Electrolyse et dagazage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Electrolyse et dagazage

Message  tortukitu le Dim 3 Avr 2016 - 12:41

Bonjour,

Comme vous le savez, le nettoyage des ressorts par électrolyse n'est pas recommande. Des molécules de dihydrogène se formant entre les cristaux du métal, ce qui le rends cassant.

J'ai lu (malheureusement je ne sais plus ou...) qu'on pouvait palier a ce problème en effectuant un dégazage de la pièce métallique en la mettant dans un four pendant deux heures. Le ressort dégazé retrouverait sa robustesse d'origine.

Savez-vous si c'est exact ?
avatar
tortukitu

Messages : 267
Date d'inscription : 05/09/2014
Age : 31
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electrolyse et dagazage

Message  Oliviier le Dim 3 Avr 2016 - 13:24

Cobravif est demandé! lol!
avatar
Oliviier

Messages : 227
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 48
Localisation : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electrolyse et dagazage

Message  Dan Wesson le Dim 3 Avr 2016 - 19:14

Idem...
DW. Very Happy
avatar
Dan Wesson

Messages : 1820
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 66
Localisation : Derrière la Roche de Solutré

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electrolyse et dagazage

Message  Cobravif le Dim 3 Avr 2016 - 19:42

Cette apparition de H2 dans le métal me paraît fort curieuse. Que de l'hydrogène apparaisse dans un alliage composite peut éventuellement se faire, mais l'acier de ressort est de l'acier c'est à dire du fer carboné, étiré et enfin trempé. J'ai du mal à comprendre comment de l'hydrogène pourrait se mêler à cet alliage homogène. À moins de transmutation, mais là on entre dans l'alchimie ou dans la transmutation nucléaire... Razz
Car dans une électrolyse il y a bien un dégagement de gaz, normalement de l'hydrogène et de l'oxygène. En effet, pour le dérouillage de l'acier l'électrolyte est un mélange d'eau distillée et de cristaux de soude (Na+ OH-). Il y a donc un dégagement d'hydrogène à la cathode et d'oxygène à l'anode. Et un transfert de molécules d'oxyde ferrique (rouille) du ressort accroché à l'électrode négative (cathode) vers l'électrode positive (anode), car on est bien sûr en courant continu. L'hydrogène qui se dégage ne vient pas du métal du ressort mais bien de l'eau contenue dans l'électrolyte. Il en va de même pour l'oxygène. L'électrolyte sert de chemin de transport et la rouille est transportée par ce chemin du ressort vers l'autre électrode. Seule la surface du ressort est au contact de l'électrolyte. Elle "donne" ses molécules de Fe2 O3 et ensuite, une fois la rouille disparue, ses atomes de fer. Au pire peut-on se trouver avec un ressort dont la surface est devenue granuleuse et grisâtre. L'acier est en effet recouvert d'atomes de carbone résidus des molécules d'acier dont les atomes sont partis vivre leur vie une fois que les molécules d’oxyde ferrique se sont décomposées. Mais l'intérieur du ressort n'est pas touché pendant l'électrolyse. Seule la surface réagit et disparaît peu à peu. Ainsi, si on laisse l'électrolyse aller jusqu'à la consommation du ressort, il est évident que le cœur de la pièce aura même disparu. Mais si on ne soumet le ressort à l'électrolyse que le temps de faire disparaître la rouille, alors il n'y a pas de formation d'hydrogène dans le ressort d'acier.
J'ai pu voir comment le mécanicien qui a remis à neuf la vraie Austin Mini que nous avons offerte à mon fils a rattrapé les ressorts de suspension avant de les retraiter au bronzage, eh bien il ne les a pas passés au four.
En ce qui me concerne, pour les ressorts, je les nettoie en les laissant tremper dans de l'huile antirouille puis soit en les brossant à la brosse métallique montée sur mon tour, soit en les passant à la laine d'acier. Cela dépend de la gravité de l'oxydation.
S'ils sont si gravés qu'il ont perdu leur raideur, j'en fais des copies neuves. Si seule la surface est touchée mais pas en profondeur, une fois que je les ai nettoyés, je les bronze à l'hématite, à froid, donc et je les remets en place.
Je viens de réparer le grand ressort d'un Colt Frontier 1878 Double Action. Les dents-fourches sur lesquelles se prend la biellette en T du grand ressort étaient cassées. J'en ai refait sur une pièce en acier à ressort, mais comme le corps du grand ressort était bon j'ai fixé ma pièce sur l'extrémité dudit ressort et j'ai remonté l'ensemble. L’arme fonctionne parfaitement. Elle a son ressort d'origine réparé, ce qui n'a rien d'hérétique. Il aurait été plus hérétique d'y monter le grand ressort bidouille d'une arme récente.

_________________
Les hommes se répartissent naturellement en trois classes : les orgueilleux, les prétentieux et les autres.
Ne faisant pas partie de leur classe, je n'ai jamais rencontré les autres.
avatar
Cobravif

Messages : 1140
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 65
Localisation : Région toulousaine

http://cobraviftechnique.monsite-orange.fr/index.html

Revenir en haut Aller en bas

electrolyse

Message  TEX TONE le Dim 3 Avr 2016 - 22:44

Vous avez demandé cobra vif  , vous avez eu  cobravif .Very Happy

Tortukitu il me semble que tu as ta réponse on ne peut mieux ...   et  il va falloir la mettre de coté cette démonstration çà va servir .


TEX

_________________
L'herbe est toujours plus verte de l'autre coté de la clôture

 
 
 



http://www.armes-ufa.com/
avatar
TEX TONE
Admin

Messages : 2085
Date d'inscription : 12/05/2011
Age : 64
Localisation : Savoie Libre

http://poudrenoire.free.fr.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electrolyse et dagazage

Message  Kokran le Dim 3 Avr 2016 - 23:25

cheers merci encore Cobravif pour toutes tes informations (et pour plus encore) ... ! merci
avatar
Kokran

Messages : 277
Date d'inscription : 20/10/2013
Localisation : reims

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electrolyse et dagazage

Message  Marshal Carter le Lun 4 Avr 2016 - 9:50

 Cobra !!! T'es trop fort ! On se sent vraiment inculte à coté de toi !!! Du moins en ce qui me concerne ..d'ailleurs je ne comprends pas tout ! Je ne voudrais pas être désagréable pais là je pense que je ne suis pas le seul ?! No

 
avatar
Marshal Carter

Messages : 747
Date d'inscription : 24/02/2016
Age : 69
Localisation : BZH Phare Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electrolyse et dagazage

Message  Cobravif le Lun 4 Avr 2016 - 14:08

Pour le dire simplement, l'électrolyse ne touche pas la structure interne de l'acier, mais je ne m'en sers pas pour dérouiller les ressorts. Un garagiste de ma connaissance qui restaure les voitures anciennes se sert parfois de la méthode de l'électrolyse pour dérouiller les ressorts de suspension mais il ne les passe pas au four après.

_________________
Les hommes se répartissent naturellement en trois classes : les orgueilleux, les prétentieux et les autres.
Ne faisant pas partie de leur classe, je n'ai jamais rencontré les autres.
avatar
Cobravif

Messages : 1140
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 65
Localisation : Région toulousaine

http://cobraviftechnique.monsite-orange.fr/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electrolyse et dagazage

Message  tortukitu le Lun 4 Avr 2016 - 16:31

Merci de ta réponse, cobravif !

Après pas mal de recherches, j'ai retrouve l'information en question, celle-ci viens de la société française de métallurgie (cf. http://www.sf2m.fr/Fatigue/fichier/gt7/Fragilisation%20par%20H2,%20G%20Cholvy%202012-SF2M-GT7.pdf   a la page 1.2).

Pour ceux qui auront la flemme d'ouvrir le lien, voici ce que ça dit pour l'électrolyse:

- Recombinaison sous forme d'hydrogène moléculaire :
lorsque le métal présente des défauts macroscopiques ou microscopiques, les atomes d'hydrogène peuvent s'y recombiner. On peut alors atteindre des pressions considérables qui conduisent à des oques, des boursouflures, des cohésions en "marches d'escalier" ou même des éclatements (hydrogen blistering).
- Fragilisation (hydrogen embrittlement) :
par interaction avec les dislocations du réseau, les atomes d'hydrogène entraînent une diminution importante de la capacité de déformation plastique du métal qui devient fragile.




On remarquera que la fragilisation est d'autant plus importante que l'acier a subi un "traitement de surface" (bronzage ?).

Je suppose donc que :
Même si l'électrolyse concerne apparemment la surface du métal il peut y avoir infiltration de simples atomes d’hydrogène en profondeur.
Cette infiltration au cœur du métal fragilise le matériau.

Après, étant donne ton retour d’expérience et le mien (jamais de souci non plus avec un ressort passe a l’électrolyse), on peut suppose que la plupart des ressort d'armes a feu ont une tolérance bien plus importante que nécessaire a la déformation non définitive. Même si on les fragilise un peu, ça n'est pas plus dérangeant que ça. Après, pour le coup du dégazage (cf. page 19), il faudrait tester. Le souci étant que la durée de dégazage dépends de la nature de l'acier utilise, information rarement connue en ce qui concerne les armes anciennes.
avatar
tortukitu

Messages : 267
Date d'inscription : 05/09/2014
Age : 31
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electrolyse et dagazage

Message  TEX TONE le Lun 4 Avr 2016 - 18:45

affraid affraid affraid

Je vais éviter qu'une réaction nucléaire se produise dans mon atelier ,  je vais éviter l'electrolyse ,  je traiterai dorénavant  la rouille avec les produits transformateurs de rouille   ou alors je tacherai d’empêcher l'oxydation de se produire , ce qui serait prudent ... il vaut mieux prévenir que guérir .
TEx

_________________
L'herbe est toujours plus verte de l'autre coté de la clôture

 
 
 



http://www.armes-ufa.com/
avatar
TEX TONE
Admin

Messages : 2085
Date d'inscription : 12/05/2011
Age : 64
Localisation : Savoie Libre

http://poudrenoire.free.fr.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electrolyse et dagazage

Message  Cobravif le Lun 4 Avr 2016 - 18:50

À tortutkitu :

Ce genre de mésaventure du métal intervient sur des alliages ou du métal pur fondu et non forgé. Dans le cas de microfissures - qui surviennent dans des soudures, des pièces de fonderie, ou des pièces ayant été soumises à de fortes contraintes physiques entraînant des micro ruptures, alors il peut se produire une pénétration capillaire de l'électrolyte et de ce fait une réaction électrolytique DANS la pièce, à la SURFACE interne des microfissures. Mais nous parlons ici de ressorts qui sont en acier et non en alliage, forgés et étirés à chaud et mis à la forme définitive avant trempe et ensuite trempés à la demande. Cela n'a rien à voir avec la désoxydation électrolytique de pièces en métaux fondus.
Entre nous, utiliser la méthode électrolytique pour dérouiller des petites pièces comme un "grand" ressort, par exemple, cela me ferait plutôt penser à l'emploi d'un chalumeau oxhydrique pour tuer les punaises d'un lit sale. Razz


Dernière édition par Cobravif le Lun 4 Avr 2016 - 18:52, édité 1 fois (Raison : Ajout de texte.)

_________________
Les hommes se répartissent naturellement en trois classes : les orgueilleux, les prétentieux et les autres.
Ne faisant pas partie de leur classe, je n'ai jamais rencontré les autres.
avatar
Cobravif

Messages : 1140
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 65
Localisation : Région toulousaine

http://cobraviftechnique.monsite-orange.fr/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electrolyse et dagazage

Message  TEX TONE le Mar 5 Avr 2016 - 17:06

Je le savais qu'il y aurait une réaction , d'accord pas nucléaire mais réaction quand même !!!!!!

merci a tous les deux de nous rendre moins ignare .


TEX

_________________
L'herbe est toujours plus verte de l'autre coté de la clôture

 
 
 



http://www.armes-ufa.com/
avatar
TEX TONE
Admin

Messages : 2085
Date d'inscription : 12/05/2011
Age : 64
Localisation : Savoie Libre

http://poudrenoire.free.fr.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electrolyse et dagazage

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum