Je remets en route mon Derringer Philadelphia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Je remets en route mon Derringer Philadelphia

Message  Cobravif le Dim 31 Aoû 2014 - 17:34

Je viens de remettre en route un pistolet Derringer que j'avais acheté avec mon Kentucky à monter de chez Macris. Marc et Christian, faisaient fabriquer leurs armes en Espagne. J'ai fait un tuto sur la platine à pierre Macris.
Mon Derringer "Philadelphia" est resté six ans dans un carton au grenier. Je viens de l'exhumer aujourd'hui et je lui ai remis un petit coup de nettoyage.Il ressemble fort à un Jukar mais il ne porte que très peu de marquages : Un numéro 34 sur le canon seul, une couronne sur le bouton-culasse et la même sur le tonnerre du canon, et le mot SPAIN sous le canon et dans la platine.
En voici quelques images.


Le pistolet vu de droite.


Le bois est un bois blanc et dur qui pourrait être du pommier. Je l'ai passé au brou de noix lorsque j'ai assemblé l'arme que j'avais achetée à monter.


Le côté gauche est très spartiate mais pour ce à quoi me sert l'arme, c'est très bien.



On voit bien l'inscription sur cette image, et sur celle de dessous on voit mieux que la partie en acier de la platine est jaspée.


Sur l'image du coté droit du canon, ci-dessous, ce seul numéro et il n'apparaît nulle part ailleurs.



Sur le dessus de l'ensemble canon-culasse, ces deux couronnes sont les seuls marquages.



Sur le tonnerre du canon, l'indication SPAIN au-dessus de 11,4 qui correspondrait à un calibre 45 mais en fait le 44 P.N. est du 45.




Vue de l'intérieur, la platine - sans bride de noix - ne porte que l'inscription SPAIN à l'exclusion de toute autre.



La zone blanche dans le logement de platine correspond à un ajustage que j'avais fait avec un couteau de poche parce que la barrette de gâchette sur laquelle appuie la queue de détente grattait trop fort sur le bois. Je m'étais dit que je donnerai un coup de toupie dans le logement de platine mais comme cela marchait ainsi et que si j'ai trimballé ette arme dans bien des endroits, si elle a tiré de nombreuses fois, je ne l'ai jamais re-démontée jusqu'à aujourd'hui.


Voici une arme qui est des plus simples en ce qui concerne ses marquages. La couronne fait penser au poinçon d'épreuve français pour les armes courtes.
Et comme la prise en main est bonne elle est très agréable à tirer. Avec 1,5 grammes bien tassés, on s'amuse mais il ne faut pas demander de précision.
Peut-être qu'en y montant un bipied et une hausse Lyman... Wink

_________________
Les hommes se répartissent naturellement en trois classes : les orgueilleux, les prétentieux et les autres.
Ne faisant pas partie de leur classe, je n'ai jamais rencontré les autres.
avatar
Cobravif

Messages : 1127
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 65
Localisation : Région toulousaine

http://cobraviftechnique.monsite-orange.fr/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je remets en route mon Derringer Philadelphia

Message  Dan Wesson le Lun 1 Sep 2014 - 14:35

Bonjour Cobravif, amusante petite chose, en ce qui concerne les poinçons et marquages, les deux couronnes (et pourquoi deux ?) sont le poinçon d'épreuve de St Etienne.
J'ai l'un de mes 1851 Navy Colt 2nd gen sur lequel a été apposé cette belle couronne juste à côté de COLTS PATENT !!! Que c'est beau, les empafés eussent pu au moins mettre ce poinçon d'une manière beaucoup plus discrète !
DW.   Very Happy
avatar
Dan Wesson

Messages : 1820
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 66
Localisation : Derrière la Roche de Solutré

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je remets en route mon Derringer Philadelphia

Message  TEX TONE le Lun 1 Sep 2014 - 16:45

Ha çà c'est sur avec un bi-pied et un dioptre  on pourrait faire de beaux cartons  LaughingLaughing à condition de pouvoir mettre tout çà dessus .
Ilest bien mignon ce pocket , avec 1.5 gramme il doit lever le nez non !! . Il reste de la place avec cette dose une fois chargé, combien de cm en dessus de la balle .

Dan  à st etienne il n'y a pas que des empafés Laughing il ya aussi des joueurs de foot .Twisted Evil



TEX

_________________
L'herbe est toujours plus verte de l'autre coté de la clôture

 
 
 



http://www.armes-ufa.com/
avatar
TEX TONE
Admin

Messages : 2061
Date d'inscription : 12/05/2011
Age : 64
Localisation : Savoie Libre

http://poudrenoire.free.fr.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je remets en route mon Derringer Philadelphia

Message  Cobravif le Lun 1 Sep 2014 - 17:39

Dan Wesson a écrit:
Bonjour Cobravif, amusante petite chose, en ce qui concerne les poinçons et marquages, les deux couronnes (et pourquoi deux ?) sont le poinçon d'épreuve de St Etienne.
J'ai l'un de mes 1851 Navy Colt 2nd gen sur lequel a été apposé cette belle couronne juste à côté de COLTS PATENT !!! Que c'est beau, les empafés eussent pu au moins mettre ce poinçon d'une manière beaucoup plus discrète !
DW.   Very Happy
Je pensais bien qu'il s'agissait du poinçon pour les armes courtes. De St Étienne, effectivement, c'est ce que j'ai sur ma doc. Sauf que la couronne de ma doc est différente avec une seule ligne de carrés sous les créneaux.
Et pourquoi deux poinçons? je pense que c'est un sur le bouton de culasse et l'autre sur le tonnerre du canon.

_________________
Les hommes se répartissent naturellement en trois classes : les orgueilleux, les prétentieux et les autres.
Ne faisant pas partie de leur classe, je n'ai jamais rencontré les autres.
avatar
Cobravif

Messages : 1127
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 65
Localisation : Région toulousaine

http://cobraviftechnique.monsite-orange.fr/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je remets en route mon Derringer Philadelphia

Message  Cobravif le Lun 1 Sep 2014 - 17:54

TEX TONE a écrit:Ha çà c'est sur avec un bi-pied et un dioptre  on pourrait faire de beaux cartons  LaughingLaughing à condition de pouvoir mettre tout çà dessus .
Il est bien mignon ce pocket , avec 1.5 gramme il doit lever le nez non !! . Il reste de la place avec cette dose une fois chargé, combien de cm en dessus de la balle.

Dan  à st Étienne il n'y a pas que des empafés Laughing il y a aussi des joueurs de foot .Twisted Evil
TEX
Il y a 7,5 cm du fond de la chambre à la bouche du canon. je mets des balles à jupe de 44 ou des balles sphériques du même calibre. Une charge de 1,5 g est trop forte. Cela se voit à la flamme de bouche.
Si une flamme de bouche est trop importante, c'est que la poudre n'a pas entièrement brulé dans le canon. Avec la P.N., si on a une grande flamme de bouche alors qu'on a mis une charge "normale", c'est que la poudre n'était pas assez tassée. Le Derringer, je le charge au maillet et je tasse bien la poudre. Mais c'est vrai que 1,5 grammes, c'est trop. Bon il reste de la place pour les rayures, mais pas pour de la semoule, de toute façon, je n'en mets que dans le couscous.
Pour le bipied, je pense le scotcher autour du bois et du canon. Et dans le même mouvement, je devrais pouvoir ficeler la hausse ou alors la tenir d'une poigne ferme qui me sert aussi à tenir l'arme.
alien

_________________
Les hommes se répartissent naturellement en trois classes : les orgueilleux, les prétentieux et les autres.
Ne faisant pas partie de leur classe, je n'ai jamais rencontré les autres.
avatar
Cobravif

Messages : 1127
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 65
Localisation : Région toulousaine

http://cobraviftechnique.monsite-orange.fr/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re : je remets en route mon Derringer Phidelphia

Message  Fortyniner le Mar 2 Sep 2014 - 16:26

@ Cobravif : joli petit joujou, cher ami ! Quant à passer le bois (du pommier ?)

au brou de noix... Tu pourrais trouver du brou de pomme comme du Calvados ? lol!
avatar
Fortyniner

Messages : 2041
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 68
Localisation : Aux confins de la Manche et du Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Brou de noix...

Message  Cobravif le Mar 2 Sep 2014 - 18:19

Mon cher Forty, j'ai du Calvados à la maison, et du bon qui vient d'une ferme près de Sainte-Mère-Église. Mais ce serait sacrilège que d'en faire autre chose que le déguster auprès du feu l'hiver, ou en digestif quand les autres s'arsouillent à la Chlibovitz.
Le brou, nous le faisons avec les feuilles de noyer de mes beaux-parents en Dordogne.
Les deux : celui pour les meubles et celui à boire.
Le brou à boire, c'est une liqueur avec de l'eau de vie de vin de Bergerac, du cognac et nous, nous y ajoutons aussi de l'armagnac. Un peu de Monbazillac pour sucrer et laisser reposer jusqu'à l'année suivante, à l'automne quand on ramasse la nouvelle récolte de noix.
Mais j'aime bien mon petit camarade de [grosse] poche qui m'a si souvent accompagné aux champignons. Sans autre utilité que de le promener. Bon, comme il était chargé, il fallait le décharger avant de rentrer au hameau. Donc je trouvais toujours une souche qui me faisait de l’œil ou un vieux bidon de deux-temps pour tronçonneuse oublié par des bucherons lors d'une fin de chantier. Je ne me souvenais pas dans quel carton je l'avais rangé. Je le savais au grenier, mais je suis fou de joie de l'avoir sorti de sa cache. Comme quoi, c'est parfois bon les travaux de réaménagement.


Dernière édition par Cobravif le Mer 3 Sep 2014 - 4:46, édité 1 fois (Raison : Correction de coquilles.)

_________________
Les hommes se répartissent naturellement en trois classes : les orgueilleux, les prétentieux et les autres.
Ne faisant pas partie de leur classe, je n'ai jamais rencontré les autres.
avatar
Cobravif

Messages : 1127
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 65
Localisation : Région toulousaine

http://cobraviftechnique.monsite-orange.fr/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re : Brou de noix

Message  Fortyniner le Mar 2 Sep 2014 - 20:01

@ Cobravif : lol! Je te fais confiance, pour le vieux Calva !
Moi-même, j'en ai encore quelques litres hors d'âge, disons
entre 30 et 50 ans que j'espère déguster un jour ou l'autre...
Quant à ton pistolet, tu as raison de le décharger avant de
rentrer à la maison, on ne sait jamais... lol!
avatar
Fortyniner

Messages : 2041
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 68
Localisation : Aux confins de la Manche et du Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je remets en route mon Derringer Philadelphia

Message  Dan Wesson le Mer 3 Sep 2014 - 8:40

TEX TONE a écrit:
Dan  à st etienne il n'y a pas que des empafés Laughing il ya aussi des joueurs de foot. TEX

Tu vas rire, j'ai horreur du football !!!
DW.  Very Happy
avatar
Dan Wesson

Messages : 1820
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 66
Localisation : Derrière la Roche de Solutré

Revenir en haut Aller en bas

Re : Je remets en route mon Derringer Philadelphia

Message  Fortyniner le Mer 3 Sep 2014 - 16:42

Tu ne vas pas rire, mais j'ai aussi horreur du foot, surtout "français"... lol!
avatar
Fortyniner

Messages : 2041
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 68
Localisation : Aux confins de la Manche et du Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je remets en route mon Derringer Philadelphia

Message  Cobravif le Mer 3 Sep 2014 - 19:36

Eh bien, puisque nous en sommes aux bosses de rire, j'ai fait tout à l'heure une expérience qui m'a bien amusé. Toujours avec mon Derringer.
Derrière mon garage à matériel de jardin, j'ai déposé dans l'herbe une tranche de tronc de peuplier que j'ai coupé cet été. Cette tranche est en fait une chute qui vient de ce que j'ai rendu nette le bout d'une bille qui avait été partiellement brisée par la chute d'un autre arbre.
Comme j'ai quelques "charges propulsives pour répliques d'armes anciennes" de marque Vectan (meilledinefrance) - comme si on ne pouvait pas écrire "fabriqué en France" -. Ces charges étant destinées aux calibre 44 et 45, j'ai décidé d'en essayer une dans mon Derringer.
Adonc je sèche la chambre et l'âme du canon, j'introduis la charge préparée qui de présente sous la forme d'un cylindre d'anthracite, je mets la bourre de feutre vendue avec, la balle graissée, l'amorce et je vise ma tranche de bois. Pêêêt ! L'amorce seule fait entendre son petit pet.
Miarderogntudju ! Je remets une amorce plus forte Re-pwêêêt. Mille millions de damneds !
Je suis comme un gland qui aurait perdu son chêne. Alors, je "déchemine", je vérifie que la lumière de la cheminée n'est pas bouchée. Avec ma poire à poudre je mets de la poudre dans le canal lumière et je re-vise ma tranche de peuplier. Là ça pète, mais vraiment pas fort. Rien à voir avec ce que donne mon gramme et demi de poudre noire bien de chez nous et bien tassée à la fois.
D'ailleurs regardez l'effet de la balle sur le bois :

Ici une vue en oblique pour laisser vois la "profondeur" de l'impact. Quatre millimètres. Le petit trou au fond du cratère, c'est la trace du saillant de l'avant de la balle laissé par le coupe-jet.



Une autre vue de l'impact, plus dans l'axe de tir.


Je précise que j'ai tiré à 5 m de distance, parce que je voulais être sûr de toucher la pièce de bois. Et j'ai été surpris de voir que le coup est arrivé là où je visais. Mais mon impression est que ces charges préparées, qui sont très chères sont moins intéressantes que la poudre en grains.


Dernière édition par Cobravif le Jeu 4 Déc 2014 - 18:17, édité 2 fois (Raison : Correction de coquilles.)

_________________
Les hommes se répartissent naturellement en trois classes : les orgueilleux, les prétentieux et les autres.
Ne faisant pas partie de leur classe, je n'ai jamais rencontré les autres.
avatar
Cobravif

Messages : 1127
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 65
Localisation : Région toulousaine

http://cobraviftechnique.monsite-orange.fr/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re : Je remets en route mon Derringer Philadelphia

Message  Fortyniner le Mer 3 Sep 2014 - 20:59

@ Cobravif : Cher ami, tu as le chic pour entreprendre de grandes
choses comme d'autres saugrenues... lol!
C'est marrant, mais ce soir j'étais au stand de tir avec mon Starr
1858 D.A. et j'ai eu quelques déconvenues avec mes amorces, alors
qu'elles pétaient bien à 99 % ; à mon troisième barillet, il ne m'a pas
fallu moins d'une douzaine d'amorces pour faire partir mes 6 coups !
J'avais l'impression qu'elles étaient humidifiées (?) : en les retirant
alors qu'elles avaient foiré, je trouvais un petit dépôt blanc à l'entrée
de certaines cheminées (Milliarderogntudjuuuuuu !!!) que je devais
éliminer grâce à mon épinglette (à nourrice)... Après avoir changé
3 ou 4 fois plus de la moitié des amorces installées sur mes cheminées,
j'ai fini par vider mon barillet... Avant, je n'avais pas de problème et
un collègue à qui cette mésaventure est arrivée il y a quelques
semaines m'a dit qu'il y avait des boîtes d'amorces en partie plus
ou moins importante défaillante... Déjà que le Starr D.A. est délicat
à apprivoiser... J'aurais du mal à croire que l'atmosphère froide et
humide de notre stand souterrain ait pu contaminer les amorces,
justement ce soir, quoique la boîte ouverte sans son couvercle...... affraid Mad Suspect
avatar
Fortyniner

Messages : 2041
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 68
Localisation : Aux confins de la Manche et du Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je remets en route mon Derringer Philadelphia

Message  Cobravif le Jeu 4 Sep 2014 - 3:11

Dans mon cas, il faisait beau et sec. Les amorces sont toutes bien partie. Ce qui est intéressant c'est que j'ai pesé ces charges. Elles pèsent 2,12 g. Or elles sont présentées comme correspondant à 1 g de poudre noire. En outre, il n'y a pas eu beaucoup de fumée. Compte tenu du prix exorbitant, je me demande s'il ne s'agirait pas d'un substitut à la poudre noire.
En tout cas, j'ai compris. Puisqu'on me les a offertes, je les tirerai mais en mettant entre elles et le canal lumière un peu de poudre noire pour servir de charge relais entre la lumière et la charge proprement dite.

_________________
Les hommes se répartissent naturellement en trois classes : les orgueilleux, les prétentieux et les autres.
Ne faisant pas partie de leur classe, je n'ai jamais rencontré les autres.
avatar
Cobravif

Messages : 1127
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 65
Localisation : Région toulousaine

http://cobraviftechnique.monsite-orange.fr/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re : Je remets en route mon Derringer Philadelphia

Message  Fortyniner le Jeu 4 Sep 2014 - 7:36

@ Cobravif : 2,12 g pour une charge d'un gramme, c'est bizarre : il y a un
adjuvant dedans ou quoi ? Tu ne dois pas parler des charges compressées
vendues en boîtes de 48 en .36 comme en .44 mais qui ne pèsent que très
peu par rapport à 1 g de P.N. en vrac, et cela est dû au produit qui sert à
agglomérer la poudre en cylindres... Dans le cas de ces charges qu'on t'a
offertes, je ne peux pas juger (et tu es bien mieux placé que moi pour ça) ;
il faudrait qu'on voie l'emballage de tes charges et quelle marque les produit.
En tout cas, ajoute un peu de P.N. comme tu le dis...
En ce qui me concerne, pour les amorces, je n'avais pas eu de problème jusqu'ici
en les utilisant dans notre stand souterrain humide et froid mais j'ai remarqué
récemment que même les linges que nous utilisons pour déployer notre matériel
sur les tablettes du pas de tir deviennent vite humides, en raison de ce lieu
ressemblant à une grande cave de plus de 25 m de long et de la faiblesse
asthmatique de son système d'extraction de fumées...
La direction du stand semble considérer les "poudreux" comme des quantités
négligeables, dirait-on, car nous sommes les paria pour lesquels rien n'est
fait pour leur faciliter la vie et le tir : nous sommes obligés de tirer en dehors
des jours et heures prévues pour les P.S.F. en raison de nos fumées qui les
gênent pour tirer ; il est vrai qu'avec ce système d'extraction presque inutile,
certains soirs, en raison des conditions atmosphériques, il se forme un tel
brouillard dans notre pas de tir qu'on se croirait dans le London Fog et qu'on
ne voit presque plus les cibles à 25 m... Mais, bon..
Je vais aller nettoyer mon Starr D.A. cyclops
avatar
Fortyniner

Messages : 2041
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 68
Localisation : Aux confins de la Manche et du Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je remets en route mon Derringer Philadelphia

Message  Cobravif le Jeu 4 Sep 2014 - 11:48

Je confirme. Interpelé par ta remarque judicieuse, j'ai opéré un contrôle avec un peson sensible au dg et que j'ai étalonné et il me donne 2,1 grammes. Il s'agit de charges Vectan pour 44/45 à poudre noire. J'ai pris une photo de cette mesure avec l'emballage des charges, la charge sur le peson et le cadran du peson. Je mettrai ceci en ligne ce soir. Soit il y a beaucoup d'excipient dans la poudre noire, soit il s'agit d'un succédané censé donner l'équivalent d'énergie d'un gramme de P.N.

_________________
Les hommes se répartissent naturellement en trois classes : les orgueilleux, les prétentieux et les autres.
Ne faisant pas partie de leur classe, je n'ai jamais rencontré les autres.
avatar
Cobravif

Messages : 1127
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 65
Localisation : Région toulousaine

http://cobraviftechnique.monsite-orange.fr/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je remets en route mon Derringer Philadelphia

Message  Blackbarth le Jeu 4 Sep 2014 - 17:14

Mes chers amis....
vous me donnez des frissons.. faites grincer les dents..
Mais allez donc me jeter ces charges compressées dans le feu ou alors faites en cadeau à un tireur que vous n'aimez pas,
J'ai tenté l'expérience une fois dans les années 72 en gros.. ce fut la seule et unique fois ou j'ai tenté d'utiliser ces saloperies.. certes c'est pratique a mettre dans le trou ca bave pas mais en dehors de çà.. ca part pas cela n'a rien dans le ventre.. la seule solution c'est la poudre en vrac ou alors en cartouches combustibles.. j'ai l'impression qu'une seule charge pour mon 1816 contiens plus de poudre qu'une boite de ces charges..

Cela dit rien ne vous empêche de faire des tests bien sur.. mais quand tu vois les gros dégats fait par cobravif dans sa rondelle de bois pirat On se dit que ces charges ont du être réglementaires en 1873 dans la munition de 11mm ... tiens un usage peut être...

Il y a plus de liant que de poudre la dedans en effet...

Bon allez je vais refaire un peu de poudre avec du ... chl..... et du suc.....

Le chimiste fou affraid affraid affraid affraid affraid
avatar
Blackbarth

Messages : 158
Date d'inscription : 24/09/2012
Age : 62
Localisation : Chalons en Champagne

http://forums.blackpowder-guns.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je remets en route mon Derringer Philadelphia

Message  Cobravif le Jeu 4 Sep 2014 - 17:38

Comme promis de matin, voici les images du pesage de contrôle des charges toutes faites Vectan pour 44/45 à poudre noire.


La pesée de contrôle d'une charge avec un peson précis au décigramme. Cet outil me sert à peser mes balles. Pour les poudres j'utilise normalement un trébuchet de joaillerie au centigramme.


Vue de la boîte et de l'emballage des charges en tubes de carton fort.

Dans la mesure où il n'est jamais fait allusion à quelque substance que ce soit, au vu de la quasi absence de fumée lors du tir ainsi que l'absence d'odeur caractéristique de la poudre noire, je me demande s'il ne s'agirait pas d'un succédané de poudre noire. Cela pourrait expliquer le prix élevé de la boîte de 48 charges : près de 30 € pour l'équivalent de 48 grammes de poudre. Mieux vaut acheter de la poudre d'or pour "saler" un placer et le revendre. Laughing

_________________
Les hommes se répartissent naturellement en trois classes : les orgueilleux, les prétentieux et les autres.
Ne faisant pas partie de leur classe, je n'ai jamais rencontré les autres.
avatar
Cobravif

Messages : 1127
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 65
Localisation : Région toulousaine

http://cobraviftechnique.monsite-orange.fr/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re : Je remets en route mon Derringer Philadelphia

Message  Fortyniner le Ven 5 Sep 2014 - 7:19

Je suis tout de même surpris par ce poids de 2,1 ou 2,3 g pour
une charge compressée de cal .44 !
Il est vrai que ces charges Vectan n'ont pas très bonne réputation
mais je ne sais pas si elles sont de vraie poudre noire avec un peu
de liant ou si c'est un succédané ou un ersatz, quoi...
J'ai chez moi trois vieux exemplaires des "Cahiers du Pistolier et
du Carabinier" : N° 12 de décembre 1975, N° 13 de mars 1976 et
N° 15 de septembre 1976 (ça ne date pas d'hier)... Dans ces trois
exemplaires, un certain Jean-Yves Brigant avait réalisé une étude
comparée entre des revolvers Cap & Ball d'époque et des répliques,
ainsi que sur le sujet de la P.N. compressée... Il disait que la firme
R.W.S. avait mis sur le marché ces charges pour faciliter le chargement
des revolvers, ce qui n'est pas faux (quoique ces charges s'effritent
parfois, ce qui nuit à leur régularité) ; cependant, ces charges ne
pesaient qu' 1,45 ou 1,60 g, la différence avec la charge d'1,2 g
résultant du liant intégré... Et Brigant ne donne pas un mauvais avis
concernant les charges compressées... Depuis 1976, évidemment,
les choses ont changé, ainsi que les avis des tireurs et autres
spécialistes de la P.N. Quant au prix des 48 charges de P.N. compressées,
il a monté en flèche et devient inabordable, ce qui les disqualifie
simplement, même par rapport aux cartouches papier...
J'ai tiré un peu avec ces charges et aussi des cartouches papier sans
problème ; les compressées ne produisent pas les mêmes fumée et
odeur, mais bon... A chacun sa loi et ses règles...
avatar
Fortyniner

Messages : 2041
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 68
Localisation : Aux confins de la Manche et du Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je remets en route mon Derringer Philadelphia

Message  Cobravif le Ven 5 Sep 2014 - 18:37

J'ai rencontré Jean-Yves Brigant en 1972. J'étais en prépa à Saint-Cyr et il était alors un grand spécialiste du P08. Depuis, j'ai appris à mon tour. En ce qui concerne la poudre noire, il était très favorable aux productions de la SNPE de Vonges.
Depuis que l'usine de poudre s'appelle Vectan, il semble que de nouvelles recettes se soient fait jour.
En somme leurs charges de plus de deux grammes qui correspondent à un gramme, cela permet de faire du volume. C'est un peu comme les gens qui mettent 1 g de poudre et remplissent une partie de chambre avec... de la semoule. Sauf que cela revient beaucoup plus cher. Wink

_________________
Les hommes se répartissent naturellement en trois classes : les orgueilleux, les prétentieux et les autres.
Ne faisant pas partie de leur classe, je n'ai jamais rencontré les autres.
avatar
Cobravif

Messages : 1127
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 65
Localisation : Région toulousaine

http://cobraviftechnique.monsite-orange.fr/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re : je remets en route mon Derringer Phidelphia

Message  Fortyniner le Ven 5 Sep 2014 - 20:43

@ Cobravif : cher ami, tu m'épateras toujours ! Tu as même connu
Jean-Yves Brigant ! Quant à la charge de P.N. de Vectan, je vois
ce que tu veux dire...
Bon weekend ! Wink
avatar
Fortyniner

Messages : 2041
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 68
Localisation : Aux confins de la Manche et du Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je remets en route mon Derringer Philadelphia

Message  TEX TONE le Sam 6 Sep 2014 - 17:27

Finalement faudrait demander à Vectan ,  pour l'aglomération de la charge  ils ont peut être  mis de la (semoule je ne pense pas )  ou de la sciure de bois , au prix du kilo la sciure se vend bien .  Dans les croquettes pour chien il ya de la sciure de bois qui sert d'aglomérant car au dessus d'un certain taux de graisse les croquettes se désagrégent , la sciure permet de les garder formées . La méthode à fait ses preuves , vectan a du trouver cela interessant car on a plus besoin d'ajouter de semoule ou de bourre entre la charge et la balle .
TEX

_________________
L'herbe est toujours plus verte de l'autre coté de la clôture

 
 
 



http://www.armes-ufa.com/
avatar
TEX TONE
Admin

Messages : 2061
Date d'inscription : 12/05/2011
Age : 64
Localisation : Savoie Libre

http://poudrenoire.free.fr.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je remets en route mon Derringer Philadelphia

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum