Correction d'alignement d'un barillet / canon

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Correction d'alignement d'un barillet / canon

Message  tortukitu le Mar 7 Juil 2015 - 19:59

Bonjour a tous,

Je vais bientôt récupérer un ancien révolver (bien rouille, mais dont le mécanisme marche encore plus ou moins...) original datant de 1850 acheté pour trois fois rien (30 euros sur naturabuy...).
Bref, j'ai pour projet de le restaurer. Le vendeur m'a signale que l'arme avait un léger défaut d'alignement entre le canon et le barillet. Du coup, je suis parti glaner des informations sur le net quand a l’éventuelle origine mécanique du décalage. J'ai fait (presque) choux blanc.

Lorsque je regarde mes colt, je constate que le barillet se bloque a l'aide d'une tige se logeant une encoche sur le barillet. J'en ait déduit qu'un défaut d'alignement pouvait donc être du a quatre facteurs:

- 1 ou plusieurs encoches du barillet abimes, ce qui provoquerait un mauvais alignement variable d'une chambre a l'autre.
- La tige qui fait bloque ou qui fait pivoter le barillet est abimée, ce qui provoque un défaut d'alignement de toutes les chambres
- Une des pièces qui pousse la tige est abimée, la tige est mal poussée et aligne mal le barillet. Défaut d'alignement de toutes les chambres.
- La carcasse ou le canon est tordu (oula !)

+ Une combinaison de plusieurs facteurs ci dessus !

D’où mes questions suivantes :

Me manque t-il des causes éventuelles ?
Savez-vous comment réparer les encoches abimées d'un barillet sans changer le dit barillet ? (pour la tige, je suppose que je devrai refaire une pièce...)
Ça se redresse une carcasse de révolver tordue ? C'est fréquent chez les armes anciennes ?

Pour finir, quand on termine une restauration pareille, il y a un risque non nul que l'arme explose a l'utilisation (acier fendu ? Trop d'oxyde retire pendant l’électrolyse (donc trop rouillé) ?). Bref, comment faites vous pratiquement pour le tester ?
Est-ce que vous allez au club, attachez une ficelle a la queue de détente et allez vous planquer derrière une membre que vous aimez pas ?

Merci ! @++


Dernière édition par tortukitu le Mer 8 Juil 2015 - 6:49, édité 3 fois
avatar
tortukitu

Messages : 267
Date d'inscription : 05/09/2014
Age : 31
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction d'alignement d'un barillet / canon

Message  sporty le Mar 7 Juil 2015 - 21:11

pour le test de tir:

tu fais tirer ta belle mère ..... elle sera ravie, et ton épouse aussi, que tu ais une activité en comment avec sa maman ....

avatar
sporty

Messages : 381
Date d'inscription : 18/05/2015
Age : 48
Localisation : 87

Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction d'alignement d'un barillet / canon

Message  tortukitu le Mer 8 Juil 2015 - 6:46

Ahaha ! Tu m'as bien fait rire, sporty.

J'y penserai !
avatar
tortukitu

Messages : 267
Date d'inscription : 05/09/2014
Age : 31
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

Re : correction d'alignement d'un barillet/canon

Message  Fortyniner le Mer 8 Juil 2015 - 8:25

@ Tortukitu  :  personnellement, je ne saurai pas t'aider car je ne suis ni formé

ni outillé dans ce domaine...

L'ami Cobravif se fera sûrement un plaisir de te faire partager ses connaissances

et sa pratique dans la réparation des armes... Smile
avatar
Fortyniner

Messages : 2064
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 68
Localisation : Aux confins de la Manche et du Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction d'alignement d'un barillet / canon

Message  tortukitu le Dim 12 Juil 2015 - 14:17

PS.: Je précise qu’étant novice en restauration, j'ai justement choisi de m'entrainer a la rénovation sur une épave qui ne crains plus grand chose (30e sur naturabuy)!
Mon objectif est de me faire la main, et d'apprendre a faire correctement un bronzage.

Bonjour a tous, après 24 heures dans le dégrippant, je me suis attaque au démontage du révolver. Ci dessous l’opération en photos:



L’extrémité du canon est abimée. On ne le voit pas sur la photo, mais les rayures sont encore relativement bien marquées.



Voici une photographie qui vous montre le défaut d'alignement du barillet. La fente devrait se trouver sous le chien.



Après démontage partiel, je pense avoir trouve l'origine du problème. Cette pièce, en dessous du barillet et a moitie usée. La partie gauche est devenue plate et la partie droite est encore bombée.



Aujourd'hui, je suis complètement coince au démontage. Deux vis refusent obstinément de se deviser. La première se trouve sous le canon, et tiens un ressort (photos ci dessous). J'ai encore une prise (partielle) dessus:





La seconde vis est beaucoup plus problématique. Il s'agit de la vis tenant les plaquettes de crosse ensemble. Le pas de vis est abime, et je n'ai plus de prise dessus. L'alliage qui a été utilise a l'epoque est très ductile, le moindre effort plie le métal et a mis le pas de vis hors d'usage. La rouille semble tenir le tout solidement. Impossible de la dévisser. J'ai essaye de la chauffer a la pointe de fer a souder, rien n'y fait.



Comme vous pouvez le constater, elle est légèrement en profondeur par rapport au bois, donc très complique de refaire un pas de vis a la dremel !

Ci dessous l'autre extrémité de la vis, au niveau de la seconde plaquette:



Et pour finir un marquage sur le barillet:



Voila, si vous avez des conseils pour m'aider a dévisser ces satanes vis, je suis preneur !

PPS: Je viens de dévisser la première vis. Il reste celle de la crosse. A priori, je pense la percer et bricoler un système approchant pour joindre les plaquettes. Je n'ai jamais effectue cette opération, je suis par conséquent preneur de tout conseil éclairé quand au retrait de cette vis !

@++
avatar
tortukitu

Messages : 267
Date d'inscription : 05/09/2014
Age : 31
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction d'alignement d'un barillet / canon

Message  Cobravif le Dim 12 Juil 2015 - 16:40

La pièce que tu montres sur la photo 4 est l’arrêtoir de barillet qui empêche celui-ci de trop tourner. Sa forme normale est très proche de la forme actuelle, simplement, le cran haut, celui qui est à gauche quand on regarde la photo a une arête trop émoussée. C'est ce qui fait que le barillet tourne un peu trop.
La vis sous le canon, qui tient un ressort est la vis de fixation du ressort d'arrêtoir de baguette d'extraction-éjection.
Pour ta vis de plaquettes de crosses, la seule solution est de la percer et d'en faire une autre. Je fais souvent ce genre de réparation pour mes armes ou celles des copains et c'est sans problème.
Attention en ce qui concerne l'alignement du barillet, il faut le contrôler en enfonçant dans le canon une tige en bois du diamètre intérieur (au sommet des rayures et non au fond). Si, une fois le chien armé la baguette entre jusqu'au fond de la chambre, l'alignement est bon. Sur des armes de ce type, il faut contrôler toutes les chambres. On a parfois des surprises de parallélisme. De toute façon, le cône de forcement de l'entrée du canon rattrape les défauts minimes d'alignement. Le risque d'explosion, si tu respectes les charges, est nul. La il te faut au max 0,3 grammes de poudre noire PNF2.
Le poinçon dans un ovale est celui de l'établissement de Liège pour les armes à poudre noire de 1911 à nos jours. L'autre je ne suis pas arrivé à le lire.

_________________
Les hommes se répartissent naturellement en trois classes : les orgueilleux, les prétentieux et les autres.
Ne faisant pas partie de leur classe, je n'ai jamais rencontré les autres.
avatar
Cobravif

Messages : 1137
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 65
Localisation : Région toulousaine

http://cobraviftechnique.monsite-orange.fr/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction d'alignement d'un barillet / canon

Message  tortukitu le Dim 12 Juil 2015 - 17:03

Bonsoir Cobravif,

Merci de toutes ces infos ! Du coup, j'ai plein de questions qui me viennent a l'esprit !

Je suppose donc qu'il faut refabriquer une pièce similaire a celle qui est émoussée (pas de possibilité de rajouter de la matière) ?

Pour ce qui est du perçage, j'ai relu les écris de Cartry sur le sujet. Il conseille de percer cote filetage (au cul de la vis) avec un petit foret, puis d'enfoncer une tige carre pour faire tourner la vis. L’intérêt étant de ne pas détruire le filetage ni la tête de la vis pour la refaire une fois sortie, ensuite on peut revisser la vis (une fois le trou rebouche a l’étain je suppose ? Cartry ne le précise pas). Ça permettrait de garder la pièce originale. N'ayant jamais fait ça, sais-tu si ça marche bien ?

De ton cote, comment fais-tu pour percer de si petites vis ? Tu utilises une perceuse (dremel ?) a colonne avec un foret de diamètre inférieur ? Est-ce que tu utilises un tire goujon ? Comment tires-tu les restes de vis ? Est-ce que tu refais le filetage en plus grand ? Enfin, est-ce que tu pourrais rapidement décrire comment tu fais stp  Embarassed  ?

Navre de toutes ces questions de néophyte... et merci encore pour partager avec nous ton savoir !

@++

PS.: Pour ceux qui voudraient un sujet similaire, j'ai vu que ceci http://poudrenoire-free-fr.superforum.fr/t179-vis-grippee trainait sur le forum, mais n'aborde que très superficiellement le perçage de vis.
avatar
tortukitu

Messages : 267
Date d'inscription : 05/09/2014
Age : 31
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction d'alignement d'un barillet / canon

Message  Cobravif le Dim 12 Juil 2015 - 17:56

Pour la vis, tu peux l'attaquer depuis le bas et pour ce faire, il faut donner au centre un coup de pointeau en acier pour permette de bien positionner la mèche. Après si tu as une perceuse sur colonne, cela va tout seul. Il faut choisir une mèche assez grosse pour bien enlever le métal de la vis mais sans entamer les filets de l'écrou porté par la plaquette de crosse. Je te conseille de refaire complètement la vis pour éviter de devoir t’escagasser avec une vis rafistolée qui ne tiendra par bien longtemps.
Pour de si petites vis je ne perds pas de temps à tenter de les sauver. Remplacer une vis d'arme ancienne, tant qu'on y met une pièce identique, il n'y a pas de crime.
Tu peux recharger le flanc du cran d'arrêtoir de barillet. Tu limes un peu ledit flanc, bien à plat pour pouvoir y coller à l'araldite LENTE un morceau de tôle de fer. Une fois qu’il sera collé après 24 heures de durcissement, tu lui redonnes à la lime la forme extérieure de la pièce. Cette pièce force peu et lorsque le barillet est arrêté par le cran, il appuie la surface rapportée contre la masse de la détente-gâchette et il n'y  pas de risque d'arrachement. Tu peux avoir besoin d'enlever un peu de métal pour avoir un bon alignement, c'est normal. Il vaut mieux coller une pièce trop épaisse quitte la limer ensuite.
Bon courage. Si tu ne t'en tires pas envoie-moi un message perso.


Dernière édition par Cobravif le Lun 13 Juil 2015 - 5:32, édité 1 fois (Raison : Correction de coquilles.)

_________________
Les hommes se répartissent naturellement en trois classes : les orgueilleux, les prétentieux et les autres.
Ne faisant pas partie de leur classe, je n'ai jamais rencontré les autres.
avatar
Cobravif

Messages : 1137
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 65
Localisation : Région toulousaine

http://cobraviftechnique.monsite-orange.fr/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction d'alignement d'un barillet / canon

Message  tortukitu le Dim 12 Juil 2015 - 18:17

Merci beaucoup Cobravif,

Je mettrai a jour ce sujet au fur et a mesure de ma progression.

A bientôt donc !

avatar
tortukitu

Messages : 267
Date d'inscription : 05/09/2014
Age : 31
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction d'alignement d'un barillet / canon

Message  tortukitu le Lun 20 Juil 2015 - 9:47

MAJ: Correction du calcul.

Bonjour,

Les pièces de l'armes étant pongées dans la cuve d'électrolyse que j'ai bricolé hier soir, j'ai regardé comment éventuellement réparer un entrefer ou un autre pièce métallique par ajout de matière (façon araldite). Il va de soit que les réparations devront être appliquées sur de petites surfaces non directement exposées à la chaleur lors du départ du coup (donc pas directement au niveau de l'entrefer... Je le dit, sait-on jamais...).

J'ai vu sur internet ce produit: http://www.loctite.fr/loctite-5845.htm?nodeid=8802624602113

Il est écris dans les descriptions techniques:

Résistance au cisaillement (acier doux sablé) : 20 N/mm²
Résistance à la compression : 70 N/mm²

Imaginons à présent que la pièce à réparer subisse directement la force de réaction du départ du coup (par exemple le bout de la tige qui appuie sur le barillet).

Le calcul ci dessous est effectué pour un projectile d'une force de 200 joules.

200 joules = 200 N.m-1
=> 200*200 N.m-2 = 40.000 N par mètres carrés. En admettant que le projectile ait une surface d'application de 1 cm carré, on a donc 4 N par centimètre carré. On a donc une force de 4N appliquée au départ du coup.

Imaginons que la réparation expose une surface d'un mm carré de locktite.
On a donc une résistance de la pièce (compression) de 70 N.mm-2, cette pièce de 1mm carré peut donc résister à une force de 70 N, largement supérieure à notre 4N.

Idem dans le pire cas de cisaillement, on a 20 N par mm carré, ce qui provoquera une rupture dans le cas d'un projectile à 450 joules (202.500 N.m-2 soit 20.2 N.cm-2).

Conclusion, on peut utiliser sans aucun risque la locktite acier pour effectuer des réparations de pièces tant que la température de ces pièces ne dépasse pas dans le pire des cas 120 degrés, que ces pièces ne subissent pas une force de cisaillement élevée, ou que la puissance développée par le calibre est inférieure au 9 mm para(+- 450 joules) et que la surface à réparer est au moins d'un mm carré.

Pour ce qui est de l'écrasement seul, on peut monter jusqu'au 357 magnum. Attention, si votre pièce est un peu de biais, elle risque de céder rapidement.

Est-ce que ce calcul vous semble exact ? Vous en pensez quoi ?


Dernière édition par tortukitu le Lun 20 Juil 2015 - 10:56, édité 14 fois
avatar
tortukitu

Messages : 267
Date d'inscription : 05/09/2014
Age : 31
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

Re : correction d'alignement d'un barillet/canon

Message  Fortyniner le Lun 20 Juil 2015 - 9:54

@ Tortukitu  :  dis-donc, c'est très "technique", ton affaire ! 


Je te souhaite d'arriver au résultat que tu espères ; l'ami Cobravif
saura certainement te guider dans ton travail...  Smile
avatar
Fortyniner

Messages : 2064
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 68
Localisation : Aux confins de la Manche et du Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction d'alignement d'un barillet / canon

Message  sporty le Lun 20 Juil 2015 - 9:59

ça pour être technique ... chapeau ...

bon perso, la "colle a ferraille" je suis pas fan ... ça marche surement, mais bon, si t'as pas trop le choix.

un rechargement à la soudure ? voir même brasure ? ( pas a l’étain!)

avatar
sporty

Messages : 381
Date d'inscription : 18/05/2015
Age : 48
Localisation : 87

Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction d'alignement d'un barillet / canon

Message  Cobravif le Lun 20 Juil 2015 - 14:08

Ce qu'il est coutume de nommer un entrefer sur les fora du style du nôtre est plus exactement l'espace-vent.
Remontant à un vieux terme du début de l'arme à feu en occident où le mot "vent" est l'espace, comblé par le calepin, entre le projectile et la paroi du tube.
Avec l'avènement du revolver, les armuriers - et leur clients - ont fini par admettre que cet espace-vent du revolver est inévitable. Et ceci malgré les recherches et mises au point de MM. Nagant et Pieper. Ce "vent" est indispensable au fonctionnement des revolvers surtout à poudre noire ; sans lui le barillet serait rapidement bloqué par la calamine.
Lorsque l'usure de la tranche arrière du canon est trop forte, le vent devient excessif. En armurerie militaire, on change le canon. Je fais allusion aux revolvers qui ont été en service dans nos armées et il en reste encore dans certaines unités. Lorsqu'on tombe sur le problème avec des armes ouvertes dont le canon fait bloc avec le bâti-canon il reste deux solutions : la première consiste à modifier le bas de la carcasse en la limant pour ramener l'ensemble canon en arrière et en intercalant une cale entre la clavette et l'avant de la mortaise de l'axe de barillet. Il faut parfois même modifier la clavette. La deuxième solution consiste à ajouter du métal entre la tranche arrière du canon et la tranche avant du barillet. Et là, il n'existe pas beaucoup de méthodes fiables et toutes consistent à aléser le cône de forcement de façon cylindrique et soit le fileter, soit le laisser lisse. Ensuite, dans une barre d'acier mi-dur, on tourne une pièce qui vient entrer dans l'alésage que l'on a réalisé dans le canon et on l'y fixe. On se trouve alors avec un canon bouché à l'arrière par une pièce rapportée. Si on a fileté la pièce rapportée et l'alésage réalisé dans le canon, on les visse ensemble et on peut arrêter par une clavette perdue ou une vis de blocage. Si on a laissé les deux pièces lisses, on peut les coller ensemble et claveter. Ensuite, il faut percer la pièce fixée dans l'alésage du canon d'un trou lisse du diamètre des fonds de rayures. Ceci fait, on refait un cône de forcement dont le diamètre est légèrement supérieur - 5/100 mm - au calibre des chambres et le passage avant à celui du trou lisse de l'avant de la pièce rapportée. On peut alors ramener l'épaisseur de l'arrière de la pièce rapportée dans le canon à la dimension qui fera qu'une fois le canon remonté, le vent constituera le bon espace pour relancer la puissance de l'arme. En gros, 1/100 mm suffit si la tranche avant du barillet est en bon état et bien normale - = perpendiculaire - à l'axe de rotation.
Coller une "rondelle" de métal à l'arrière du canon usé est voué à l’échec avec des risques de barrage partiel du passage de la balle ce qui serait cause d'un accident qui peut être grave.

_________________
Les hommes se répartissent naturellement en trois classes : les orgueilleux, les prétentieux et les autres.
Ne faisant pas partie de leur classe, je n'ai jamais rencontré les autres.
avatar
Cobravif

Messages : 1137
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 65
Localisation : Région toulousaine

http://cobraviftechnique.monsite-orange.fr/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re : correction d'alignement d'un barillet/canon

Message  Fortyniner le Lun 20 Juil 2015 - 14:39

Et là, c'est carrément encore plus "technique", non ?


à Cobravif !
avatar
Fortyniner

Messages : 2064
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 68
Localisation : Aux confins de la Manche et du Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction d'alignement d'un barillet / canon

Message  tortukitu le Lun 20 Juil 2015 - 15:18

Merci beaucoup de tes precisions Cobravif !

"Coller une "rondelle" de métal à l'arrière du canon usé est voué à l’échec avec des risques de barrage partiel du passage de la balle ce qui serait cause d'un accident qui peut être grave." c'est exactement ce que je voulais dire par "pas directement au niveau de l'entrefer". Comme promis, des photos de l'avancement de la restauration.

Ci dessous une image de la cuve d’électrolyse:



Remarque importante pour les non avertis lisant ce post, l’électrolyse, c'est dangereux si on ne sait pas ce que l'on fait. Le courant utilise est certes 12V, mais débite un curant pouvant être letal.
Il convient donc de prendre les dispositions appropriées. Pour ma part, j'ai opte pour un double interrupteur de courant:
Pour alimenter la cuve, il faut la brancher une première fois au chargeur:



Puis brancher le chargeur lui même:



Cela permet de se mettre en securite loin de la cuve et du sol potentiellement humide lors de la mise en route.

J'ajouterai que, pour ma part, j'effectue une électrolyse uniquement lorsque je suis SUR d’être le seul individu présent a mon domicile. Potentiellement trop dangereux pour les petits enfants qui adorent toujours barboter dans la flotte.

Qui plus est, en raison des gaz explosifs dégages par la réaction, il conviens d'effectuer l’opération a l’extérieur. Attention, si trop d'eau s’évapore, l'effet joule qui se produira dans le bac peut mettre le feu a votre seau en plastique (bah oui, soyez pas trop con, utilisez pas de sceau en ferraille conductrice...).

Enfin, attention aux électrodes sacrificielles utilises. Si vous utilisez de l'inox comme moi, vous aurez une libération de chrome (un poison extrêmement toxique !) dans l'eau. Il faut donc éviter dans la mesure du possible d'y mettre les mains.

Ceci étant dit, voici le résultat de 24 heures dans le bain:



La couleur rouille est partie et les marquages commencent a mieux se discerner:



Des marquages jusque la invisibles apparaissent:



Et le petit cadeau de la fin... En fait, sous la couche de rouille, les rayures sont loin d’être dégueulasses ! Bonne surprise !



Hop, changement d'eau, un peu de soude, et c'est reparti pour 24 heures...



Me viens une question a l'esprit. J'ai lu a droite a gauche que l’électrolyse rendait les ressorts cassants. Vous savez si c'est vrai ? Pourquoi ?

PS.: C'est du a l’hydrogène qui diffuse dans le métal : http://materiaux.ecam.fr/savoirplus/meb/rupture4.html . C'est donc exact, en fait, l’électrolyse fragilise tous les métaux, c'est juste plus ennuyeux sur les ressorts et toutes les pièces soumises a un travail important et répété.


Dernière édition par tortukitu le Lun 20 Juil 2015 - 16:37, édité 7 fois
avatar
tortukitu

Messages : 267
Date d'inscription : 05/09/2014
Age : 31
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

Re : correction d'alignement d'un barillet/canon

Message  Fortyniner le Lun 20 Juil 2015 - 16:00

  à toi, Tortukitu !

Le résultat final sera certainement superbe ! 
avatar
Fortyniner

Messages : 2064
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 68
Localisation : Aux confins de la Manche et du Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction d'alignement d'un barillet / canon

Message  tortukitu le Mar 21 Juil 2015 - 7:22

Ce matin j'ai changé l'eau après toute une nuit d’électrolyse.

J'ai l'impression que l’efficacité de la méthode diminue avec le temps. La couche d'oxyde noire présente sur les pièces part très lentement, alors que l'électrode sacrificielle s'oxyde à un rythme soutenu. Je me demande à quoi c'est dû.

Peut-être que l'oxyde noire est plus difficile à retirer, ou que l'oxydation de l'électrode sacrificielle augmente la résistance du tout (moins de courant, donc moins efficace).

Relativement à ma question précédente, savez-vous comment retirer la rouille de ressorts ? Étant donné qu'il faut éviter l'électrolyse, est-il préférable de les "gratter" avec un papier de carrossier ou de la laine d'acier, ou d'utiliser un anti rouille chimique ?

En tout cas, merci beaucoup de votre soutient, ça fait vraiment plaisir et c'est vraiment super ! J'apprends pleins de trucs en effectuant une vraie restauration pour la première fois !

@ bientôt !

PS: Je viens de frotter un peu avec de la laine d'acier 000 pour enlever la rouille superficielle. Les poinçons sont maintenant clairement lisibles. Pas de soucis pour le poinçon liégeois, en revanche, le M surmonte d'une étoile est assez bizarre, Je m’attendais plus a une couronne, mais c'est vraiment un 'M'.

Je n'ai pas trouve d'infos sur le net. Si vous savez des choses, je suis preneur !

avatar
tortukitu

Messages : 267
Date d'inscription : 05/09/2014
Age : 31
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction d'alignement d'un barillet / canon

Message  tortukitu le Mer 22 Juil 2015 - 7:12

Voici la suite de votre feuilleton PN de l'été.

Après encore une nuit d'électrolyse, les pièces n'ont plus bougé. Il y reste de grandes plaques noires, j'ignore à quoi c'est du, mais dans mon cas, c'est très ennuyeux.

Ça pars au papier de carrossier, mais ça a tendance à ne pas partir dans les creux. Lorsque le métal est bien piqué, ou au fond des poinçons, c'est complètement noir. Pour l'instant, je sèche pour retirer ça sans abimer les poinçons ou trop attaquer le métal.

De même, ces taches noires sont présentes sur de larges portions du barillet. Ça partira peut-être au papier de carrossier, mais c'est très ennuyeux de devoir gratter comme ça le barillet au niveau de l'entrefer. J'ai peur de perdre quelques dixièmes de mm, qui laisseraient les gaz fuiter. Ça pourrait faire toute la différence !

L'autre solution est de laisser comme ça... Mais alors, ça risque de poser des soucis au bronzage (bah oui, si le métal est protégé de l'action de la liqueur par ce "machin" noir, je ne vois pas comment ça pourrait bronzer...) ?

Ensuite, j'ai constaté également que deux des petits crans du barillet étaient franchement abimés. A mon avis, ça va faire foirer le mécanisme qui tourne le barillet (en plus des autres pièces du mécanisme, elles aussi bien abimées). Il va donc falloir rajouter de la matière là aussi.

Pour terminer, jamais deux sans trois, j'ai eu la désagréable surprise de voir que la bouche du canon était bien plus attaquée par la rouille d'un côté que de l'autre. A tel point qu'on perds presque un mm entre le coté gauche et le coté droit. On dirait que le révolver a été posé dans un machin humide d'un côté du canon pendant des mois (années).

Conclusion, je vais devoir refaire une bouche au canon, sans tourneur ou machine d'armurier disponible je précise ! Je pense utiliser le truc de la vis au bout de la perceuse (C'est un révolver de défense, pas besoin de faire du 10 à 25 m) avant de lisser l'âme du canon (et marquer un peu plus les rayures) avec un mandrin maison.

Autre petit détail, on a des marques de coups et de griffures sur les parties saillantes de l'objet. Ça fait vraiment penser à une arme régulièrement manipulée. Je pense que c'est une arme qui a du avoir du vécu et qui a été portée régulièrement autrefois. Ça a peut-être un lien avec la signification du poinçon "M" ? Était-ce une arme utilitaire d'un fonctionnaire ?

PS: A force de recherche, j'ai trouvé une arme identique : http://poudrenoire.forumactif.com/t13060-un-revolver-liegeois-inconnu-a-systeme-en-7mm

Le gars a eu le même problème que moi, à savoir une vis de plaquettes complètement bloquée par l'oxyde.

Sans certitudes, il semblerait donc que Le "M couronné" au tonnerre et sur le barillet soit la contremarque du contrôleur en vigueur entre 1853 et 1877 (à confirmer). D'autres infos (http://mallorquina.pagesperso-orange.fr/source/page2.htm) indiquent que cette marque de contrôleur correspondrait en fait à une date située entre le 27 janvier 1877 et le 26 février 1968.


Dernière édition par tortukitu le Mer 22 Juil 2015 - 7:42, édité 1 fois
avatar
tortukitu

Messages : 267
Date d'inscription : 05/09/2014
Age : 31
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

Re : correction d'alignement d'un barillet/canon

Message  Fortyniner le Mer 22 Juil 2015 - 7:39

@ Tortukitu  :  je pense que l'ami Cobravif pourra encore t'aider  à résoudre

tes problèmes ; au pire (ou au mieux, selon le point de vue) , tu pourrais lui

envoyer ton revolver afin qu'il s'occupe de la fin de sa restauration (il adore ça Laughing)

Les poinçons E L G indiquent, sauf erreur de ma part, la fabrication Belge de Liège...



Enfin, ton arme m'a l'air bien fatiguée : bon courage ! Smile
avatar
Fortyniner

Messages : 2064
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 68
Localisation : Aux confins de la Manche et du Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction d'alignement d'un barillet / canon

Message  tortukitu le Mer 22 Juil 2015 - 8:07

Salut Fortyniner !

L'idée de ce projet, c'est justement que j’apprenne les techniques de restauration. J'ai acheté cette épave précisément pour ça. Tant pis si je me plante ! Au pire, je ne tombe pas de bien haut.

Je suis toujours friand de conseils, mais je tiens à tout réaliser moi même ! C'est en ayant les mains dans le cambouis qu'on apprends le plus.

Pour ce qui est du poinçon, il semblerait que les archives contenant les noms les contrôleurs liégeois du XIXe et leurs poinçons aient été détruites dans un incendie. Du coup, on ne saura probablement jamais à qui correspond cette lettre.
avatar
tortukitu

Messages : 267
Date d'inscription : 05/09/2014
Age : 31
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

Re : correction d'alignement d'un barillet/canon

Message  Fortyniner le Mer 22 Juil 2015 - 9:33

Salut, Tortukitu !

Tu as parfaitement raison de vouloir réaliser cette restauration toi-même !

Cobravif est très pointu dans de nombreux domaines et je t'aiguillais vers

lui au cas où...

Quant aux poinçons présents sur le revolver, il peut sûrement te renseigner...

Bon courage ! bounce Smile
avatar
Fortyniner

Messages : 2064
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 68
Localisation : Aux confins de la Manche et du Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction d'alignement d'un barillet / canon

Message  tortukitu le Mer 22 Juil 2015 - 21:00

Bon, je viens de me rendre compte d'un autre problème... Et pas des moindres !

Une fois la rouille partie et les premières pièces nettoyées, j'ai assemblé le canon et le barillet, et je l'ai fait tourner. Suite aux frottements du barillet sur le cône, J'ai alors constaté que le barillet n’était plus aligne... La tige qui le soutient est tordue ! Comme vous pouvez le constater ci dessous, le barillet n'est plus dans l'alignement du canon.



La tige qui le soutient est penchée vers le bas et a gauche du canon comme illustre ci dessous:



La flèche indique le sens de la déformation, la croix l'endroit sur la photo ou devrait se trouver le bout de la tige. Il va donc falloir la redresser, Pour l'instant, je ne sais pas trop comment je vais m'y prendre. Peut-être au chalumeau pour rendre le métal malléable ? J'ignore cependant si c'est une bonne façon de procéder, et si l'alliage d’époque et le reste de la pièce supporteront ce traitement de choc sans fissures ou autres déformations...

Je précise au passage que cette tige a été découpée sur un ce ses cotes pour faire un ressort qui bloque le barillet. J'ignore comment ce morceau de tige réagira !

Si vous avez des conseils, je suis preneur ! Cobravif, si tu me lis, j'ai besoin de toi sur ce coup la ! Comment tu ferais ?

@++
avatar
tortukitu

Messages : 267
Date d'inscription : 05/09/2014
Age : 31
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

Re : correction d'alignement d'un barillet/canon

Message  Fortyniner le Jeu 23 Juil 2015 - 5:24

@ Tortukit  :  décidément, tu n'es pas au bout de tes peines...  pale  confused affraid


J'espère que tu vas t'en sortir avec ou sans Cobravif... bounce


Tu aurais peut-être dû trouver un revolver en meilleur état...


Bonne chance ! Smile
avatar
Fortyniner

Messages : 2064
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 68
Localisation : Aux confins de la Manche et du Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction d'alignement d'un barillet / canon

Message  tortukitu le Jeu 23 Juil 2015 - 6:56

Salut, Fortyniner.

Au contraire, je suis très content de rencontrer ces problèmes. Ça me permets de tester des techniques sans risque. Lorsque j'aurai a restaurer une arme de valeur, j'aurai moins de chances de me planter.

Pour ce qui est d'y arriver, on verra bien ! Ce n'est pas le plus important. Si je casse le revolver, tant pis ! L’expérience que j'aurais acquise vaudra largement les 30 euros que j'y aurais investi.
avatar
tortukitu

Messages : 267
Date d'inscription : 05/09/2014
Age : 31
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction d'alignement d'un barillet / canon

Message  Cobravif le Ven 24 Juil 2015 - 5:02

Mon bon tortukitu, tu te trouves face aux problèmes normaux de ce type d'armes.
Pour finir de désoxyder ton revolver, je te suggère la brosse métallique à monter sur perceuse. Il en existe avec des poils en acier et d'autres avec des poils en bronze. Tu fixes ta perceuse sur un établi, tu la fais tourner en bloquant la détente contact et tu passes tes pièces rouillées sur la brosse. Tu verras, non seulement le rouille s'en va mais encore le métal reste comme bronzé. Et il est nettoyé jusqu'au fond des gravures. Il n'est pas nécessaire de faire tourner la brosse trop vite. Tu verras à la pratique.
En ce qui concerne l'axe de barillet. Une chose m'intrigue, il semble s'être dévissé du bâti du revolver. Normalement quand on dévisse le canon, l'axe reste sur le bâti et le canon se sépare de l'axe. Dans ton cas cela facilitera le réalignement de l'axe.
En tout état de cause, pour la redresser tu peux chauffer la pièce à la lampe à souder. Je fais cela à l'étau. Je chauffe la pièce hors étau et je la prends dans l'étau avec des mordaches en plomb pour éviter d'abîmer la surface de la pièce avec les dents des mordaches en acier. Il faut chauffer suffisamment pour avoir le temps de redresser avant que ce soit froid. Si on redresse à froid, on risque la casse. Pour opérer le redressement, tu fais entrer dans le canon une tige d'acier d'un diamètre qui fait qu'elle entre sans forcer dans le canon et tu agis dessus  pour redresser le canon à ta convenance. Éventuellement avec un marteau à tout petits coups.
Une fois l'axe redressé, il faut le retremper "tout doux" en le chauffant jusqu'à la couleur bleue et le tremper dans de l'huile de moteur ou du gazole. Opérer dehors parce que cela sent, et l'huile de vidange fait parfaitement l'affaire. Il faut retremper pour rendre de sa dureté au métal puisque dans le système de cadre ouvert à serrage à vis - Lefaucheux, LeMat - ce sont les filetages des deux extrémités de l'axe de barillet qui encaissent le choc de la prise de rayures. Pour le LeMat, comme l'axe de barillet est un canon lisse, il doit à plus forte raison avoir le résistance d'un canon. Au passage, les canons d'armes à poudre noire ne sont jamais trempés très dur et rarement auto-frettés. Trempé dur un canon est cassant et risque d'éclater en cas d'incident de tir. Quand à l'auto-frettage s'il permet de durcir les âmes de canons en créant une sorte de chemise virtuelle dure qui permet aux rayures de durer plus longtemps, cette technique n'existait pas à l'époque qui nous occupe.
Pour continuer la remise en état de ton "Lefaucheux", sur les questions que j'ai évoquées, la recette c'est brosse métallique et lampe à souder.
Bon courage, cela avance.
Arrête les électrolyses, tu en as tiré tout ce qui est possible. Le noir qui reste est de l'oxyde ferreux qui à la différence de l'oxyde ferrique (la rouille) n’attaque pas l'acier. C'est une sorte de bronzage électrolytique. Maintenant il faut brosser et ensuite, si tu veux ramener le métal au blanc, utilise l'abrasif à l'eau très fin ou la laine d'acier. Ou, pour les fonds de gravures, la bosse en acier utilisée un peu énergiquement.

_________________
Les hommes se répartissent naturellement en trois classes : les orgueilleux, les prétentieux et les autres.
Ne faisant pas partie de leur classe, je n'ai jamais rencontré les autres.
avatar
Cobravif

Messages : 1137
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 65
Localisation : Région toulousaine

http://cobraviftechnique.monsite-orange.fr/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction d'alignement d'un barillet / canon

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum