Une mallette de tir pour mes revolvers à poudre noire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une mallette de tir pour mes revolvers à poudre noire.

Message  Cobravif le Mer 3 Fév 2016 - 19:41

Une peu las de transporter la mallette de "style marin"1 destinée à recevoir deux revolvers sudistes, j'ai fabriqué récemment une nouvelle mallette pour un seul revolver. J'y ai logé mon LeMat pour le tir d'hier.




En haut, la mallette fermée, en bas la portière est ouverte et laisse voir les deux tiroirs .Celui du haut pour l'arme et celui du bas pour les outils et accessoires. L'entrée de serrure est un nœud Louis XVI en cuivre dont j'ai utilisé deux autres exemplaires pour décorer un pistolet Kentucky à silex.



Cette vue montre le tiroir aux accessoires en condition de transport.


Cette vue montre les accessoires étalés. Seule la boite de gargousses est encore fermée.



Sur cette vue, la boîte des charges est sortie de son alvéole et est ouverte. On voit alterner les bourres de feutre à graisser une fois les charges introduites dans le barillet avec les culots en papier flash qui assurent une excellente inflammation.


Enfin, last but not least le tiroir du haut qui contient l'arme, la poire à poudre, le couteau multi-usages Leatherman et la boite de papillons autocollants pour boucher les trous d'impacts sur les cibles... des voisins. Razz


Notez la poire à poudre. Elle a été fabriquée en 1969 et je l'ai achetée en 1970. Auparavant je me servais d'une poire à poudre d'époque dont le doseur était le bouchon amovible retenu au bec verseur par une chaînette. J'ai offert cette poire ancienne à mon frère il y a quelques années.
Enfin, dernière vue : la mallette et les deux tiroirs.


1) Ce qu'on appelait un "meuble de style marin" était un meuble fabriqué à bord avec des bois de diverses essences qui se côtoyaient en fonction des disponibilités à bord parmi les chutes.


Dernière édition par Cobravif le Jeu 4 Fév 2016 - 17:51, édité 3 fois (Raison : Correction de coquilles.)

_________________
Les hommes se répartissent naturellement en trois classes : les orgueilleux, les prétentieux et les autres.
Ne faisant pas partie de leur classe, je n'ai jamais rencontré les autres.

Cobravif

Messages : 975
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 64
Localisation : Région toulousaine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mallette de tir pour mes revolvers à poudre noire.

Message  TRINITA le Mer 3 Fév 2016 - 19:49

Jolie !

TRINITA

Messages : 632
Date d'inscription : 12/12/2015
Localisation : Picard

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mallette de tir pour mes revolvers à poudre noire.

Message  rangers le Mer 3 Fév 2016 - 20:35

COOL ; bien

rangers

Messages : 626
Date d'inscription : 06/12/2015
Age : 44
Localisation : west - sud west

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mallette de tir pour mes revolvers à poudre noire.

Message  sporty le Mer 3 Fév 2016 - 21:51

j'aime bien le principe de liens pour tenir le revolver!

sporty

Messages : 263
Date d'inscription : 18/05/2015
Age : 47
Localisation : 87

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mallette de tir pour mes revolvers à poudre noire.

Message  TEX TONE le Mer 3 Fév 2016 - 21:54

Il y en a qui ont de la chance d'avoir le temps et aussi la patience et les compétences de faire de si joli choses


TEX

_________________
L'herbe est toujours plus verte de l'autre coté de la clôture

 
 
 

TEX TONE
Admin

Messages : 1843
Date d'inscription : 12/05/2011
Age : 63
Localisation : Savoie Libre

http://poudrenoire.free.fr.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mallette de tir pour mes revolvers à poudre noire.

Message  Oliviier le Jeu 4 Fév 2016 - 6:58

Sympa! cheers
Je me suis contenté de commander une boite en bois toute faite... Je la montrerais à la réception d'ici ce we (j'espère) Wink

Oliviier

Messages : 198
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 47
Localisation : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mallette de tir pour mes revolvers à poudre noire.

Message  Kokran le Jeu 4 Fév 2016 - 8:34

sacré boulot

Kokran

Messages : 268
Date d'inscription : 20/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re : une mallette de tir pour mes revolvers à poudre noire

Message  Fortyniner le Jeu 4 Fév 2016 - 8:50

@ Cobravif : ! Décidément, les domaines de tes compétences sont infinis !

Fortyniner

Messages : 1747
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 67
Localisation : Aux confins de la Manche et du Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mallette de tir pour mes revolvers à poudre noire.

Message  slybzh le Jeu 4 Fév 2016 - 12:49

TEX TONE a écrit:Il y en a qui ont de la chance d'avoir le temps et aussi la patience et les compétences de faire de si joli choses


TEX

Voilà c'est ça ; le temps c'est ce qu'il faut prendre pour assouvir toutes ses envies Question Merdouille il va nous falloir une autre vie affraid

slybzh

Messages : 451
Date d'inscription : 08/02/2015
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mallette de tir pour mes revolvers à poudre noire.

Message  rangers le Jeu 4 Fév 2016 - 13:28

voir 2 vie je ne fais pas que du tir


rangers

Messages : 626
Date d'inscription : 06/12/2015
Age : 44
Localisation : west - sud west

Revenir en haut Aller en bas

Une autre mallette de tir pour mes revolvers à poudre noire.

Message  Cobravif le Ven 5 Fév 2016 - 9:18

Je vous ai parlé au début du post précédent de cette mallette de style "marin" que je trouvais trop encombrante pour un seul revolver.
La voici.

Le panneau central du couvercle, qui porte une poignée pour porter la mallette à plat est en teck. Mais ce bois imputrescible n'est pas très dur. Alors le menuisier qui l'a réalisé a fait un tour en... manguier, bois très dur qui résiste bien aux efforts sur les vis des charnières.
Le ventre de cette malette aurait mérité un bois dur, lui aussi. Mais si ce qui sert de fond est effectivement solide, il est plaqué en mahogani, sorte d'acajou que l'on trouve aux Antilles et Guyane. Le plaquage commence à se décoller mais il tient. Le moment venu je le reprendrai.



Voici la mallette posée sur une table comme elle se trouve au stand de tir. Je me sers souvent des deux poignées tant l'ensemble est lourd avec deux revolvers et les accessoires. Cette mallette a une histoire. Lorsque nous avons quitté la Guadeloupe en juin 1969 ma mère, mon frère ma grand mère et moi, nous pensions revenir après les vacances. Nous partions avant mon père qui ne quittait son poste qu'un mois et venait par avion alors que nous, nous voyagions par bateau en emmenant le chien et la voiture. Les "Première Classe" de la Cie Gle Transatlantique étaient très agréables et ces dix jours de mer étaient chaque fois une fête. Cette année-là, je venais en vacances avec les bons résultats de mon Bac de Français - on avait supprimé le 1er BAC pour le remplacer par l'épreuve anticipée de français - et les vacances s'annonçaient bonnes dans notre maison de famille des Pyrénées. Mon oncle venait de m'offrir, en avance pour mon anniversaire, ce revolver "de cowboy" foré et rayé sous licence à Richmond il y avait plus de cent ans (Travail daté de 1857) et j'allais pouvoir m'éclater à tirer avec dans nos bois. Par crainte de l'humidité iodée de l’océan, j'avais pris mon revolver en cabine dans ma valise et je le bichonnais pour éviter qu'il rouillât. A l'époque il n'y avait pas de plan VigiPicrate.
Quelques douze jours plus tard nous récupérions mon père à Blagnac à la Caravelle d'Air Inter qui le transportait depuis Paris parce qu'il n'y avait pas de vol direct Pointe à Pître - Paris. Il nous a annoncé que nous resterions en Métropole à la fin des vacances et ne retournerions plus en Guadeloupe. Si ce n'est éventuellement pour des vacances.
Il avait passé ses consignes à un directeur de l'AGFRMO nouvellement affecté. Lui-même allait exercer un intérim dans le Nord avant de prendre la direction de son dernier centre FPA avant sa retraite. Sa dernière retraite parce qu'il avait exercé diverses professions après son départ de l'armée où il avait fini comme officier supérieur et ingénieur de l'armement.
Bon. Nous nous installerions à Nîmes dans notre appartement principal en métropole en attendant ce fameux dernier centre FPA pour finir tranquillement une vie professionnelle bien remplie.
Lorsque le manifeste de transport du déménagement est arrivé, mon père a contrôlé tout, j'ai vu qu'il n'y avait pas ma carabine à air comprimé Bavaria 35 dessus et j'en ai fait la remarque. Papa m'a répondu que peut-être le chauffeur ou le jardinier aurait mis la main dessus...
"Mais il y a un cadeau pour toi de la part de Ti' Cam." Ce cadeau s'est avéré être une mallette complètement crade en bois divers - le "style marin" - et destinée à recevoir manifestement deux revolvers.
Avec mon beau-frère ébéniste à Bagnères de Bigorre et ses enseignements éclairés, j'ai remis en état ce tas de crasse. Mon beau-frère a été sidéré de l'état de conservation d'un bois que les termites n'avaient pas touché. Il m'a passé du blanc d'Espagne "arrangé" pour venir à bout du vert-de-gris sur les pièces en laiton et celle en bronze - la poignée du couvercle - et une fois l'ensemble restauré et reciré, j'ai essayé de voir si cela correspondait à mon revolver. L'emplacement du bas, oui mais pas celui du haut. Le téléphone pour la Guadeloupe coûtait très cher et comme il me fallait remercier l'oncle Ti Cam, je lui ai écrit en lui demandant à quelle autre arme correspondait l'emplacement "du haut" de la mallette.
Selon lui, c'était pour "Le revolver sudiste à deux canons en calibre un peu plus gros que celui de cowboy que je t'ai offert." J'ai mis quelques mois à découvrir en lisant Pierre Pelot et les premières aventures de Dylan Stark que ce revolver se nommait en fait un Le Mat. Mais comme je ne pensais pas m'offrir un jour un LeMat faute de pouvoir me faire offrir un des deux revolvers Le Mat de la plantation, j'ai utilisé cet emplacement pour y placer un pistolet espagnol mono-coup à percussion, un Mendi en 44 faible.
Et puis j'ai laissé cette mallette encombrante à l'écart dans notre maison de l'Ariège pendant plusieurs dizaines d'années. Je l'ai ressortie il y a un an et, à part qu'elle était poussiéreuse, elle n'avait pas souffert de cette nouvelle traversée du désert. Mais c'est vrai qu'elle est lourde et encombrante. Avant de fabriquer celle que je vous ai montrée plus haut, je l'ai utilisée cette année à cause de vigipirate. Sinon auparavant je me servais surtout de fontes de selle de cavalerie que j'ai montrée sur les fora il y a quelques années. Mais ça ne ferme pas à clé.
Il est temps maintenant de faire voir cette mallette plus en détails.


Désolé pour la qualité de cette photo : j'ai opéré sans flash à cause des reflets. Cétait ce matin avant le lever du jour. Voici donc une vue de la mallette ouverte.
La vue ci-dessous montre l'emplacement qui s'est avéré être adapté au Colt 1851 et que je n'ai pas eu à retoucher pour m'en servir.




Voici l'emplacement qui s'est avéré être destiné au Le Mat et dans lequel mon LeMat trouve sa place. Ce que j'ai dû changer, ce sont les lacets de cuirs parce que ceux de Guadeloupe sont tombés en poussière grasse quand je les ai touchés.




Enfin, dans le couvercle, grossièrement creusés les emplacements des deux clés parce que les cheminées des armes n'étaient déjà pas les mêmes à l'époque, apparemment. J'ai remplacé les lames ressort qui maintiennent les deux clés en place. Les clous qui fixent les bandes intérieures de teck datent de 1969. la plupart de ceux d'origine étaient tellement rouillés qu'ils n'avaient plus de têtes.


Enfin, pour terminer,une photo avec une meilleure lumière :



Dernière édition par Cobravif le Sam 6 Fév 2016 - 5:14, édité 3 fois (Raison : Correction de coquilles.)

_________________
Les hommes se répartissent naturellement en trois classes : les orgueilleux, les prétentieux et les autres.
Ne faisant pas partie de leur classe, je n'ai jamais rencontré les autres.

Cobravif

Messages : 975
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 64
Localisation : Région toulousaine

Revenir en haut Aller en bas

Re : une autre mallette de tir pour mes revolvers à poudre noire

Message  Fortyniner le Ven 5 Fév 2016 - 10:41

@ Cobra : pour ces belles photos de tes mallettes ingénieusement conçues et agencées

et pour ce pan de ta vie bien remplie que tu nous fais généreusement partager !

Fortyniner

Messages : 1747
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 67
Localisation : Aux confins de la Manche et du Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mallette de tir pour mes revolvers à poudre noire.

Message  Oliviier le Ven 5 Fév 2016 - 12:37

C'est bôôô!!! cheers

Oliviier

Messages : 198
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 47
Localisation : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mallette de tir pour mes revolvers à poudre noire.

Message  rangers le Ven 5 Fév 2016 - 20:32

joli joli

rangers

Messages : 626
Date d'inscription : 06/12/2015
Age : 44
Localisation : west - sud west

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mallette de tir pour mes revolvers à poudre noire.

Message  Kokran le Ven 5 Fév 2016 - 21:07

encore une fois c'est super !!

Kokran

Messages : 268
Date d'inscription : 20/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mallette de tir pour mes revolvers à poudre noire.

Message  TRINITA le Ven 5 Fév 2016 - 21:25

Bien réfléchies et élaborées vos mallettes.
Moi c'est juste une mallette pour les armes
et une petite caisse à outils pour le reste

TRINITA

Messages : 632
Date d'inscription : 12/12/2015
Localisation : Picard

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mallette de tir pour mes revolvers à poudre noire.

Message  Cobravif le Sam 6 Fév 2016 - 14:00

Un membre d'un forum ami regrettait qu'on ne parlât pas assez du tir à silex dans les posts dudit forum.

Rassure-toi lui dis-je, je tire aussi à silex. J'ai même chassé deux fois avec mon fusil Kentucky Armi Jäger. En ce moment je me prépare à une séance au stand avec mon pistolet Kentucky, toujours à silex, avec une platine Macris.
Voici ci-dessous une présentation rapide de cette platine.

La Platine à Silex Macris.

Et maintenant mes deux armes à silex :

L’Équipe Kentucky : le pistolet et le fusil.

Ceci dit, j'ai continué par l'exposé qui suit :
Je transporte le pistolet Kentucky et un petit Deringer à percussion dans une mallette que j'ai réalisée avec des chutes de lambris et un peu de bois qui vient de Guyane pour le fond.

Voici la mallette ouverte sur les deux pistolets et le nécessaire qui va avec pour tirer.



Approchons-nous un peu :



Sortons un peu les armes au soleil :



La sorte de mèche de cheveux rouges qui s'étale sur le bassinet de mon Kentucky n'est pas un reste d’utilisation de cette arme vénérable au cours de jeux "coloniaux" avec la grosse Lulu qui y aurait laissé des mèches de la moumoute qui cache sa calvitie. Je sais que ce genre de jeu a dû m'intéresser à une époque, mais je ne souviens plus pourquoi. Non, ces cheveux rouges sont en fait la laine d'un écouvillon de canal lumière que je laisse en permanence lorsque l'arme est inoffensive.
Et maintenant, sortons les accessoires.



Je passe sur les accessoires évidents, comme le poussoir accompagnateur de balles ou le tube chargeur, la boîte de bonbons SNCF remplie de graisse animale, pour me pencher sur les flacons en verre étanches à bouchons de caoutchouc gris. Il s'agit des charges en ce qui concerne les plus petites et du pulvérin d'amorçage pour le flacon le plus gros, celui qui est près de la boîte d'amorces au fulminate. Ces dernières sont destinées, vous l'avez compris, au Deringer de Philadelphie qui vit maritalement avec le Kentucky à silex.
Les dosettes destinées au tir sont contenues dans des boîtes avec les indications de charge et de nature de poudre. Ici il s'agit de charges de 1,2 grammes de poudre suisse n°2. Pour le tir au fusil, je dispose d'une poire à poudre à bec variable qui me permet de charger jusqu'à 3 grammes.
La voici ci-dessous :


Les flacons qui servent aux charges de tir m'ont été offerts pour par un éminent membre du forum Poudre Noire que je remercie ici sans citer son nom pour ne pas froisser la modestie aimable de Tex Tone, notre Shériff. Ce sont initialement les conteneurs de produits vétérinaires injectables. Le gros flacon qui contient le pulvérin provient de médicament de pharmacie humaine. L'intérêt de ces flacons de verre est de permettre de bien mieux voir le contenu qu'avec des dosettes en plastique. Si j'ai choisi un flacon d'une taille différente pour le pulvérin et lui seul, c'est pour être sûr de ne pas charger l'arme au pulvérin. Il m'est déjà arrivé d'être à court de pulvérin et j'ai continué à la poudre propulsive. Cela marche mais avec un temps de transmission d'étincelle un peu allongé. Si l'on en arrive à cette situation, il faut remplir le "gros" flacon avec plusieurs charges de poudre et non utiliser une charge au hasard pour emplir le bassinet. On ne doit charger son arme qu'avec une - ou deux - charge(s) mesurée(s) avec certitude. En cela, la poire à poudre est très agréable parce qu'elle permet de remplir le bassinet et en re-dosant pour charger - on rebouche avec le pouce et on remplit le tube doseur de la poire - on est sûr d'avoir la bonne mesure de poudre. Je n'ai pas prévu de place pour la poire à poudre dans cette mallette, mais je vous rassure, lorsque je vais au tir à silex, je prends AUSSI ma poire à poudre. Surtout avec le fusil parce que j'y mets de la poudre noire de chasse.
Avec les balles diabolo-sphériques que contient la bourse à balles, je n'ai plus besoin de calepiner les balles. Elles entrent à frottement moyen que la baguette assume après action initiale de l'accompagnateur de balles. Au départ du coup, la jupe se dilate sous la pression et l'ensemble du projectile prends les rayures. Lorsque je tire à balles sphériques, un peu plus petites (.450 au lieu de .454), bien évidemment je calepine. Comme je graisse le sillon des balles diabolo-sphériques, le tube chargeur est d'autant plus utile pour éviter de graisser la poudre au passage dans l'âme graissée par le coup précédent. Ce que je n'ai pas présenté ici parce que je dois en fabriquer pour mardi prochain, ce sont des bourres sèches imperméables en feutre collé sur carton de boîte de lait. Poussée avec le tube chargeur, ces bourres raclent assez peu le dépôt du tir précédent pour ne pas gêner la combustion de la charge.
Les résultats au tir de cette arme et des munitions que j'utilise sont très bons lors des premiers coups et restent acceptables tout au long de la séance. L'écouvillon de laine prise dans un filigrane a une durée de vie assez courte mais permet de réduire au minimum les bouchages de canal lumière. Je dois avouer qu'il m'arrive d’utiliser des écouvillons cure-dents en nylon qui ne sont pas "millésime" d'époque. D'aucuns, anglomanes, parlent de vintage, qui signifie en réalité "millésime" au lieu de "D'époque"... Moi je suis circonflexe et je réserve en anglais le mot de vintage à l’œnologie où la notion de millésime a toute sa place. Razz
Et je dois dire que quand il fait beau, le tir à silex est un vrai plaisir. Avec du vent ou de la pluie, c'est faisable mais moins drôle. Et m'y être livré m'a permis de comprendre le calvaire des trappeurs et autres mountain men qui jusqu'à la fin de la conquête de l'Ouest ont utilisé le silex faute d'armureries où trouver des cartouches ou simplement des amorces à proximité de leurs lieux de chasse. Les premiers Tram à vapeur fonctionnaient déjà à New York que des chasseurs professionnels en étaient encore à se servir d'armes à silex parce qu'ils étaient trop isolés pour se ravitailler dans des conditions humaines. Les chasseurs et trappeurs de loutres ou de castors n'avaient pas le soutien logistique de l'Union Pacific ou de la Central Pacific pour lesquelles chassaient les tueurs de bisons.


Dernière édition par Cobravif le Lun 8 Fév 2016 - 7:34, édité 1 fois

_________________
Les hommes se répartissent naturellement en trois classes : les orgueilleux, les prétentieux et les autres.
Ne faisant pas partie de leur classe, je n'ai jamais rencontré les autres.

Cobravif

Messages : 975
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 64
Localisation : Région toulousaine

Revenir en haut Aller en bas

Re : une mallette de tir pour mes revolvers à poudre noire

Message  Fortyniner le Sam 6 Fév 2016 - 14:16

@ Cobra : voilà encore un bel exposé et de superbes photos !

Et une pointe d'humour bienvenue, en plus !

Fortyniner

Messages : 1747
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 67
Localisation : Aux confins de la Manche et du Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mallette de tir pour mes revolvers à poudre noire.

Message  rangers le Sam 6 Fév 2016 - 14:53

j adore ces pistolets
belle présentation

rangers

Messages : 626
Date d'inscription : 06/12/2015
Age : 44
Localisation : west - sud west

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mallette de tir pour mes revolvers à poudre noire.

Message  Oliviier le Sam 6 Fév 2016 - 14:55

Un pistolet silex me tente bien! sunny
J'ai d'ailleurs essayé hier, un pistolet An IX... Finalement, elle est petite la C200 à 25m lol!

Wink


Dernière édition par Oliviier le Sam 6 Fév 2016 - 19:41, édité 1 fois

Oliviier

Messages : 198
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 47
Localisation : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mallette de tir pour mes revolvers à poudre noire.

Message  Dan Wesson le Sam 6 Fév 2016 - 17:00

Merci Cobravif, je passe des heures à te lire...Bravo !
DW. Very Happy

Dan Wesson

Messages : 1871
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 66
Localisation : Derrière la Roche de Solutré

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mallette de tir pour mes revolvers à poudre noire.

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 4:39


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum