COLT Navy 1851 de 1866

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: COLT Navy 1851 de 1866

Message  Duncan OXBURRY le Sam 7 Déc 2013 - 11:31

On détourne les membres du Forum ? Les plumes et le goudron, vite !

lol! lol! lol! 
avatar
Duncan OXBURRY

Messages : 1370
Date d'inscription : 13/05/2011
Age : 75
Localisation : Ile de France -Val de Marne

Revenir en haut Aller en bas

Re : Colt Navy 1851 de 1866

Message  Fortyniner le Sam 7 Déc 2013 - 12:50

affraid  Non, Duncan, je voudrais juste que les passionnés de la grande époque de l'Ouest, toutes tendances

confondues, puissent se retrouver et échanger leurs connaissances à partir de différents forums...  
avatar
Fortyniner

Messages : 2023
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 67
Localisation : Aux confins de la Manche et du Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Détournement...

Message  Cobravif le Sam 7 Déc 2013 - 13:31

... de vieillard. Car comme dit Beauregard-Henry Fonda dans "Mon Nom est Personne", "On dit que les années forment des sages, mais en fait elles ne font que des vieillards". Je suis déjà inscrit sur d'autres fora liés à la poudre noire mais cela ne m'empêche pas d'être fidèle à celui-ci.
A Fortyniner, je ne dis pas que je n'irai pas faire un tour sur celui qu'il m'indique. Mais je suis très prudent dès qu'il s'agit de "Science Historique". Les querelles d'experts sont souvent le lot de ces endroits et j'en ai eu mon compte lorsque j'étais expert de l'armée de terre dans certains domaines. Et là, il s'agissait d'expertises qui mettaient en jeu l'avenir des plusieurs centaines d'hommes.
Donc je tenterai de venir d'abord en observateur.
En ce qui concerne les reconstitutions sur le terrain, j'en ai une certaine pratique en tant que Saint-cyrien - Cérémonie du Triomphe, commémoration de la Bataille d'Austerlitz ou de Camerone, ou de Bazeilles "La maison des Dernières Cartouches". Mais cela demande du temps et des moyens dont je ne dispose pas forcément.
En matière de "reconstitutions" j'ai beaucoup aimé faire du CAS en ambiance "parcours de tir" en Caroline du Sud avec le club de Lexington.
On n'est plus dans la reconstitution historique style 2S (2 décembre pour les Saint-cyriens) à Saint-Cyr avec charge de la Garde à Cheval et affrontement d'infanterie sur le Plateau de Pratzen avec tir à blanc de fusils et pièces d'artillerie hippomobile, non, là on est davantage sur un parcours à tir réel en ambiance XIXe siècle.
La journée commence par une prière universelle, qui convient à tout croyant de quelque religions monothéiste que ce soit, pour les soldats états-uniens engagés où que ce soit dans le monde. Ensuite lever des couleurs états-uniennes et après cela la journée commence.
J'ai vu quelques "cow-boys" ou "Sheriffs" mais aussi beaucoup de militaires... confédérés, portant sans complexe les uniformes copies de ceux qui restent dans les familles.
N'ayant pas prévu de tirer le jour de ma première visite, j'étais sans armes ni munitions et je portais un pantalon de velours cramoisi tout ce qu'il y a de plus civil et un manteau Loden bleu marine. Mais on m'a invité à tirer et prêté... un chapeau Stettson en paille blanche trop grand pour moi, un ceinturon d'arme, des armes et des munitions.
Nous étions le 12 janvier 2011. Je me donc excusé de porter les mauvaises couleurs - pantalon à peu près garance et manteau bleu couleurs de l'artillerie fédérale au début du conflit - puisque tout le monde était confédéré et que le Dixie Flag Flottait à côté de la Star Spangled Banner. Tout le monde a ri.
Ensuite le tir se déroulant, le directeur de l'exercice a pu voir que si je prenais mon temps pour tirer avec les armes que l'on m'a prêtées, dont une Winch 73 d'époque en calibre 45 Long Colt chargé à PN , un Peacemaker et un Frontier, tous deux d'époque et chargés aussi en 45 L. C. à PN, je n'en avais pas moins le coup de feu juste. Y compris au shotgun juxtaposé du genre coach gun mais pas d'époque et tirant du 12 sans fumée. Il a donc dit à celui qui m'avait invité à tirer qu'il avait bien fait. Je n'ai pas cherché à "faire un temps" mais plutôt à faire un tir plaisir. Et faire tomber les cibles fait partie du plaisir.
Lors d'une pause j'ai quand-même dû expliquer que, bien qu'à la retraite, j'avais pendant plus de 37 ans exercé le métier des armes, y compris de septembre 1990 à avril 1991 sous contrôle opérationnel d'un corps expéditionnaire commandé par le Gen H. Norman Schwarzkopf -forte approbation de mes interlocuteurs - et que ma famille de colons antillais s'était trouvée solidaire des Confédérés, même après la défaite. Air intéressé de certains manifestement sudistes.
D'où recherche des noms des familles en question et nous avons pu rétablir les ponts après avoir étudié la prononciation à l'états-unienne des noms français. Parce que DE POYEN devient vite Dipouyan, DE RICHEMOND, DiRichmond - là on y arrive - mais de Saintonge Commenène avec un "in" et un "on", je ne vous raconte pas le martyre pour un gosier anglo-saxon.Or cette tradition se transmet de façon orale lors des pauses coca cola entre deux tirs, notamment.
Et c'est comme cela que j'ai retrouvé une vieille dame cousine de mon père dont je ne vous donne pas le nom d'épouse mais qui se nommait jeune fille... Hélène Toppenot. Je ne pouvais pas ne pas la faire vivre dans le roman-feuilleton.
Le monde est petit.
Donc je ne dis pas que je ne me joindrai pas au forum de Fortyniner, mais sans doute pas tout de suite. D'autant que je vis près de Toulouse et qu'il me serait sans doute difficile de participer activement aux activités terrain.
avatar
Cobravif

Messages : 1105
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 64
Localisation : Région toulousaine

http://cobraviftechnique.monsite-orange.fr/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: COLT Navy 1851 de 1866

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum