Découvrir les joies et les peines de la PN au travers d'un bel objet épisode 2

Aller en bas

Découvrir les joies et les peines de la PN au travers d'un bel objet épisode 2

Message  Silver Beard le Lun 20 Aoû 2018 - 19:00

Bonjour à tous,

Je vous l'avais annoncé, j'en avais rêvé, je l'avais trouvé, je l'ai reçu !

Spoiler:


Un R&S Pedersoli Target (ou Match, les deux mentions sont gravées sur le canon).

A priori ce revolver a été produit en 1995. Il est garantit neuf par AZUR Armes chez qui je l'ai acheté 800 €. Je pense qu'il l'est. Il porte le numéro de série XSP 028486. Si l'un d'entre vous connait le nombre d'unités fabriquées par Pedersoli, je suis preneur, je n'ai pas réussi à trouver l'information.

A noter que j'ai reçu avec le revolver un lot complet de pièces détachées neuves également, comprenant entre autre un chien, un ensemble axe de barillet et bourroir, la visserie complète... Laughing

Bon, un petit démontage du barillet pour vérifier deux ou trois choses que j'avais lu sur la toile :

Spoiler:


1 -  Pas besoin de la caisse à outil pour démonter l'axe du barillet qui fait un ensemble avec le bourroir, la clavette ronde tourne avec l'ongle - préférer le coté gauche de l'arme car de ce côté la tête de vis est solidaire du corps de la clavette, il y a donc moins de risque de dévisser la petite vis (coté droit) qui retient la clavette dans son logement.
En faisant tourner la clavette on engage ou dégage l'encoche semi circulaire de la clavette qui bloque l'axe du barillet.
Dans la mesure ou il n'y a pas de repère qui indique la position de l'encoche de la clavette, il faut certainement un peu de pratique pour aligner les encoches pour retirer ou remonter l'axe du barillet. Je pense (à confirmer par ceux qui possède cette arme), qu'il faut vérifier le serrage de la petite vis de la clavette ronde, car si elle saute on peut facilement perdre cette clavette.

Spoiler:


2 - L'axe du barillet semble fragile : la présence de l'encoche pour la clavette implique a priori de prendre certaines précautions, en particulier au remontage du barillet lorsqu'il faut un peu tâtonner pour chercher et trouver le bon alignement.

3 La prise en main est un vrai bonheur : je confirme et on comprend la différence lorsqu'on compare la forme de la crosse du R&S à celle du Remington 1858 (un Pedersoli Pattern que j'ai acheté peu de temps après avoir décidé de cesser de fumer et de me mette à la poudre pour compenser : vu ma consommation et au prix du paquet de Benson, je l'avais payé en deux mois :2065:

Spoiler:


Voilà pour le moment la narration de ce premier contact avec cette arme qui me parait plus impressionnante que sa cousine Remington. Sans doute ceux qui possède et tirent avec un Walker doivent ils sourire Very Happy  

Par contre je la trouve un peu moins élégante que le Remington, mais ce n'est la que question de goût personnel.

Je suis preneur de tous vos conseils et remarques au sujet de ce revolver car je vais bientôt l'essayer au pas de tir.

Silver Beard
avatar
Silver Beard

Messages : 41
Date d'inscription : 16/08/2018
Age : 64
Localisation : Cherbourg

Revenir en haut Aller en bas

Re : Découvrir les joies et les peines de la P.N. au travers d'un bel objet

Message  Fortyniner le Mar 21 Aoû 2018 - 8:13

@   Silver Beard  :

Je suis ravi que tu soies content du R & S que tu as reçu ! Tu l'as probablement acheté
sur NB, puisque tu as récupéré un lot de pièces détachées... Il est très beau et le prix
est justifié, pour un Pedersoli... Je vois qu'il est équipé de cheminées en béryllium, non ?
Le mien n'est pas "Target" ou "Match", puisque je ne veux que des armes se rapprochant
au mieux des originels...
S'il a été produit en 1995, tu dois trouver le code BF dans son petit rectangle de carcasse.
Oui, la clavette semi-circulaire est un peu casse-pieds à aligner pour le démontage/remontage :
Il est utile de marquer un léger poinçon de repère sur la vis et la carcasse pour les aligner.
L'axe du barillet n'est "fragile" qu'au niveau de la gorge de la clavette et il faut faire attention
lors du bourrage des chambres, à ce qu'il soit bien bloqué, sinon on risque de le plier à cet
endroit : c'est arrivé à un collègue au stand... Il a néanmoins réussi à le redresser chez lui.
Oui, la prise en main est très bonne grâce, je pense, au renflement du bas du talon de crosse,
mieux que chez Remington ou Colt ; comme c'est une ultime évolution du cap & ball, arrivée
trop tard pour participer vraiment à la Civil War, le R & S a profité de ses prédécesseurs...
En effet, le R & S est plus impressionnant que le Remington et un peu plus lourd, ce qui le
dessert au niveau look, mais il est très bien conçu et efficace au tir...
Je te souhaite beaucoup de plaisir au stand !  Wink

P.S. : photos de mon R & S et de mon Walker (il est lourd (2 kg à vide) mais il absorbe mieux
        le recul, que ce soit à 1, 1,5, 2 ou 3 g de PNF2...)


avatar
Fortyniner

Messages : 2369
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 69
Localisation : Aux confins de la Manche et du Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découvrir les joies et les peines de la PN au travers d'un bel objet épisode 2

Message  Silver Beard le Mar 21 Aoû 2018 - 11:15

Bonjour Fortyniner,

Merci de partager ton appréciation de ce revolver que j'ai eu vraiment beaucoup de chance de trouver chez AZUR Armes et non Naturabuy.
Merci de m'avoir appris que le code de l'année étai indiqué par deux lettres. Après vérification, le code est CF et donc l'année de production est 2010 et non 1995 ... un plus jeunot donc Sad .
Je vais fair un repère pour l'alignement comme tu le conseil sunny .
Tu as de belles plaquettes sur le tien, elles sont en corne ?
Concernant le Walker, il va falloir que je fasse un peu de musculation et pas comme ça :
2 kg a bout de bras je suis sûr d'avoir la tremblote.
Je me doute bien qu'avec ce poids il a une belle inertie qui rend le recul plus doux à encaisser. Mais à 3 g ça doit quand même être impressionnant ?
Mon prochain achat ne sera pas un Walker pour le moment, mais un STARR SA, mais bon, en septembre il faut payer les impôts, alors...

Silver Beard
avatar
Silver Beard

Messages : 41
Date d'inscription : 16/08/2018
Age : 64
Localisation : Cherbourg

Revenir en haut Aller en bas

Re : Découvrir les joies et les peines de la P.N. au travers d'un bel objet

Message  Fortyniner le Mar 21 Aoû 2018 - 16:08

@  Silver Beard  :  

Je ne connaissais pas Azur Armes qui semble plus ou moins "affilié" à NB...?
Les plaquettes de crosse de mon R & S sont en matière composite ; je les ai
achetées à une société américaine par le Net, et je ne sais plus son nom...
Je tire rarement au Walker ou plutôt c'est pour le montrer aux collègues (LoL) ;
je tire à deux mains en tenant la tige de refouloir de la main gauche, comme vu
sur une vidée de P.S. Rauben ou quelqu'un d'autre...
Je viens de finir des essais avec mes deux Starr et le SA me donne encore des
soucis : avant, il fonctionnait bien et depuis un certain temps, quelque chose (?) a
changé : son chien ne percute plus les amorces correctement car il frappe sur
le haut des cheminées (?), donc plus de percussion d'amorce ; un collègue va
tenter de remédier à ce problème en limant l'acier dans la gorge du chien...
Demain, je vais tester le Remington-Beals 1858 que l'ami Cobravif m'a équipé
d'un refouloir copié sur l'originel pour remplacer celui qui était dessus et qui
était du type 1863... Le guidon a été aussi remplacé par Cobravif afin qu'il soit
du modèle du Beals, en laiton (voir photo)...  Wink

avatar
Fortyniner

Messages : 2369
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 69
Localisation : Aux confins de la Manche et du Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découvrir les joies et les peines de la PN au travers d'un bel objet épisode 2

Message  Silver Beard le Mar 21 Aoû 2018 - 17:28

Fortyniner,

Merci pour le tuyau pour les plaquettes, je les trouve du plus bel effet. Je devrais pouvoir retrouver l'adresse ou une autre, qui sait ?
En ce qui concerne le Walker et la façon de le tenir à deux mains, j'avais vu la video de P.S. Rauben car j'ai longuement parcouru son blog et y ai beaucoup appris (en particulier sur les cheminées "le galère des poudreux").
Le bonheur (aussi) de la poudre noire, c'est qu'on est jamais très loin de l'ajustage, un métier dont j'ai très bien connu de bons professionnels dont mon père, il y a fort longtemps, avant que la programmation des machines numériques ne remplace l'intelligence de la main. Fini les pièces sur mesure qui représentaient parfois des heures de travail, place à la grande série. Il y a des métiers comme celui là ou seuls des artisans amateurs mais éclairés (comme visiblement Cobravif) font revivre des savoir-faire qui se perdraient sans cela : une lime, c'est a peine si un jeune qui est en classe mécanique, sait encore ce que c'est. Mais c'est ainsi, sans doute aussi parce que peu de déboucher s'offrirait aujourd'hui dans cette spécialité. il ne faut nier par ailleurs que la technologie moderne permet aussi des choses fantastiques, dont le fait de pouvoir trouver des répliques d'assez bonne facture et pas trop chères.
Je ne connaissais pas le Remington-Beals (normal je débute).
En voici un exemplaire original trouvé sur le net (site US :   prix $1450)
Spoiler:


Je vois bien le refouloir originel comparé à celui de mon Pedersoli.
J'espère que tu vas retrouver les bons ajustages sur ton STARR SA. Je pense que lorsque j'aurais refais le plein de mes économies, je prendrais un neuf, sans doute peut-être moins authentique qu'une occasion, mais plus rassurant pour un mécanicien du dimanche comme moi  Smile .

Silver Beard
avatar
Silver Beard

Messages : 41
Date d'inscription : 16/08/2018
Age : 64
Localisation : Cherbourg

Revenir en haut Aller en bas

Re : Découvrir les joies et les peines de la P.N. au travers d'un bel objet

Message  Fortyniner le Mar 21 Aoû 2018 - 21:15

@   Silver Beard :

Je tenterai de retrouver la facture de mes plaquettes de R & S mais je ne te garantis rien...
De toutes façons, tu peux chercher sur le Net... Je les ai "customisées" au cutter pour
les fentes copiant le vieil ivoire et teintées ensuite...
Mon père n'était pas ajusteur mais aléseur P. 3 et a travaillé au 1/100è de mm jusqu'à sa
retraite en 1976 sur des pièces parfois énormes comme locomotives à vapeur, moulins à
canne à sucre, train d'atterrissage d'avions de ligne etc... dans les ateliers de Jean-François
CAIL puis Cail-Babcock etc... à Denain (59220), celui-là même qui a monté la S.M.N. de Caen
aujourd'hui disparue, entre autres...
Eh oui, tout évolue et les jeunes ne savent plus les bases des métiers manuels...
Le Remington-Beals est tout simplement la première mouture chez Remington de ce formidable
revolver conçu par Fordyce Beals, ingénieur de la marque en 1858...
Il a un peu évolué jusqu'à devenir le fameux Remington New Army Model 1863...
Mon collègue de stand est en train de trouver le moyen de rectifier mon Starr SA ; je l'avais
racheté à un gars qui l'avait acheté neuf mais n'avais pas su le régler correctement ; ensuite,
j'ai réussi à arranger ça et l'ai "customisé" et vieilli artificiellement car le bronzage de Pietta
me semblait trop noir et épais et comme je préfère les revolvers qui ont du vécu.......
Quant à mon Starr DA, il avait été réglé par l'armurier qui l'avait vendu à son premier proprio
mais, s'il fonctionne bien à vide en D.A., il déconne vite au stand et je dois aider le barillet
dans sa rotation, comme les originels d'ailleurs, au vu des vidéos sur le Net...
Le Remington-Beals de ta photo est encore présentable mais ce n'est pas dans mes prix...
On se verra peut-être un jour, si tu veux, pour discuter P.N. : tu peux prendre le train jusqu'à
la gare de Lison, à 75 km de Cherbourg et je viendrai te chercher en voiture ; j'habite à 3,5 km...  Wink
avatar
Fortyniner

Messages : 2369
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 69
Localisation : Aux confins de la Manche et du Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découvrir les joies et les peines de la PN au travers d'un bel objet épisode 2

Message  Silver Beard le Mar 21 Aoû 2018 - 23:09

Fortyniner,

Compte tenu de l'heure Sleep , juste un petit mot pour te remercier pour tes réponses qui m'apportent à chaque fois de nouvelles connaissances. J'apprécie beaucoup.
Nous aurons sans doute l'occasion de reparler des métiers de nos pères qui ont tous deux ouvré dans des domaines similaires.
J'apprécie ton invite et je l'honorerai volontiers. Il suffira d'organiser le rendez vous. Je viendrais en voiture, tu sais le trains je l'ai surtout pris pendant mon service militaire... et je te propose la réciproque : ta venue à Cherbourg, et là c'est moi qui viendrait te chercher à la gare Very Happy

Silver Beard
avatar
Silver Beard

Messages : 41
Date d'inscription : 16/08/2018
Age : 64
Localisation : Cherbourg

Revenir en haut Aller en bas

Re : Découvrir les joies et les peines de la P.N. au travers d'un bel objet

Message  Fortyniner le Mer 22 Aoû 2018 - 7:17

@  Silver Beard :

Merci pour ta réponse tardive que je ne découvre que ce matin... Wink
Je suis content de t'apporter quelques réponses à tes questionnements dans
la mesure de mes maigres connaissances plus théoriques que pratiques...
Si nous devions nous rencontrer un de ces jours, je me doutais bien que tu
viendrais plutôt en voiture ; c'est drôle, j'ai fait une carrière de presque 30 ans
à la SNCF comme contrôleur des trains tout en n'aimant pas ce boulot, à part
quelques détails et "l'esprit de corps" qui nous animait... Le contrôle des
voyageurs n'est pas un boulot facile ni souvent agréable et nous sommes
confrontés à des individus parfois peu intéressants mais il y en a de super...
D'ailleurs, je crois que je n'ai aimé aucun des métiers que j'ai exercés (LoL)
j'aurais dû naître rentier (LoL). J'admire parfois les gens qui s'accomplissent
dans leur travail mais ne les comprends pas...
Oui, je pourrais venir en train avec mon épouse, ça la sortirait, si tu n'y vois
pas d'inconvénient, car nous ne payons pas le trajet, ce qui arrange notre budget (LoL)...
Dernière chose, j'apprécie ton orthographe presque parfaite, ce qui est rare sur
le Net, la plupart des gens ayant oublié ses fondamentaux...  Wink
On peut aussi correspondre en M.P. Wink
J'ai vu que "bbbrune td" est aussi de Cherbourg ainsi que d'autres, probablement,
et nous pourrions aussi nous voir...
avatar
Fortyniner

Messages : 2369
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 69
Localisation : Aux confins de la Manche et du Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découvrir les joies et les peines de la PN au travers d'un bel objet épisode 2

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum