "Jambon de Bayonne" du LeMat sont fermés.
Rien de spécial à signaler si ce n'est la bretelle baudrier qui permet de porter l'arme sans ceinturon. C'est parfois plus pratique pour l’accrocher à une branche quand on tronçonne ou quand on fait des levés au théodolite.

2) L'étui du LeMat est ouvert. On voit la crosse bien brillante. Au retour du terrain, en ce moment, je vous dis pas la poussière.

3) Voici maintenant, pour partir au tir, le LeMat dans la fonte de selle tandis que de l'autre côté il y a les "ingrédients" sus-décrits.


4) Last but not least, la cheminée du canon central rectifiée c'est à dire raccourcie et affûtée, comme sur les LeMat de la plantation.
J'ai eu quelques ratés de percussion avec le canon central de mon LeMat. Alors j'ai remarqué que la cheminée du canon central était la même que celles du barillet. Or, à la plantation, les canons centraux des deux Le Mat avaient des cheminées au filetage identique à celui des cheminées du barillet mais le cône d'enclume plus court. Mon oncle ne s'était jamais demandé pourquoi et d'ailleurs il ne s'en était pas rendu compte. Je n'ai pas compris le pourquoi de cette différence parce que d'une part nous n'avons tiré qu'avec le barillet d'autre part nous avions aussi des long feux avec les amorces dont nous disposions.
Mais avec mon LeMat Pietta, j'ai noté que cette cheminée au cône d'enclume trop long faisait que le percuteur orientable ne frappait pas exactement l'enclume de cheminée avec le centre de la surface percutante. Alors j'ai rectifié cette cheminée et depuis je n'ai plus aucun faux départ.

Pour la petite histoire, lorsque mon oncle m'a reconduit chez nous, mon père a été intéressé par mes expériences "revolvériennes". Ancien ingénieur de l'armement, nous verrons comment plus bas, il restait intéressé par les armes. Mais surtout, l'Oncle Camille lui a dit avec son accent béké : "Ah Mauwice ! Cet enfant-là quand minme ! Il a wemawqué que la cheminée du canon lisse n'est pas la minme que celles de la boite à poivwe*. Il faut en faiwe in ingénéw de l'awmement, comme toi."
Cela ne s'est pas fait. D'ailleurs, mon père n'a été que très peu de temps ingénieur de l'armement après la guerre. Il était officier de carrière et a quitté l'armée dès la promulgation de la loi de dégagement des cadres de 1947. Il avait fait quatre ans de guerre de 1940 à 1944 avec débarquement en Sicile, puis à Naples, puis Monte Cassino. Blessé à la veille de l'entrée dans Rome il a été un mois en convalo, sans pouvoir partir en permission, puis il a repris le commandement de sa compagnie pour débarquer à Saint Raphaël et remonter jusqu'à Strasbourg et participer à la reprise de la ville. Marié avec cinq enfants, ayant fait quelques mois de rabe au commandement de sa compagnie du 5e Régiment de Tirailleurs Marocains, il a été envoyé au Camp du Ruchard, près de Tours comme instructeur. Puis, une fois la famille rentrée du Maroc, il a été affecté à Satory à la section technique de l'armée comme ingénieur de l'armement. Mais entre le fait que la solde d'un capitaine ancien ne suffisait plus pour nourrir une famille où en plus des enfants il y avait aussi des aïeux hébergés à la maison dans leurs dernières années de vie et le fait que l'armée en temps de paix c'est la revanche des cons, mon père l'a quittée pour partir en Indochine comme ingénieur chimiste.
Lorsque nous sommes partis aux Antilles il y est allé pour y créer les premiers centres FPA. Et c'est comme directeur de la FPA - on disait alors AGFRMO - dans une de nos îles qu'il y est arrivé avec notre mère, ma grand-mère maternelle, dernière aïeule vivante, nous les trois derniers enfants et surtout le chien Wink
Mais mon Oncle, lui, était plus attaché au passé militaire de mon père qu'à son présent de "FPA-man".
* La boîte à poivre. C'est ainsi que mon oncle appelait le barillet d'un revolver parce que pour lui le barillet était la partie de la serrure de sûreté dans laquelle on fait tourner la clé.


Dernière édition par Cobravif le Lun 18 Aoû 2014 - 16:15, édité 3 fois (Raison : Correction de coquilles.)

_________________
Les hommes se répartissent naturellement en trois classes : les orgueilleux, les prétentieux et les autres.
Ne faisant pas partie de leur classe, je n'ai jamais rencontré les autres.

Cobravif

Messages : 979
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 64
Localisation : Région toulousaine

Revenir en haut Aller en bas

Re : recensement des Le Mat

Message  Fortyniner le Sam 7 Juin 2014 - 20:21

@ Cobravif : Superbe revolver, chouette matériel et beau récit

comme d'habitude ! bounce study  

Fortyniner

Messages : 1753
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 67
Localisation : Aux confins de la Manche et du Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECENSEMENT DES LE MAT

Message  Tombstone le Lun 18 Aoû 2014 - 9:35

Salut à tous!Enfin,de retour d'exil!
Effectivement, un beau récit, comme d'hab!!
Je viens de recevoir un mail de broma, les Le Mat Cavalry sont à nouveau dispo,929 euros.
A+++

Tombstone

Messages : 419
Date d'inscription : 19/08/2013
Age : 58
Localisation : Bouches du Rhône

Revenir en haut Aller en bas

Re : recensement des Le Mat

Message  Fortyniner le Mar 2 Fév 2016 - 16:18

Je suis peut-être hors sujet, dans un sens, mais je viens de revoir "Retour à Cold Mountain" sur ARTE

cet après-midi et, outre que c'est un très bon film (à mon humble avis), je me suis aperçu que je n'avais

pas remarqué que Jude Law, entre autres, utilise un Le Mat, ce qui me semble bizarre pour un simple

soldat, cette arme étant plutôt prisée par les officiers Confédérés... Suspect

De plus, le film finit mal et je n'aime pas ça ! affraid Crying or Very sad Sad No

Fortyniner

Messages : 1753
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 67
Localisation : Aux confins de la Manche et du Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECENSEMENT DES LE MAT

Message  TEX TONE le Mar 2 Fév 2016 - 19:04

C'est un super film je l'ai revu une 2éme fois ce tantôt  et il  finit bien , . la crevure a eu la panse crevée  Twisted Evil Twisted Evil  .
Pour Jude Law  , il l'avait sans doute le lematt  comme arme personnelle avant de partir et l'a conservée , ou alors il l'a ramassé sur un cadavre d'officier . On ne sait pas trop car le film fait beaucoup de flash-back et on ne sait plus trop à partir de quel moment du temps on le voit utiliser cette arme .
Ce qui est super c'est de voir les armes des confédérés , ils ont des colt 1851 à canon rond , je pense que le réalisateur à fait un effort sur  la véracité des armes , et en plus  voir une arme française pendant la guerre de sécession c'est pas mal .
Ca change des feuilletons policier que pourtant j'aime bien  ou on entends les crétins qui font le doublage dire ' il a un 38mm "    déjà aux US ils utilisent pas les millimètres , mais un   révolver en 38mm çà fait une sacrée pétoire !!!

Je me demande si le lematt sera pas mon prochain , car je n'ai toujours pas ce modèle et franchement il me démange .
TEX

_________________
L'herbe est toujours plus verte de l'autre coté de la clôture

 
 
 

TEX TONE
Admin

Messages : 1850
Date d'inscription : 12/05/2011
Age : 63
Localisation : Savoie Libre

http://poudrenoire.free.fr.

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECENSEMENT DES LE MAT

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 4:56


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum